Archive dans 2 septembre 2021

Le retour de l’agent Smith

Dans la vraie vie, l'agent Smith a, en fait, tué Néo et nous parle d'une monde meilleur. Nous sommes quelques uns à croire que nous vivons un véritable enfer. D'ailleurs, l'objectif de nos dirigeants serait de nous pourrir la vie en cherchant à nous soumettre. Le résultat dépasse leurs espérances.

Retour en images sur une belle rentrée ensoleillée

Le soleil s’est invité ce matin à cette journée de rentrée scolaire toujours si particulière pour les familles comme les enfants. Et c’est avec un petit déjeuner offert par la municipalité que plusieurs élus ont accueilli petits et grands en attendant l’ouverture de la barrière de l’école à 8h50. Un moment de partage qui s’est d’ailleurs prolongé bien après 9h pour permettre à chacun de se retrouver après ces congés estivaux.

Un joli moment convivial qui a lancé de fort belle façon cette nouvelle année scolaire. Bonne rentrée à toutes et tous !

L’article Retour en images sur une belle rentrée ensoleillée est apparu en premier sur Val de la Haye.

Retour en images sur une belle rentrée ensoleillée

Le soleil s’est invité ce matin à cette journée de rentrée scolaire toujours si particulière pour les familles comme les enfants. Et c’est avec un petit déjeuner offert par la municipalité que plusieurs élus ont accueilli petits et grands en attendant l’ouverture de la barrière de l’école à 8h50. Un moment de partage qui s’est d’ailleurs prolongé bien après 9h pour permettre à chacun de se retrouver après ces congés estivaux.

Un joli moment convivial qui a lancé de fort belle façon cette nouvelle année scolaire. Bonne rentrée à toutes et tous !

L’article Retour en images sur une belle rentrée ensoleillée est apparu en premier sur Val de la Haye.

Rentrée des classes !

C’est ce matin que s’est déroulée la rentrée des classes, un moment marquant pour les enfants de la commune et leur famille.

Chaque établissement avait bien entendu mis tout en place, avec l’aide des services de la ville, pour que l’événement se déroule selon un protocole sanitaire spécifique.
Mais contrairement à l’an dernier, les parents ont de nouveau eu le droit d’être accueillis dans la cour par la direction, ainsi que par le Maire, Bastien Coriton, et ses adjointes à l’Enfance et au Sport, Hélène Aubry et Patricia Soudais-Messager.

EFFECTIFS

Du côté du nombre d’élèves, les écoles de la commune sont en légère perte d’effectifs, avec quasiment les mêmes chiffres que l’an dernier : 68 enfants à l’école maternelle Les Tourterelles et 28 à la maternelle de La Caillouville, plus 111 enfants à l’école primaire Jacques Prévert et 76 en primaire à La Caillouville.

TRAVAUX

Parmi les informations fournies aux parents ce matin, le Maire a présenté les aménagements réalisés cet été. En plus des réparations et entretiens divers, citons :
– nouveau mobilier pour 7 000 € à La Caillouville (tables et casiers) et 5 200 € à l’école Prévert (tables et chaises)
– réfection des faux plafonds (22 355 €) à l’école Les Tourterelles
Les travaux prévus pour le dernier trimestre ont aussi été annoncés, à savoir rénovation des plafonds à l’école Prévert et peinture de classes à La Caillouville.
La rentrée fut aussi l’occasion de constater ensemble la nouvelle toiture aux établissements de Caudebec. Terminée en juin, cette opération d’envergure permettant d’isoler et d’embellir les écoles avait coûté 487 000 € (financé pour moitié par l’Etat et le Département).

FRESQUE

Elle n’aura pas échappé aux yeux de tous : la fresque peinte cet été avec la MJ4C sous le préau de l’école Prévert a été très complimentée. Ce projet subventionné par la CAF, le Département et la commune pour le reste à charge, sera aussi conduit sur un mur de la cour de l’école de La Caillouville aux vacances de février.

NOUVELLES ACTIVITES

Autre sujet présenté aux parents : la mise en place par la Ville de nouvelles activités sur le temps méridien pour les familles intéressées. Cette année, les enfants pourront ainsi découvrir l’athlétisme et le yoga.

PLAN NUMERIQUE

Enfin, il était important de rappeler que, dans le cadre du Plan Relance Numérique voté par le Conseil Municipal au printemps, du nouveau matériel informatique va pouvoir être installé dans toutes les écoles : pc portables, tablettes, vidéoprojecteurs interactifs…largement subventionnés par l’Etat, ces achats permettront aux élèves et aux enseignants de disposer de tous les équipements nécessaires à l’enseignement d’aujourd’hui.

Les parents ont ainsi pu voir que les élus de Rives-en-Seine sont très attachés à offrir aux écoles les meilleures conditions de travail possibles, qu’il s’agisse de travaux, d’équipements ou de l’organisation d’activités.

 

 

Les professeurs et personnels des écoles aussi, ont fait leur rentrée mardi 31 août : invités à la salle de la Tour d’Harfleur, ils ont été accueillis par la municipalité à l’occasion d’un moment de convivialité.

L’article Rentrée des classes ! est apparu en premier sur Mairie de Rives-en-Seine.

A visionner : Alexis Hanquinquant invité de Télématin

Le nouveau champion olympique de paratriathlon, Alexis Hanquinquant, licencié au Rouen Triathlon, était de passage sur le plateau de Télématin ce jeudi 2 septembre 2021. Avec sa médaille d'or autour du cou. Sa performance à Tokyo vaut bien un petit replay...Regarder l'interview d'Alexis Hanquinquant dans Télématin sur le site de France 2

16e festival « Courant d’art » : édition spéciale 500 ans de Saint-Maclou

Le festival "Courant d'art", porté par l'association art et culture du Diocèse de Rouen - Eglise catholique, a une saveur spéciale cette annnée : la 16e édition est placée sous le signe des 500 ans de la dédicace (acte solennel par lequel on consacre un lieu cultuel) de l'église Saint-Maclou."Courant d'art" annonce la couleur et proclame sur son visuel "1521-2021 - Jubilons ! Saint-Maclou illuminée". Au programme pendant un mois à partir de ce vendredi 3 septembre 2021 :"Les canopées", exposition des œuvres du sculpteur Milthon à l'église Saint-Maclou"Eau et lumière", exposition des tableaux de la peintre Anne Pourny à la cathédraledes conférences, des visites de Saint-Maclou et surtout une programmation musicale proposée par la Maison Illuminée & Oswald SallabergerConsulter le programme détaillé du 16e festival Courant d'art"Jubilons !" : en avant la musiqueVéritable festival dans le festival, "Jubilons" développe 6 concerts au sein de l'église Saint-Maclou...4 septembre à 19h : La poésie rencontre la musique (récitation poésie + trio à cordes)8 septembre à 19h : Jubilons ! avec Mozart/Corrette soprano, orgue et ensemble instrumental9 septembre à 19h : Fireworks, concert d'orgue10 septembre à 19h : Stabat Mater 2 sopranos & ensemble instrumental11 septembre à 19h : Couleurs lumineuses. Requiem de Fauré. Maîtrise, ensemble vocal &  instrumental12 septembre à 10h30 : Aubade au son de l'orgue15€ (gratuit - 18 ans). Pass sanitaire obligatoire.Réserver sa place en ligne pour l'un des concerts du festival "Jubilons" via le site de La Maison IlluminéeD'autre part, la Maison Illuminée offre 7 mini-concerts gratuits (15 à 20 min) devant l'église Saint-Maclou, place Barthélémy. Ce sont "Les Rendez-vous du parvis"…vendredi 3 septembre à 18h : Le Prélude musicalsamedi 4 septembre à 16h : Le Souffle de la poésiedimanche 5 septembre à 16h : Lumièremercredi 8 septembre à 18h : Jubilonsjeudi 9 septembre à 18h : Méditationvendredi 10 septembre à 18h : L’Elévationsamedi 11 septembre à 16h : La Plénitude

Fête des moissons avec Triticum

L'association rouennaise Triticum organise la première Fête des moissons les samedi 4 et dimanche 5 septembre 2021, à la Friche Lucien.Née en 2019, l'association Triticum défend, multiplie et diffuse en Normandie les semences paysannes. Elle reconstruit une filière locale à partir de céréales de pays, ou "anciennes", pour la résilience alimentaire. Elle organise aussi des ateliers d’agroforesterie et d'agriculture participative pour redécouvrir les savoirs et savoir-faire autour de la culture des céréales.Pour ce week-end de rentrée, c'est du côté de la Friche Lucien qu'elle pose ses graines. Une Fête de la moisson qui se veut à la fois citoyenne, festive et pédagogique. Outre la présentation de ses activités et une sensibilisation aux bonnes pratiques, Triticum propose également un marché de producteurs bio et locaux, et du pain frais sorti de son four installé pour l'occasion.Au travers aussi d’un programme de conférences, la Fête des moissons portera des solutions concrètes pour la transition agroécologique. De quoi en connaître un peu plus sur le sujet.Information pratiquesFête des moissonsSamedi 4 (de 14h à 21h) et dimanche 5 (de 12h à 18h) septembreLa Friche LucienEntrée librePlus d'informations sur triticum.fr

Malgré le Covid-19, une rentrée scolaire «normale»

Seconde rentrée scolaire masquée pour plus de 12 millions d’élèves en France, ce jeudi 2 septembre. Le nouveau protocole sanitaire n’autorisait pas les adultes à passer les grilles des établissements, pour le plus grand malheur de certains parents.

Plus de 3500 élèves stéphanais effectuaient leur rentrée dans les dix-neuf écoles maternelles et élémentaires municipales*. À 8h20, devant l’école élémentaire André-Ampère, des dizaines de parents se pressent contre les grilles de l’établissement. Les enfants, eux, sont déjà dans la cours. Leurs nouveaux professeurs leur indiquent de se ranger par classe. Les enfants les moins rassurés se retournent pour tenter d’apercevoir leurs parents. Les adultes font des grands gestes de la main et sourient du regard: tous doivent garder le masque vissé au visage. Des affiches indiquent que ce dernier est “obligatoire aux abords des établissements scolaires dans un périmètre de 50 mètres aux horaires de rentrées et sorties des classes”.

« Ça devrait aller»

À cause du protocole sanitaire édicté mi-août par le gouvernement – qui impose notamment le port du masque en intérieur et en extérieur pour tous les élèves – seuls les élèves de CP pouvaient être accompagnés derrière les grilles, et par un seul parent. Chargé d’un cartable plus large que lui, Milo Noré entre justement en CP. Il est accompagné par ses deux parents.

Sa mère le prend en photo, son bronzage témoigne d’un été passé au soleil où, contrairement à aujourd’hui, on ne mettait pas forcément de réveil. “Ça n’a pas été trop dur ce matin, ce sont les mêmes horaires que pour la maternelle”, indique son père Charly, qui ne se sent pas stressé par cette rentrée sous Covid. “Ça s’est bien passé l’an passé, ça devrait bien aller cette fois aussi”. “C’est une rentrée normale, tout le monde est content d’aller à l’école”, conforte Farid Benjaouati qui habite juste derrière l’école et accompagne ses quatre enfants pour ce jour spécial.

«Ils vont avoir mal à la tête»

“C’est quand même moins agréable de devoir rester derrières les grilles”, tempère Jennifer Greslebin, qui a accompagné son fils Aaron pour sa rentrée en CE1 et sa fille Enola en CM2. “Aaron avait l’air de stressé. On en pouvait pas le rassurer, déplore la mère de famille également représentante des parents d’élèves. C’est aussi frustrant de ne pas avoir accès aux professeurs comme lorsque nous pouvons accompagner les enfants dans la cours.”

Elle se souvient également de l’an passé où les élèves de l’école avaient connu trois fermetures de classes, suite à la découverte de cas de Covid-19 parmi les écoliers. “Mais le plus embêtant c’était les annulations de sorties scolaires, avance Jennifer Greslebin. Maintenant l’école c’est uniquement les cours, alors que normalement c’est plus que ça, ils sont là pour découvrir plus de choses”. L’an passé, la sortie au Louvre avait été annulée pour sa fille Enola et ses camarades. “Cette année ça devrait mieux se passer, sauf pour le masque. Pendant deux mois les enfants n’ont pas eu de masque et ils vont désormais devoir le porter toute la journée, c’est sûr que ce soir, ils vont avoir mal à la tête.” À moins que ce ne soit à cause d’un problème de maths ?

Les nouveautés de la rentrée

Lire le dossier du Stéphanais du 26 août:

*Tandis que les lycées et collèges sont respectivement gérés par la Région et le Département, c’est la commune qui a la responsabilité des écoles primaires (élémentaires et maternelles) sur son territoire, ainsi que la restauration des élèves qui les fréquentent.

L’article Malgré le Covid-19, une rentrée scolaire «normale» est apparu en premier sur Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray - Site officiel.

Opération anti-mégots place du Lieutenant Aubert

L’association Zorromégot organise ce samedi 4 septembre 2021 de 16h à 19h une sensibilisation du grand public au problème de la pollution visuelle et environnementale due aux mégots jetés au sol. Une équipe d’animateurs bénévoles, nommés "Zorros", installera un stand sur la place du Lieutenant Aubert.Les "Zorros" inviteront les passants à déposer un maximum de mégots dans des seaux, au son d’une petite musique (toutes les 20 à 30 min). La quantité de mégots rassemblés sera visible.Les mégots ainsi collectés seront ensuite dépollués et transformés en mobilier urbain par l’entreprise MéGO ; tout comme ceux récupérés par les commerçants auprès de leur clientèle (notamment en terrasse) grâce aux cendriers qui leur ont été distribués dans le cadre de l’opération "Mon propre quartier".L’expérimentation du dispositif de labellisation "Mon propre quartier" est le fruit d’une collaboration entre la Métropole et la Ville de Rouen, la Chambre des métiers et de l’artisanat, la société MéGo. Il s’agit de lutter, entre autres, contre toute forme de dépôt sauvage.

Le Rive Gauche : Jane Birkin, Cyrano et le festival de Cannes!

La salle stéphanaise lance sa saison 2021/2022, avec une nouvelle formule de billetterie et des spectacles tous horizons.

Parmi les grandes nouveautés de la saison, il y a d’abord celle qui concerne tous les spectacles avant même le lever de rideau : la billetterie. À la rentrée, Le Rive Gauche abandonne la formule un brin contraignante de l’abonnement (il fallait réserver ses spectacles au moment de s’abonner), pour celle d’une carte, qui permet plus de libertés dans le choix des spectacles et leur nombre, toujours à des tarifs avantageux. L’acquisition de la carte permet l’achat de places à prix réduits, comme au temps de l’abonnement : 9 € pour les spectacles de catégorie A (à 18€ en plein tarif) et 15€ pour les spectacles de catégorie B (à 26 € plein tarif). La carte coûte 6€ pour les Stéphanais et 18€ pour les autres. Une carte pour deux est proposée à 10€ pour les habitants de la commune (et 30 pour les autres). Et pour les Stéphanaises et les Stéphanais qui ne sont jamais venus au Rive Gauche, la carte est gratuite la première année. Reste à croiser les doigts, ou faire une danse de sorcier, pour que le Covid s’éloigne et laisse Le Rive Gauche faire sa rentrée et dérouler sa saison normalement. Car elle s’annonce dense, cette programmation.

Cinquante spectacles

Plus de 50 spectacles sur un an, dont une dizaine reportée de la saison précédente, bouleversée par les confinements. Sans détailler le programme complet (joint à ce numéro du Stéphanais), on peut considérer les dix premiers spectacles, ceux de la rentrée septembre-octobre, comme un exemple de ce qui attend le public toute l’année : du théâtre, de la chanson, de la musique, du cirque, bien sûr de la danse et parfois un peu de tout cela mélangé. Du payant et du gratuit, pour petits et grands. Dans la salle et ailleurs. Des sommités dans leur genre (de Jane Birkin au ballet Preljocaj) et des artistes à découvrir, comme le Réunionnais Serge Grondin. Quelques grands rendez-vous pour la suite de la saison ? Jusque dans vos bras des Chiens de Navarre, Umwelt de Maguy Marin, Électre des bas-fonds de Simon Abkarian ou encore le groupe Lo’Jo pour une transe musicale poétique. Au-delà de la qualité dans diverses disciplines artistiques, c’est l’envie de les décloisonner qui caractérise la programmation de Raphaëlle Girard, la directrice du Rive Gauche. Pour exemple, le prometteur spectacle Cannes 39/90, qui raconte l’histoire du festival de Cannes sous une forme théâtrale, et pourrait être l’occasion de sortir le tapis rouge au Rive Gauche.

Infos pratiques

Ouverture de la billetterie en ligne le 1er septembre et au guichet dès le mardi 7 septembre à 13h. Présentation de la saison au public le 8 septembre à 19 h, entrée gratuite sur réservations au 02.32.91.94.94. Programme détaillé sur lerivegauche76.fr

L’article Le Rive Gauche : Jane Birkin, Cyrano et le festival de Cannes! est apparu en premier sur Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray - Site officiel.

« Les Nuits en or » à l’Omnia : le top du court-métrage

L'Omnia République - transféré à la Halle aux Toiles pour cause de travaux de rénovation - présente ce jeudi 2 septembre 2021 à 19h30 le programme "Les Nuits en or" 2021 (2h15), qui regroupe les meilleurs courts-métrages mondiaux de l'année.L'Académie des César a sélectionné 7 films lauréats du prix national dans six pays : ces productions ont été couronnées d'un César, d'un Eddan, d'un Iris, d'un Goya, d'un Ariel ou d'un Bafta.Les 7 films sélectionnés sont :"Qu'importe si les bêtes meurent, de Sofia Alaoui (France)"Paperboy", de Ninna Palmadottir (Islande)"Physique de la tristesse", de Theodore Ushev (Canada)"A la cara", de Javier Marco (Espagne)"Las desaparecidas", de Astrid Dominguez (Mexique)"L'heure de l'ours", d'Agnès Patron (France)"The Present", de Farah Naboulsi (Royaume-Uni)Entrée aux tarifs habituels.Réserver une place pour "Les Nuits en or" sur le site de l'Omnia

Consultation en ligne sur la dénomination des noms d’espaces publics du futur quartier Flaubert

Jusqu'au 30 septembre 2021, une consultation en ligne est proposée par la Ville pour baptiser du nom d'une femme célèbre cinq espaces publics du futur quartier Flaubert. La municipalité poursuit ainsi sa politique en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, afin de rendre visible la place des femmes dans l’Histoire. A l’ouest de la ville, le quartier Flaubert est en construction. Il fait déjà l'objet d'une  concertation menée auprès des habitants par la Métropole Rouen Normandie concernant leurs attentes en termes d'équipements et de mobilité ainsi qu'en lien avec le changement climatique et les évènements récents tels l’incendie de l’usine Lubrizol et la crise sanitaire.Dans ce futur quartier, 12 nouvelles rues ou places verront le jour. Sept d'entre elles portent déjà des noms de femmes : Berthe Morisot, Camille Claudel, Diane Fossey, Olympe de Gouge, Nikki de Saint Phalle, Frida Khalo, Sonia Delaunay.La Ville de Rouen organise une consultation en ligne afin de déterminer le nom des cinq autres, à choisir parmi les 12 propositions suivantes :Georgette Agutte-SembatNée le 17 mai 1867 à Paris et décédée le 6 septembre 1922 à Chamonix, cette artiste peintre a aussi été sculptrice et collectionneuse d'art. Elle s'est mariée avec l'homme d'Etat Marcel Sembat en 1897. Le couple a formé un cénacle d’artistes et d’intellectuels, où l'on retrouve Matisse, Signac, Cézanne et Zola.Hubertine AuclertNée le 10 avril 1848 à Saint-Priest-en-Murat et décédée le 8 avril 1914 à Paris, la journaliste, écrivaine et militante féministe française s'est battue en faveur de l’éligibilité des femmes et de leur droit de vote. Elle a fait de Jeanne-d’Arc une figure féministe.Gisèle HalimiNée le 27 juillet 1927 à La Goulette en Tunisie et décédée le 28 juillet 2020 à Paris, l'avocate franco-tunisienne a été une grande militante féministe et une femme politique. Elle s’est notamment engagée pour la décolonisation, en faveur du droit à l’avortement et pour la cause des femmes.Françoise HéritierNée le 15 novembre 1933 à Veauche et décédée le 15 novembre 2017 à Paris, cette anthropologue et ethnologue s’est surtout fait connaître pour ses combats féministes.Melina MercouriNée le 18 octobre 1920 à Athènes et décédée le 6 mars 1994 à New York, l'actrice grecque fut également chanteuse et femme politique. Dès la chute de la dictature en 1974, elle rentre en Grèce où elle entame une carrière politique qui l'amène à progressivement arrêter le cinéma. Elle fut ministre de la Culture de 1981 à 1989, puis de 1993 jusqu'à sa mort. Dans le cadre du Conseil européen, elle a créée en 1985 le concept des capitales européennes de la culture.Toni MorrisonNée le 18 février 1931 à Lorain dans l'Ohio et décédée à New York le 5 août 2019, la romancière américaine fut essayiste, critique littéraire, dramaturge, librettiste, professeure de littérature et éditrice. Elle a reçu les prix Pulitzer en 1988 et Nobel de littérature en 1993.Colette PrivatNée le 14 novembre 1925 à Paris et décédée le 7 avril 2021 à Rouen, cette femme politique fut membre du PCF (Parti communiste français), députée de la Seine-Maritime, maire de Maromme et conseillère générale du canton de Maromme.Françoise SaganNée le 21 juin 1935 à Cajarc et décédée le 24 septembre 2004 à Honfleur, la romancière française est devenue célèbre dès son premier ouvrage "Bonjour Tristesse", publié en 1954.Nina SimoneNée le 21 février 1933 à Tryon, en Caroline du Nord, aux Etats-Unis, et morte le 21 avril 2003 à Carry-le-Rouet, dans les Bouches-du-Rhône, cette pianiste américaine fut chanteuse, compositrice et arrangeuse musicale. Elle milita également pour les droits civiques aux États-Unis.Mercedes SosaNée à San Miguel de Tucumán le 9 juillet 1935 et décédée à Buenos Aires, le 4 octobre 2009, cette chanteuse argentine était très populaire dans toute l'Amérique latine où elle était appelée La Negra (La Noire) par ses admirateurs. Elle fut "la voix de la liberté", notamment pour les Brésiliens, tombés sous le joug militaire en 1964.Agnès VardaNée le 30 mai 1928 à Ixelles, en Belgique et décédée le 29 mars 2019 à Paris, cette photographe française fut aussi réalisatrice de cinéma et plasticienne française.Marguerite YourcenarNée le 8 juin 1903 à Bruxelles et décédée le 17 décembre 1987 à Bar Harbor (Maine - États-Unis), cette femme de lettres française fut naturalisée américaine en 1947. Romancière, nouvelliste et autobiographe, elle fut aussi poétesse, traductrice, essayiste et critique littéraire. Elle fut la première femme élue membre de l'Académie française en 1980.Participer à la consultation en ligneInformations pratiquesConsultation en ligne sur les noms des espaces publics dans le quartier FlaubertDisponible jusqu'au jeudi 30 septembre 2021

Cours de gymnastique volontaire à la maison Mustel dès lundi 6 septembre 2021

L'association de gymnastique volontaire Mustel, qui s'inscrit dans le cadre du sport santé, reprend ses cours lundi 6 septembre 2021 à la maison de quartier, située au 47 rue Mustel. La séance d'essai est gratuite.Elle propose six cours variés ayant pour objectif d'améliorer la condition physique des pratiquants, ainsi qu'une séance d’activité physique adaptée (APA) pour la 2e année.Plus d'infos sur le site Internet de l'association de gymnastique volontaire et au 06 81 97 87 85

Rentrée 2021 : les formalités périscolaires évoluent

En cette rentrée des classes 2021, les formalités liées aux services périscolaires évoluent. Deux petites nouveautés que vous, parents d’élèves, attendez depuis longtemps. Fiches d’inscription à remplir à la rentrée Les traditionnelles fiches d’inscription existent toujours. En revanche, ces fiches seront désormais préremplies, si votre enfant fréquentait déjà les services périscolaires l’année dernière. Vous devrez […]

Cet article Rentrée 2021 : les formalités périscolaires évoluent est apparu en premier sur Saint Martin de l'If.

« Les Vendredis de l’astronomie » : conférence sur les trous noirs

La prochaine étape du programme de conférences mensuelles "Les Vendredis de l'astronomie" est pour ce vendredi 3 septembre 2021, de 18h30 à 20h30. Elle est dédiée au thème des trous noirs. Entrée libre.La séance, avec diaporama, se déroule à la salle Ostermeyer de la Maison des associations, au sein de la mairie de proximité Pasteur (11 avenue Pasteur).Dans le rôle de l'intervenant, Sébastien Renaux-Petel, cosmologiste à l'Institut d'Astrophysique de Paris. Il présentera un tour d'horizon de nos connaissances sur les trous noirs, depuis les premières spéculations théoriques jusqu'aux observations récentes, avant d'évoquer les questions ouvertes les concernant.

Fabriqué avec WordPress | Theme: SpicePress par SpiceThemes