Archive dans 14 octobre 2021

Terminaison de la RN27 et viaduc de la Scie : la mobilisation citoyenne pour mettre l’Etat devant ses responsabilités

Nicolas LANGLOIS et Maryline FOURNIER, Conseillers départementaux, étaient présents sur le rassemblement organisé ce soir, aux côtés de nombreux élus dont le député Sébastien JUMEL et la sénatrice Céline BRULIN, et de citoyens du territoire Dieppois, pour exiger la fin des travaux de la RN27 (axe Rouen/Dieppe) et la mise en service du viaduc de la Scie.

(cliquer sur les images pour agrandir)

Déclaration de Nicolas Langlois :

« RN27 terminons le tronçon. On y était ce soir, sur le viaduc. On est pressé qu’il ouvre ce viaduc. Les précieuses minutes gagnées faciliteront la vie des milliers de salariés et d’habitants qui empruntent la route pour aller bosser. Ces minutes sont aussi importantes pour les entreprises du territoire et celles qui veulent s’y installer.
Un coup, on nous annonce Juillet 2022. Un coup Juin. Nous, on veut que ce soit le plus vite possible, dès Mars.
Et dès maintenant, il faut se pencher sur sa prolongation jusqu’à Dieppe pour faire le lien avec le nord du territoire, avec les Villes Sœurs et les Hauts de France. Forts de notre rassemblement ce soir, nous saurons nous faire entendre. »
 
 
 
Pour visionner la vidéo de la mobilisation : RN27 viaduc de la Scie
 

Cité éducative

Cité éducative

Depuis 2019, la Ville a obtenu le label Cité éducative qui lui permet, avec l’ensemble des partenaires éducatifs agissant au Château blanc de mener de nombreux projets à destination des enfants et jeunes.

La Cité éducative du Château blanc a été labellisée en 2019. Elle couve les territoires des réseaux d’éducation prioritaire (Rep) du collège Louise-Michel et REP+ du collège Maximilien-Robespierre, accueillant une part importante de moins de 25 ans (40%) et un taux de pauvreté particulièrement élevé (3,5 fois plus qu’au niveau de l’agglomération rouennaise).

Elle représente pour la Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray la reconnaissance d’une implication particulièrement soutenu dans le champ éducatif. Elle marque également l’intérêt pour les expériences et pratiques mises en place de longue date sur le territoire, notamment au travers du Projet éducatif local.

La labellisation Cités éducatives est une opportunité d’approfondir les dispositifs déjà éprouvés et d’en développer de nouveaux permettant de renforcer les alliances éducatives avec l’ensemble des acteurs de terrain.

Quatre priorités

Les quatre priorités associées à la cité éducative du Château blanc sont :

1. La santé, le handicap, la protection de l’enfance
2. La maîtrise de la langue
3. La parentalité
4. L’égalité des droits, la lutte contre les discriminations et l’insertion professionnelle

BD Une jeunesse stéphanaise
La bande dessinée “Une jeunesse Stephanaise”, distribuée aux collégiens du plateau u Madrillet, a été retenue au programme d’actions de la Cité éducative © Loïc Seron

L’État accompagne à hauteur de 230.000 euros annuel le programme des actions de la cité éducative du Château blanc, et cela sur trois années. Chaque action fait l’objet d’un co-financement par différents partenaires : la Caf, la Drac, l’Éducation nationale, la Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray, la Métropole, le Département, la Région, etc. De ce financement découle un programme d’actions ambitieux.

Depuis le lancement de la cité éducative du Château blanc en 2019, de très nombreuses actions se sont déployées. Ces actions gravitent autour d’axes de travail partagés : l’innovation pédagogique, le renouvellement urbain, le climat scolaire, la parentalité, la persévérance scolaire, la petite enfance, le sport, la culture, la santé, l’orientation scolaire et l’insertion professionnelle, l’éveil à l’esprit critique et la citoyenneté.

L’article Cité éducative est apparu en premier sur Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray - Site officiel.

Stage de voile Toussaint 2021

L'école municipale de voile de Fécamp vous propose son traditionnel stage de voile de Toussaint du 25 octobre au 05 novembre
Stage Optimist (7-9ans) Du lundi au vendredi de 9h30 à 11h30 – Du 25 octobre au 05 novembre 2021 Venez découvrir la voile grâce à l'optimist ! Ce petit navire stable et très maniable permettra à votre enfant d'être un vrai marin en cinq demi-journées.
Stage Multivoile (10-13 ans) Du lundi au vendredi de 14h00 à 16h30 - Du 25 octobre au 05 novembre 2021 Vous connaissez déjà (...)

- Nautisme

Fermeture de la centrale thermique : analyse d’un gâchis politique signé Macron/Philippe

11 octobre - La semaine dernière, France 3 Normandie a consacré dans son émission "Paroles de Normands" une série de 4 reportages sur la fermeture de la centrale thermique du Havre.
Cette enquête de grande qualité permet de bien cerner le véritable gâchis politique, industriel et humain causé par cette décision signée Emmanuel Macron et Edouard Philippe au motif totalement détourné de son sens de servir la transition écologique.
Car notre centrale thermique utile à l'alimentation en électricité du (...)

- Actualités /

Débat préalable au Conseil Européen des 21 et 22 octobre 2021 – Intervention au Sénat – 13 octobre 2021

Le mercredi 13 octobre 2021, Catherine Morin-Desailly, Sénatrice de la Seine-Maritime et membre de la Commission des Affaires européennes du Sénat, est intervenue dans le cadre du débat préalable au prochain Conseil Européen des 21 et 22 octobre prochains.

Parmi les points à l’ordre du jour de ce Conseil (Numérique, Covid et Relations Extérieures de l’Union), la Sénatrice a focalisé son propos sur les enjeux actuels et futurs de la stratégie de souveraineté numérique pour l’Union Européenne et la mise en œuvre d’une véritable politique industrielle ; en rappelant notamment ses travaux à la Commission des Affaires européennes du Sénat sur le projet de règlement DSA (Digital Services Act) et DMA (Digital Markets Act).

Les 16 et 17 octobre prochain, le Plateau de Caux, Pays du Lin s’exporte à Rouen…

Les 16 et 17 octobre prochain, le Plateau de Caux, Pays du Lin s’exporte à Rouen…
Après l’annulation de l’édition 2020, la Fête du ventre et de la gastronomie normande fait son grand retour, samedi 16 et dimanche 17 octobre 2021, en centre-ville de Rouen, et ce sera pour le Plateau de Caux une nouvelle occasion de mettre en lumière ses producteurs locaux.

Pour cette première participation, la Communauté de Communes Plateau de Caux et le Service Tourisme persévèrent dans leur démarche de soutien aux petits producteurs et exposent au grand jour un panel très qualitatif de saveurs cauchoises :

 

  • Aurélie Bailleul de FABRIK2BULLES fera découvrir sa gamme de bières bio : de l’ambré à la bière au cresson. En Pays de Caux, la crise n’a pas émoussé le succès grandissant des bières locales… Elles sont bio, artisanales, au lin ou cresson : les bières du pays cauchois sont aussi fortes en personnalités et belles en histoires, histoire que Lily la brasseuse ne manquera pas de vous conter…
  • Thibaud Raulic de la PLACE DES DELICES portera haut et fort les couleurs de Doudeville, Capitale du Lin, en proposant 4 shows culinaires, l’occasion pour tous de déguster le lin dans l’assiette mais aussi de découvrir plein d’autres recettes surprenantes… Ambassadeur des commerçants Doudevillais, Thibaud proposera une dégustation 100% lin et plusieurs shows culinaires durant tout le week-end.
  •  Le Cidre de Benoît LEMERCIER Longtemps cantonné aux crêperies où on le sert à la bolée, le cidre tente de retrouver ses lettres de noblesse. Avec Benoît Lemercier le cidre cauchois  sort du lot ! Primé lors du Salon de l’agriculture en 2020, (il a reçu la médaille d’argent pour son cidre fermier !) Benoît Lemercier produit depuis des années avec les pommes de son verger bio… Cidre, jus de pomme, Calva, vinaigre… De quoi ravir les papilles des Rouennais !
  • La Ferme de Boscmare Agriculteur et vendeur, Fabrice Cabot prône “le kilomètre zéro” : depuis quelques années, Fabrice Cabot fait évoluer l’ensemble de son mode de production pour mieux le maitriser. Les Italiens l’appellent le kilomètre zéro, et cette expression est encore plus évocatrice que ce que nous appelons le circuit court. Le kilomètre zéro, c’est vraiment le concept du champ à l’assiette sans intermédiaire…Pour la Fête du Ventre, la boucherie à la Ferme à Doudeville fera découvrir son quinoa, ses terrines et plats cuisinés : Rillettes de bœuf nature, Rillettes de bœuf au poivre, Mijoté de bœuf au cidre, Mijoté de bœuf au camembert, Estouffade de bœuf à la provençale.
  • Le cresson d’Edgar !  Avec ses petites feuilles rondes et sa saveur poivrée, le cresson ravit nos tables. Il change de la salade et il change aussi la donne côté santé… Il y a eu jusqu’à 60 cressonnières dans la Vallée de la Durdent. Aujourd’hui il n’est reste plus qu’une dans la Vallée de la Durdent, la cressonnière Saint Firmin. Avec Edgard, un passionné Breton, qui s’est laissé tenter par l’aventure de la monoculture, redécouvrez cette plante aux milles vertus, et “aux origines de la vie” . Son cresson pousse sans aucun produits chimiques et se récolte de septembre à la fin du mois de mai… C’est le début de la pleine saison, alors vite on se lance à la découverte du cresson ! Au menu : soupe au cresson, bière au cresson, moutarde, pain …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Place des Délices investit les rues Rouennaises rue pour faire découvrir les recettes cauchoises

Alors juste pour vous mettre l’eau à la bouche… Ce week-end, Thibaud Raulic de la Place Des Délices fera découvrir ses nouvelles recettes en direct de la Fête du Ventre !

-1er Show culinaire : Soupe au cresson d’Edgar (La Cressonniere Saint Firmin) avec des graines de lin torréfiées ( Samedi à 11h)
-2ème Show culinaire : Poire pochée au Safran de Caux EARL Retout( samedi à 16h)
-3ème show culinaire : Salade de quinoa (La Ferme de Bosc Mare) aux graines de lin et légumes de saison (de la Cressonnière Saint Firmin) (Dimanche 11h)
-4ème show culinaire : Pommes flambées au Calva (de Benoit Lemercier) avec nougatine ( Dimanche à 15h)

 

Mini-ferme, déambulation, démonstrations…

La Fête du ventre et de la gastronomie normande comprendra également son lot d’animations : installation d’une mini-ferme place du Maréchal-Foch, déambulations de fanfares dans les rues, démonstrations de chefs locaux place du Vieux-Marché au stand des restaurateurs, ou encore maquillage pour les enfants place de la Pucelle.

Pour bien s’y retrouver, au besoin, les visiteurs pourront aller recueillir des renseignements auprès d’un des trois points info, place du Vieux-Marché, place de la Pucelle et place du Maréchal-Foch.

 

 

À noter que le pass sanitaire ne sera pas requis pour profiter de cette édition du retour.

 

Alors convaincu ? On vous retrouve Samedi et Rouen place de la Pucelle ?

Éco-paturage, la ville aussi

À l’image d’Habitat76 qui entretient ses parcelles grâce à des caprins. Une expérience inédite est actuellement menée sur les abords de la résidence Les Camélias. La commission Développement Durable a décidé l’aménagement d’un enclot de 1500m2 sur le terrain derrière la résidence et y a installer 5 moutons mis à …

Le nouveau visage de la Cité des familles

Les premières maisons de la Cité des familles sont sorties de terre il y a un siècle. Aujourd’hui, plus de 600 ménages vivent dans cet ancien quartier de cheminots, situé à la jonction entre le bourg historique et le plateau du Madrillet. Depuis 2015, un vaste chantier de renouvellement urbain s’est engagé sur le secteur. Il fallait bien une balade urbaine pour en mesurer toute l’importance.

Rarement, en quelques années, un quartier aura été aussi profondément transformé que celui de la Cité des familles. Tandis que la phase chantier est en passe de se terminer, élus, bailleurs sociaux ICF Atlantique et Habitat 76, et l’ensemble des acteurs impliqués dans ce vaste projet de renouvellement urbain ont participé mercredi 13 octobre à une balade urbaine permettant de prendre la mesure de cette évolution.

Cinq ans de travaux

Les chiffres sont conséquents. Depuis 2017, 95 logements devenus inadaptés ont été détruits, 277 réhabilités et 263 construits.

La genèse de ce projet remonte à 2012. À cette date, ICF habitat novedis et ICF habitat Atlantique s’engagent dans un processus de cession de leur patrimoine, devenu vieillissant notamment pour le premier. Habitat 76 se porte acquéreur des collectifs dits Bruyères I et Bruyères II, soit 202 logements, situés rues des Lys, des Acacias et des Jonquilles, et d’une partie des pavillons dit  « Les Meulières », soit 48 logements, situés rues des Anémones, des Fougères, des Églantines et des Dahlias.

Habitat 76 échafaude alors un plan de démolition du patrimoine vétuste, de réhabilitation de ce qui peut l’être et de construction sur les emprises libérées ou nouvellement acquises sur le secteur.

« Nous sommes très heureux d’avoir participé à la transformation du quartier, en faisant le choix d’une densification urbaine qui demeure acceptable pour les habitants, a insisté Eric Gimer directeur général d’Habitat 76. Nous sommes particulièrement fiers de la chaufferie biomasse à laquelle sont reliés tous nos locataires et qui a permis de faire baisser le niveau des consommations de 30%. Il reste encore à mettre en place une aire de sport sur laquelle nous espérons pouvoir développer un partenariat avec l’équipe de basket de Rouen. »

De son côté, ICF Atlantique a engagé une intervention massive sur ses logements. Il s’agit tout d’abord de réhabiliter les fameuses maisons suédoises (offertes en signe de solidarité après la seconde guerre mondiale par des cheminots suédois à leurs homologues). Mais également de rénover 81 de leurs maisons, d’en démolir 29 et de reconstruire 85 logements individuels et collectifs.

« Nous avons également fait le choix de la densification, en mettant en avant le matériau bois dans nos nouveaux logements, a tenu à préciser la directrice générale d’ICF habitat Atlantique, Annick Izier, poursuivant ainsi la tradition des maisons suédoises et offrant une très bonne intégration dans l’environnement paysager. »

Qualité, durabilité, attractivité et mixité

« Nous avons opéré là un véritable projet de renouvellement urbain, dans un quartier qui n’est pas en géographie prioritaire et donc sans l’appui financier de l’État comme cela peut être le cas pour le NPNRU. Mais avec ICF Atlantique et Habitat 76, nous avons relevé le défi, s’est félicité Joachim Moyse.

Puis le maire a énuméré les quatre objectifs prioritaires de ce vaste chantier : la qualité des réalisations, la durabilité – avec la mise en fonctionnement d’une chaufferie biomasse et de panneaux solaires, la création d’un jardin partagé –, l’attractivité des projets – permettant d’accueillir de nouveaux habitants ou d’offrir aux Stéphanais une étape dans leur parcours résidentiel – et enfin la mixité de l’offre, à la fois dans les formes urbaines, la taille des logements et leur statut (locatif, location accession, accession).

De son côté, le président du conseil département, Bertrand Bellenger a salué le travail d’une « Ville toujours soucieuse de construire son avenir… tout en assurant la qualité de vie au quotidien de ses habitants ».

Et bientôt…

Un autre chantier est actuellement en cours sur le secteur, il s’agit du transfert de l’Institut médico éducatif (IME) L’Escale d’Autisme 76, actuellement situé rue du Madrillet. Devenu inadapté, sa reconstruction prévoit notamment a création d’un internat pour dix enfants.

Enfin, la Cité des familles accueillera pour la rentrée 2023 un nouvel équipement scolaire comprenant des annexes ouvertes aux activités périscolaires, sportives, culturelles, entre la rue des Jonquilles et la rue des Bleuets. Cet équipement structurant majeur fera diminuer la déographie scolaire qui pèse aujourd’hui sur les écoles Langevin et Curie.

 

L’article Le nouveau visage de la Cité des familles est apparu en premier sur Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray - Site officiel.

Hockey : Rouen reçoit Chamonix

Retour à la réalité du championnat pour les Dragons qui reçoivent les Pionniers de Chamonix, vendredi 15 octobre 2021, à 20h, à la patinoire Nathalie-Péchalat. Un match à prendre au sérieux face à l'avant-dernier au classement général, au lendemain de l'euphorie provoquée par la qualification le 12 octobre au Danemark en 8e de finale de coupe d'Europe (CHL).Pour désengorger l'île Lacroix, pensez à prendre la navette pour venir, qui effectue des rotations à partir du quai du Pré aux loups (stationnement gratuit) une heure avant et une heure après le match.  C'est gratuit, ultra-rapide, ludique, écologique et silencieux.Plus d'infos sur rhe76.com 

François Avisse

Chaque jour, jusqu’à la date du salon, (qui se déroulera le dimanche 14 novembre), Cultur’Esne vous présente un auteur. Aujourd’hui : François Avisse.

François AVISSE réside à Pavilly et fasciné par le monde du cinéma, doubleur de films, enseignant en informatique à Shanghaï, de retour en France, il enseigne à nouveau l’informatique au sein des écoles primaires de Rouen ainsi qu’en maison d’arrêt. François Avisse est aujourd’hui Facteur à Barentin.

Il a toujours aimé raconter des histoires. Enfant à ses copains d’école, plus tard, lors de son service militaire à ses potes de chambrées, puis à ses enfants sur le chemin de l’école : « J’ai commencé à retranscrire sur le papier ce que j’avais dans la tête à 12 ans. Fasciné par le monde du cinéma, je présentais mes textes sous forme de scénarios. J’ai montré mon travail à de nombreuses sociétés de production cinématographique françaises et anglaises. L’une d’elles fut enthousiasmée et m’assura vouloir produire mes 7 histoires. Alors, je décidais de transformer mes scénarios en romans. Ce fut une immense surprise de voir mon premier bébé, L’Arracheur d’Ombres, être accepté par une maison d’édition de renom. La surprise fut encore bien plus grande d’en vendre près de 3500 exemplaires ! »

L’année suivante, vint Le Rêve des Ombres, la suite du roman cité précédemment dont les ventes surpassèrent son premier. City édition.
Il y eu ensuite la parution de Delirium dans le recueil de nouvelles Projet 666. Formidablement accueilli par les lecteurs.
Puis son troisième roman : La Malédiction du 5ème Dieu, arrive. D’après les premiers lecteurs, c’est une histoire qui rend heureux…
Enfin, le quatrième sorti en 2021 : Illusions paradoxales.

Vide-Grenier Champmeslé dimanche 17 octobre 2021

Le vide-grenier Champmeslé se tient dimanche 17 octobre 2021. De 5h à 20h, différentes restrictions de stationnement et de circulation dans le quartier sont appliquées.Circulation interdite :rue Saint-Etienne-des-Tonneliers, entre la rue Jacques-Lelieur et la rue Grand-Pontrue de la Champmeslé, entre le quai de la Bourse et la rue du Général Leclercrue Grand-Pont, entre la rue du Général Leclerc et le quai Pierre-Corneillerue du Général Leclerc et rue Jacques-Lelieur, sauf riverainsStationnement interdit et gênant :rue de la Champmeslérue Grand-Pont, entre la rue du Général Leclerc et le quai Pierre Corneillerue Saint-Etienne-des-Tonneliers (rive sud).Piste cyclable neutraliséequai Pierre-Corneille, entre la rue Grand-Pont et la rue de la Républiquerue Grand-Pont entre la rue du Général Leclerc et le quai Pierre-CorneilleLes cycles doivent emprunter la voie de TEOR.Le stationnement étant interdit et considéré comme gênant, les véhicules en infraction seront verbalisés et mis en fourrière.

Je participe à l’Université au colloque « Le droit (public économique) du monde d’après »

14 octobre - A l'invitation de Fabien BOTTINI et de Léo VANIER, je participe aujourd'hui à l'Université du Havre, au colloque organisé sur le thème : « Le droit (public économique) du monde d'après ».
En ces temps troubles et instables, que voulons-nous pour demain ? Quelle société reposant sur quel Droit ? C'est l'occasion pour moi d'enrichir mes réflexions mais aussi de confronter mes convictions et propositions... SYNOPSIS DU COLLOQUE
La crise sanitaire annonce-t-elle l'avènement d'un nouveau (...)

- Actualités /

Apprendre à mesurer les particules fines dans l’air

Dans le cadre de la journée nationale de la Qualité de l'air qui a lieu ce jeudi 14 octobre 2021, la Métropole Rouen Normandie organise, en partenariat avec Atmo Normandie, une expérimentation de micro-capteurs mesurant les concentrations de particules fines PM10 et PM2,5 ainsi que la température et l’humidité ambiantes.Elle offre la possibilité à 10 citoyens volontaires de réaliser 10 capteurs portatifs à utiliser. Les deux ateliers d’assemblage se dérouleront dans la mairie annexe Pasteur, 11 avenue Pasteur), salle Micheline Ostermeyer, samedi 16 octobre 2021 de 14h à 18h et samedi 13 novembre 2021, de 14h à 18h.Suite à l'atelier, chaque participant aura la possibilité de tester un micro-capteur dans son quotidien pendant une semaine au terme de laquelle l'outil sera restitué à Atmo Normandie pour analyse des mesures et présentation des résultats le 6 novembre et le 27 novembre 2021.Cette expérimentation a pour objectifs de sensibiliser la population aux enjeux de qualité de l’air liés, selon leurs comportements et leur exposition, et de développer les sciences participatives sur ces sujets.Inscription gratuite aux ateliers sur le site Internet Weezent

Appel aux dons des Restos du coeur de Rouen

Les Restos du coeur de Rouen ont perdu deux camions dans un incendie. L'organisme caritatif lance donc un appel aux dons pour financer le rachat d’un nouveau camion, afin de pouvoir poursuivre leur activité de distribution alimentaire dans de bonnes conditions. L'occasion de rappeler que les Restos du coeur organisent également une grande collecte samedi 16 et dimanche 17 octobre 2021 dans 33 magasins de l'agglomération rouennaise, en perspective de la saison hivernale, afin de récolter des denrées alimentaires ou d'hygiène pour leurs 14 000 bénéficiaires. Pour effectuer un don pour l'achat du camion, renseignements au 02 35 73 25 78

L’Orgue-Automne au temple Saint-Eloi

L’Orgue-Automne au temple Saint-Eloi, place Martin-Luther-King, se déroule les samedis 16, 23 et 30 octobre 2021, à partir de 18h (17h, le 30 octobre)Trois événements organisés par les Amis de l'orgue Saint-Eloi pour découvrir l'instrument sous différentes facettes : Rameau, Marchand, Bach avec Anaïs Payerne le 16 octobre, Sweelinck et Böhm avec Valentin Rouget le 23 octobre ou encore le 30 octobre pour des musiques de la Réforme avec François Gautier, Jean-Baptiste Monnot et Jean-Pierre Rolland.Entrée gratuite sur passe sanitaire et réservation recommandée par mail amis.de.lorgue.st.eloi@gmail.com,  par SMS au 06 14 19 59 69Plus d'infos sur le site Internet des Concerts Saint-Eloi

Fabriqué avec WordPress | Theme: SpicePress par SpiceThemes