Archive dans 1 mai 2021

Belle mobilisation du 1er… mais honte aux agresseurs

1er mai - Ce premier mai, qui rappelons-le n'est en rien la fête du travail mais celle des Travailleurs, ou journée internationale de lutte pour les droits des travailleurs ce qui est encore plus conforme, a été marqué par une belle mobilisation à travers tout le pays.
Une mobilisation dans un contexte instable et difficile, qui se veut une promesse en des lendemains où l'Humain, ses droits, sa dignité seront (re)proclamés.
Mais cette mobilisation a été assombrie par des agressions organisées (...)

- Actualités /

Des brins de muguet offerts aux ainés

Petite devinette pour commencer…. Rendez-vous printanier, qui revient chaque année, pour promettre du bonheur et réchauffer les coeurs, je suis blanc, très parfumé, et je fleuris en mai. Qui-suis-je ?

Le muguet, pour vous porter bonheur !

Profitant de cette belle journée du 1er mai et de la si jolie tradition du muguet pour s’offrir du bonheur, les membres du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) du Val de la Haye ont souhaité offrir aux aînés de la commune un brin de muguet et quelques douceurs sucrées.

Distribution matinale de muguet et douceurs sucrées

Ce matin, les élus, les membres du CCAS, accompagnés de quelques habitants du village, sont donc allés frapper aux portes des aînés du village (qui avaient été informés il y a quelques jours par courrier de cette distribution) pour offrir des brins odorants de muguet et un sachet de douceurs sucrées. Une belle façon d’offrir quelques sourires et beaucoup de bonheur en cette période sanitaire si compliquée.

Très bon 1er mai à toutes et tous !

L’article Des brins de muguet offerts aux ainés est apparu en premier sur Val de la Haye.

Le temps retrouvé à Cabourg

Villa du temps retrouvé, façade avant et jardin restitués en images de synthèse. (© Studio Noovae)

Statue de Marcel Proust à Cabourg. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)
Statue de Marcel Proust à Cabourg. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)

On connaît le rapport particulier unissant Marcel Proust à la cité balnéaire de la Côte Fleurie, devenue sous sa plume la légendaire Balbec. Au célèbre Grand Hôtel plus particulièrement, il écrivit une large partie de son roman, toujours dans la même chambre, la seule qu’il voulait occuper. Les liens entre l’œuvre et l’une de ses sources d’inspiration, méritaient bien une mise en valeur.

Ce sera chose faite ce printemps, avec l’ouverture au public, dans une authentique demeure balnéaire de Cabourg, de la Villa du temps retrouvé, au terme de deux ans de travaux de réhabilitation et d’aménagements. Sous la vigilance de M. Tristan Duval, maire de la commune, et d’un comité scientifique, le chantier a été réalisé par l’agence d’architectes Sunmetron, avec le cabinet d’architectes Lemoal & Lemoal, ainsi que l’ageNCe Nathalie Crinière, pour les aménagements intérieurs. Jardins extérieurs, jardin d’hiver, salons de musique ou de jeux, salle de réception, tout a été imaginé de manière à permettre aux visiteurs une immersion totale dans l’atmosphère de la Belle Époque, quand jolies dames à longues robes et ombrelles arpentaient le front de mer au bras d’élégants coiffés de canotiers.

Pour l’occasion, de nombreuses institutions ont été sollicitées et ont accepté de prêter des œuvres contemporaines, comme la Bibliothèque nationale de France, la Réunion des musées métropolitains rouennais ou encore le MuMa du Havre : au programme Monet, Rodin, Boudin, Debussy, Renoir… La dernière salle du parcours, conçue comme un cabinet de dessin, mettra l’accent sur le processus créatif de Proust. Nous l’avouons, nous sommes impatients d’ouvrir cette porte sur le temps retrouvé !
 

Article publié dans Patrimoine Normand n°117, par Stéphane William GondoinStéphane William Gondoin

Abonnement Patrimoine Normand

Normandie nucléaire

Des militants anti-nucléaires se sont rassemblés au Havre le 26 avril pour marquer l’anniversaire de Tchernobyl (1986). Cet accident nucléaire, comme ceux qui l’ont précédé (Three Mile Island) ou suivi (Fukushima) nous rappelle qu’aucune centrale nucléaire n’est sûre. “Un accident nucléaire majeur ne peut être exclu nulle part“, affirmait le président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire française (ASN) Pierre-Franck Chevet en 2016. Le dérèglement climatique, avec des ouragans, inondations, sécheresse et tsunamis moins prévisibles, rend leur fonctionnement encore plus risqué. Et la protection contre ces risques augmentés fait monter la facture.

Normandie nucléaire



Lire la suite...

Partager via Gmail


Article original rédigé par Ensemble Le Havre et publié sur Quai du rassemblement
Reproduction interdite sans autorisation

Tribune du mois de mai : Quel horizon au bout du tunnel ?

Tribune du Groupe Communiste et Républicain, Front de Gauche de Seine-Maritime

Bulletin départemental du mois de mai 2021

Quel horizon au bout du tunnel ?

Près de 18 mois après le début d’une crise dramatique dans toutes ses conséquences, il est urgent de tirer tous ses enseignements pour amorcer un changement de société salutaire :

  • L’argent public mobilisé par milliards pour sauver l’économie et les profits, doit être redirigé vers l’emploi du plus grand nombre, les petites entreprises et la transition écologique ;
  • Les services publics, et notamment dans la santé et l’éducation, doivent bénéficier d’un plan massif d’investissements, et s’affranchir de toute logique de rentabilité nocive à l’intérêt général ;
  • Salaires et pouvoir d’achat doivent être boostés pour servir la relance et combattre les inégalités ;
  • La culture, le sport, les loisirs, tout ce qui contribue à la vie et au bien-être ne doivent plus être sacrifiés ;
  • La démocratie, les droits fondamentaux des citoyens, doivent reprendre leur place pour concourir à une véritable République qui cesse d’être confisquée par quelques privilégiés.

Les mobilisations sociales, citoyennes, se multiplient pour exiger ces changements, une série d’élections approche, il appartient à chacun de s’exprimer pour déterminer dans quelle société il veut vivre demain.

Replacer l’Humain et la planète au cœur de toutes les politiques, de l’Etat jusqu’aux Départements et Régions, est devenu un impératif. A défaut de quoi, cette crise n’a pas fini de se répéter sous bien des formes.

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de mai

Fabriqué avec WordPress | Theme: SpicePress par SpiceThemes