Jour : 4 avril 2024

L’incroyable aventure de Dumont d’Urville

L’incroyable aventure de Dumont d’Urville – Comment un marin normand a découvert le « Continent Blanc ». La statue de Dumont d’Urville, située dans la rue du 6 juin de Condé-sur-Noireau, a été réalisée par Robert Paul Delandre. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)


Hubert Groult

Extrait Patrimoine Normand n°129
Par Hubert Groult.

 

Carte postale de la maison natale de notre marin située rue Entre-les-murailles, rue qui reliait la place de la Motte et la rue Saint-Jacques. Rebaptisée rue Dumont-d’Urville sur décision de la municipalité après le décès du navigateur, elle est détruite lors des bombardements de la nuit du 6 juin 1944. (Coll. particulière)
Carte postale de la maison natale de notre marin située rue Entre-les-murailles, rue qui reliait la place de la Motte et la rue Saint-Jacques. Rebaptisée rue Dumont-d’Urville sur décision de la municipalité après le décès du navigateur, elle est détruite lors des bombardements de la nuit du 6 juin 1944. (Coll. particulière)

Jules Dumont d’Urville est un explorateur hors du commun, né à Condé-sur-Noireau, qui a parcouru le monde à la recherche de terres inconnues et de merveilles naturelles. Voici le récit de ses aventures extraordinaires qui l’ont mené de la Grèce à l’Antarctique, en passant par l’Océanie et le Pacifique.

Une jeunesse à Condé

Issu d’une ancienne famille normande, qui porte le nom d’un fief situé près de Caen, Jules Dumont d’Urville est né le 23 mai 1790 à Condé-sur-Noireau. Son père, Gabriel Charles François Dumont, est grand bailli, juge civil du canton de Condé, marié à Jeanne de Croisilles, née à Saint-Rémy-sur-Orne. Au début du XIXe siècle, cette ville du Bocage normand, située au confluent du Noireau et de la Druance, compte un peu moins de 4000 habitants. Sa population vit principalement de l’agriculture et de l’artisanat. C’est une cité dynamique, qui s’ouvre aux progrès de l’industrie et du commerce. Elle se développe économiquement grâce à l’essor de l’industrie textile, et des petites filatures hydrauliques s’installent sur les bords des cours d’eau. La ville se modernise durant le XIXe siècle grâce aux progrès des transports et des commu…

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.



Abonnement Patrimoine Normand

Continuer la lecture