Archive dans 15 novembre 2021

Merci !

Le premier salon du livre Des livres et nous, organisé par Cultur’Esne, qui s’est déroulé hier dimanche 14 novembre au Collège Les Hauts du Saffimbec a été un franc succès :

Plus de 400 visiteurs !
30 auteurs présents !
2 maisons d’édition !

Ce qui a généré de beaux moments de partage et d’échanges autour des livres, mais pas seulement ! Toutes les animations proposées ont enchanté les visiteurs : la présentation de la vielle à roue du XVIIIème siècle, la dictée, les contes pour enfants, les contes pour adultes, la conférence sur la dyslexie, l’atelier BD, l’atelier d’écriture !

Avec presque 75% de Pavillais, notre salon fut un succès !

Merci à Sylvain Caron principal du collège et Véronique Lebled gestionnaire, à tous les professeurs et personnels.
Merci aux élèves de s’être mobilisés.
Merci aux auteurs qui ont pris le risque de participer à notre première édition.
Merci à tous les intervenants auprès des classes ou pendant le salon.
Merci aux bénévoles de l’association sans qui rien n’aurait pu être réalisé.
Merci à Marguerite Soudey des éditions S-Active pour son implication.
Merci aux visiteurs.

Histoire de la forêt normande

Lever de soleil en forêt d'Écouves. (© Stéphane William Gondoin)


Laurent Ridel

Extrait Patrimoine Normand n°96
Par Laurent Ridel.

 
Carte des forêts normandes. 13% du territoire régional est couvert de forêts, mais la répartition est très différente entre la moitié ouest, très clairsemée (Manche, Calvados) et la moitié est (Seine-Maritime, Eure, partie de l’Orne) qui compte de grands massifs. (© Patrimoine Normand)
Carte des forêts normandes.
13% du territoire régional est couvert de forêts, mais la répartition est très différente entre la moitié ouest, très clairsemée (Manche, Calvados) et la moitié est (Seine-Maritime, Eure, partie de l’Orne) qui compte de grands massifs. 
(© Patrimoine Normand)

La Normandie appartient à la France chauve. En effet, seuls 13 % de sa superficie sont couverts de forêts, un chiffre pâle en comparaison de la moyenne nationale qui avoisine les 29 %. Au XIIIe siècle, notre région était pourtant l’une des provinces forestières du royaume. Mangées par l’urbanisation, repoussées par les cultures, les forêts apparaissent aujourd'hui parmi les derniers îlots d’une nature préservée. Leur histoire prouve cependant que les Normands les fréquentèrent, les aménagèrent, les exploitèrent et les replantèrent depuis des temps anciens.

Le mythe de la Normandie chevelue

Il y a des images historiques que la BD parvient à imprimer dans nos esprits. Obélix rentre de la chasse avec deux sangliers sous les bras, tandis que Panoramix coupe à la serpe le gui d’un arbre. Le village gaulois vit donc de la forêt épaisse qui l’environne. Aujourd’hui, les archéologues tordent le cou à cette image d’une campagne vert sombre. Dans la plaine de Caen, dans l’Évrecin, la densité des fermes gauloises localisées lors de fouilles est telle, qu’il n’y avait déjà plus de place pour la forêt avant même l'arrivée des Romains.

En réalité, depuis la révolution néolithique, c’est-à-dire il y a 7 500 ans dans notre région, les hommes ont sévèrement entamé le couvert forestier afin de gagner des espaces où cultiver et pâturer. Cette pression agricole s’intensifie à partir du IIe siècle avant J.-C., comme l’attestent les analyses palynologiques : des scientifiques ont examiné au microscope les anciens pollens et spores prisonniers des sédiments et ont noté que les essences forestières diminuaient considérablement au profit des herbacées, notamment les céréales. Les bois déguerpissent des plateaux à la fin de l’époque gauloise, puis sous la pax romana. Sortant de leur village palissadé, Astérix et Obélix ne se seraient pas enfoncés dans des bois, mais ils auraient traversé des éten...

 

Il vous reste 93 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Les Zazimuts ouvrent ce jeudi 18 novembre 2021

Ce jeudi 18 novembre 2021, l'Hôtel de Ville accueille la grande soirée inaugurale du festival Zazimuts. Concerts, stands associatifs, escape game et démonstrations vont rythmer le rendez-vous festif et culturel des étudiants rouennais.C'est parti jusqu'au 9 décembre ! Les Zazimuts prennent leurs quartiers dans toute la ville pour offrir aux étudiants et jeunes rouennais des découvertes, des visites et des momets festifs. Et en guise de premier rendez-vous, une grande soirée à vivre à l'Hôtel de Ville. Un événement gratuit sur présentation du passe sanitaire.Il y aura de la musique, avec la fanfare de la Vashfol, un DJ Set du Collectif Lucien et trois beaux concerts, ceux de Miah Moss, Métro Verlaine et Brook Line. De la danse participative, avec Fanta Tounkara. Il y aura aussi un espace geek, pour les fondus de jeux vidéo et de rétro-gaming, au beau milieu de la salle du conseil municipal.Même le bureau du maire sera le théâtre d'une émission radio, d'une boîte à question et d'un débat sur la ville de demain, dans le cadre du lancement de la convention citoyenne pour le climat.Le programme détaillé de la soirée et le menu de tout le festival sont à retrouver sur Rouen.fr. En vidéo, un petit retrour sur la soirée d'ouverture des Zazimuts 2019 :Informations pratiquesLes ZazimutsJeudi 18 novembreDe 19h à minuitHôtel de VilleGratuit (présentation du passe sanitaire)Informations sur Rouen.fr/zazimuts

Une conférence sur la laïcisation des hôpitaux le 11 décembre 2021

Le Comité de réflexion et d'action laïque de Seine-Maritime (Creal 76) et le réseau Rouen nouvelles bibliothèques (Rn'Bi) proposent une réunion publique le samedi 11 décembre 2021 à 15 heures, à l'auditorium de la médiathèque Simone-de-Beauvoir.La thématique est centrée sur la laïcisation des hôpitaux. L'historienne Jacqueline Lalouette animera ce rendez-vous. Plus d'informations sur creal76.fr.

Exposition gratuite pour les Varengevillais

Le centre d'art contemporain de la Matmut - Daniel Havis et la commune organisent pour les Varengevellais, une visite gratuite, commentée avec un conférencier d'une durée de 1H30 :

LE SAMEDI 11 DECEMBRE 2021 / A 10H00

Cette visite vous permettra de découvrir l'exposition "Julio Le Parc, l'œuvre  infini" et le parc du château. (https://www.matmutpourlesarts.fr/centre-art-contemporain/expositions/55/julio-le-parc-l-oeuvre-infinie)

Merci de vous inscrire à mairie-spv@wanadoo.fr ou au 02.35.37.52.46 (Inscription obligatoire pour toute participation)

Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées au CHU de Rouen

La Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées se déroule du 18 au 24 novembre 2021. Au CHU de Rouen, les comédiens du Théâtre sur Mesure déambulent dans les services à la rencontre des agents pour échanger sur le handicap au travail.À cette occasion, le CHU déploie cinq paillassons "piétinons les idées reçues", visibles par le grand public. Plus d'informations sur chu-rouen.fr.

Une semaine de sensibilisation aux sangs rares

Du lundi 15 au dimanche 21 novembre 2021, l’Établissement français du sang (EFS) organise pour la première fois une semaine de sensibilisation aux sangs rares destinée à mettre en avant cet enjeu de santé publique.Les donneurs d’origine africaine et antillaise, plus susceptibles d’avoir un sang rare dans notre pays, sont particulièrement concernés. Pour savoir où et comment donner son sang, qu'il soit rare ou non, rendez-vous sur dondesang.efs.sante.fr.

Résultats sportifs du 12 au 14 novembre 2021

Le FC Rouen ne poursuit pas l'aventure en Coupe de France. Les Diables Rouge sont tombés avec les honneurs sur la pelouse du FC Chambly (3-2), pensionnaire de National, lors du 7e tour de l'épreuve.Le RMB remporte sa première victoire de la saison dans la salle du Kindarena face à Tours. Les Rouennais restent collés à la dernière place de Pro B, mais ils ont envoyé des signaux encourageants. Une performance à confirmer dès ce samedi 20 novembre sur le parquet de Quimper.En handball, les deux équipes phares, féminine et masculine, poursuivent leur très beau parcours en championnat. Les filles s'imposent à Brest, les garçons à Caen. Les deux formations occupent respectivement les 2e et 3e place.Les principaux résultats du week-end :FootballCoupe de France (8e tour)Chambly - FC Rouen 3-2Régionale 1 féminine (7e journée)FC Rouen - FC Flérien 2-1BasketPro B (6e journée)Rouen Métropole Basket - Tours 97-89HandballNationale 1 féminine (9e journée)Brest Bretagne Handball - Rouen Handball 23-34Nationale 2 masculine (7e journée)Caen Handball - Rouen Handball 28-31RugbyÉlite 2 féminine (5e journée)Valkyries Normandie Rugby Clubs - US Dax Rugby 36-6Formule 1Grand Prix de Sao Paulo1 - L. Hamilton2 - M. Verstappen3 - V. Bottas...7 - P. Gasly

Camille Marette a lancé Terristory, la première box bien-être 100% normande

Installée au Havre, Camille Marette a lancé sa marque de box bien-être, Terristory, il y un an. Le concept : proposer une boîte avec cinq produits, autour bien-être et fabriqués en Normandie. « Je propose, depuis août 2021, deux boxs bimenstrielles, une classique et une autre collector », explique Camille Marette. La différence ? un contenant et une illustration différentes.  Avec Terristory, Camille Marette promeut le zéro déchet en proposant des contenants réutilisables. « Je voulais faire découvrir ce nouveau mode de consommation plus responsable tout en mettant en avant des producteurs et artistes normands », résume la fondatrice. Après la première box en août et celle d'automne en octobre, Camille Marette produit actuellement sa troisième box, la box de Noël qui contiendra une bougie, un bijou, du thé et des cosmétiques. « J'essaie de faire le maximum pour rendre la box mixte même si la cible principale est féminine », indique-t-elle.  Après trois éditions, l'entrepreneuse collabore désormais avec 15 marques normandes et compte une cinquantaine d'abonnés. « C'est un bon lancement, je vois que ça plaît », s'enthousiasme-t-elle. Camille Marette a plein d'idées pour développer sa jeune entreprise : « J'aimerais pourquoi pas proposer aussi des accessoires ou des produits ménagers car les marques avec lesquelles je collabore ont des produits de grande qualité », explique-t-elle. Elle a aussi pour objectif de mettre en vente des box ponctuelles, « pour hommes ou encore pour jeunes mamans par exemple, une box qui pourra être à offrir ou à s'offrir », annonce-t-elle.  La box de Noël sera disponible en précommande dès le 15 novembre 2021. La marque organise une soirée spéciale au Lili Bar du Havre, jeudi 2 décembre et sera présente au marché de Noël au Palais des Régates à Sainte-Adresse du vendredi 3 au dimanche 5 décembre. 

Le sud-africain Sibanye-Stillwater achète l’usine de Sandouville d’Eramet

Employant 189 salariés, l’usine de Sandouville est en difficulté depuis cinq ans. Eramet est entré, fin juillet 2021, en négociation avec Sibanye Stillwater, géant des métaux précieux, pour lui vendre l’usine de Sandouville. La vente du site, qui réalise un chiffre d’affaires annuel à hauteur de 150 millions d'euros, est prévue début 2022 avec un montant qui s’élève à 65 millions d’euros. Eramet a orienté sa stratégie vers les métaux de transition énergétique notamment le nickel, le cobalt ou encore le lithium, principalement employés dans la fabrication des batteries. L’usine de Sandouville est, en revanche, inadaptée à cette nouvelle stratégie qui nécessite un grand investissement. Le groupe français prévoit de se baser sur son projet de raffinerie de sels de cobalt et de nickel avec le groupe allemand BASF pour alimenter les futures gigafactories de batteries. Une étude d’opportunité pour bien exploiter le site L’entreprise Sibanye Stillwater compte consacrer le site de Sandouville au développement de ses activités en Europe, particulièrement au projet d'hydroxyde de lithium en Finlande qui a été annoncé fin février. Elle a réalisé une étude d’opportunité pour orienter la production de la société sandouvillaise vers les métaux indispensables pour l’élaboration des batteries électriques tout en gardant son activité existante.

Une « Constellation » pour Flaubert

Deux cents ans après sa mort, Gustave Flaubert illumine la nuit à Rouen ce samedi 20 novembre 2021 grâce au spectacle "La Constellation de l'ours" programmé par la Région Normandie, en partenariat avec la Ville et la Métropole rouennaises.C'est la compagnie Le Ballon vert et le collectif Les Plastiqueurs qui vont enchanter la soirée, de 18h30 à 22h. Ensemble, ils invitent passants et curieux à relire l'oeuvre de l'écrivain rouennais et de redécouvrir le bestiaire qui a nourri celle-ci.Spectacle immersif où le rêve prend forme pour remplacer le réel, on accède à "La Constellation de l'ours" sur 3 sites : square André-Maurois/rue Beauvoisine, place du Chêne-Rouge et rue Eau-de-Robec. En allant de l'un à l'autre, le public trace les lignes d'une constellation symbolique composée de 3 étoiles phares.En poussant un peu cette promenade nocturne, l'on peut se rendre sur l'esplanade Marcel-Duchamp, devant le musée des Beaux-Arts, où a lieu la projection du concert-vidéo "Salammbô", librement inspiré du texte de Flaubert et signé Jacques Perconte et Othman Louati.Toute la soirée est proposée en accès libre, à l'occasion de l'événement "Flaubert 21". Une nuit magique qui ne clôt pourtant pas les célébrations autour du bicentenaire de l'auteur. Expositions, visites, spectacles et hommages lui seront encore rendus jusqu'au printemps 2022, avec un week-end spécial prévu du 10 au 13 décembre 2021. Même 200 ans après sa mort, Flaubert est toujours vivant à Rouen !Informations pratiquesLa Constellation de l'oursSamedi 20 novembre 2021, de 18h30 à 22hCentre-ville de Rouen (square Maurois, rue Beauvoisine, place du Chêne-Rouge, esplanade Marcel-Duchamp, rue Eau-de-Robec)Accès libre et gratuitRens. : flaubert21.fr

Débat autour de la restauration de la statue de Napoléon

Après la dépose de la statue pour restauration et la découverte d’un coffre dans le socle, les équipes de la Ville ont mis en œuvre une démarche rigoureuse et scientifique d’ouverture du coffre, puis de la restauration de son contenu.C'est le sujet du prochain rendez-vous proposé par la Ville de Rouen dans le cadre du débat "Et si on statuait ?" : un débat autour de la restauration de la statue de Napoléon et les archives historiques qui se déroule le 17 novembre à l'Hôtel des sociétés savantes.Rappelons qu'à la faveur de la restauration de la statue de Napoléon 1er, à laquelle la Ville consacre 200 000 euros d’argent public, les élus souhaitaient ouvrir le débat. Il ne s’agit évidemment pas de déboulonner la statue de Napoléon, ni de la cacher ou de réviser l’Histoire, mais de s’interroger sur son implantation future et surtout sur l’opportunité qui nous est offerte de donner aux femmes une place bien plus importante sur la place de l’Hôtel de Ville, symbole par excellence de la démocratie et de la République au niveau local.Informations pratiques17 novembre 2021 : "Retour sur la restauration de la statue et les archives historiques"A 18h - Auditorium de l'Hôtel des Sociétés Savantes, 190 rue BeauvoisineIntervenants :Thi-Phuong Nguyen, Service Interministériel des Archives de FranceCoralie Barbe, Restauratrice de l’Atelier Coralie BarbePhilippe Pagnon, Fonderie de CoubertinAurélien Guilmard, Directeur du Patrimoine Bâti Ville de RouenGratuit sur inscription : conferences-si-on-statuait/

L’expo « L’enfant intérieur » habille les arbres du square Verdrel

Une nouvelle exposition, intitulée "L'enfant intérieur", fleurit jusqu'au 20 décembre 2021 sur les arbres du square Verdrel : une jolie façon de célébrer les petits, à l'occasion de la Journée internationale qui leur est consacrée.Quatorze grandes bâches sont apparues sur les troncs d'arbres depuis le 14 novembre 2021. Des photos et un poème, respectivement signés Laëtitia Deckert-Hégo et Hubert Emeloin-Debout, qui constituent l'exposition "L'enfant intérieur", accueillie en amont de la Journée internationale des droits de l'enfant, portée chaque 20 novembre par l'Unicef.Accompagnés d'Anaïs Héroguel, les 2 artistes ont concocté leur projet durant la première période de confinement, souhaitant faire ressentir la puissance des enfants et leur force de vie. Ils sont ainsi mis en scène en tant que chef indien, fée, rois, reines et super-héros dans des univers très colorés et réjouissants.Symboliquement inaugurée ce samedi 20 novembre à 14h30, l'exposition donne l'occasion à la Ville de proposer un temps d'échanges aux familles sur la thématique : "Comment vont vos enfants aujourd'hui ?", qui se déroulera à l'auditorium du musée des Beaux-Arts voisin à partir de 15h. Les 3 artistes impliqués dans l'exposition seront présents lors de ce moment, aux côtés de Véronique Barbier, présidente de l'Unicef 76. Gratuite mais en jauge limitée, cette rencontre est accessible sur inscription.S'inscrire au temps d'échanges "Comment vont vos enfants aujourd'hui ?"L'exposition, quant à elle, est visible jusqu'au 20 décembre.Informations pratiquesExposition "L'enfant intérieur"Visible jusqu'au 20 décembre 2021Square VedrelAccès libreTemps d'échanges le samedi 20 novembre à 15h au musée des Beaux-Arts, sur inscription(Crédit photo : DR)

L’expo « Femmes rouennaises inspirantes » au centre Texcier

Alors que l'exposition "Femmes rouennaises inspirantes" s'installe au centre Texcier du 15 novembre au 3 décembre 2021, la Ville poursuit sa concertation sur la place des femmes dans l'espace public avec un débat sur le sujet proposé le mercredi 17.À la mi-septembre sur les grilles du square Verdrel, l'expostion "Femmes rouennaises inspirantes" a retracé le parcours d'une quarantaine de femmes militantes, artistes, infirmières du XVIIe au XXIe siècle, nées à Rouen ou qui y ont travaillé. Conçue pour être itinérante, elle prend ses quartiers tout au long du mois de novembre au centre Jean-Texcier, avant de rejoindre le centre socioculturel Simone-Veil par la suite.Profitant de cette nouvelle visibilité, la Ville organise un débat lors de l'inauguration officielle, ce mercredi 17 novembre, à 16h. Celle-ci réunit Faustine Lebras, de l'association HF Normandie, et Aurélie Daniel, des Balades rouennaises, qui ont contribué à monter le projet de l'exposition. L'occasion idéale pour requestionner la place des femmes dans l'espace public et, pourquoi pas, récolter des témoignages sur des parcours féminins... inspirants.Informations pratiquesExposition "Femmes rouennaises inspirantes"Centre Jean-Texcier, 78 rue Jean-TexcierDu 15 novembre au 3 décembre 2021Inauguration mercredi 17 novembre 2021 à 16h

Six écoles normandes participeront à la 6e édition du Challenge NAE

Organisé par NAE, le réseau des acteurs de l’aéronautique, du spatial, de la défense et de la sécurité, ce challenge a pour objectif de sensibiliser les étudiants quant à la recherche appliquée autour des drones. Il vise également à orienter les jeunes vers le secteur d’activité de l’aéronautique, notamment les drones. Au total, 33 étudiants normands, regroupés en 13 équipes, participeront à cette compétition. Ceux-ci représenteront six écoles normandes : CESI (76), ESIGELEC (76), INSA Rouen Normandie (76), ISEL (76), Université de Rouen/IUT de Rouen (76) et Lycée Edouard de Chambray (27). Lors de la première étape, qui se déroulera de 10h à 15h, une course de rapidité ainsi qu’un QR Challenge seront organisés. En ce qui concerne la seconde phase, celle-ci sera organisée en distanciel, au cours du mois de janvier prochain. Elle évaluera la capacité des participants à faire voler plusieurs drones en même temps, mais aussi à intégrer l’intelligence artificielle dans le pilotage. Rappelons que la cérémonie de clôture se tiendra également à l’aéroport EDEIS – Le Havre Octeville en février 2022.

Fabriqué avec WordPress | Theme: SpicePress par SpiceThemes