Archive dans 30 avril 2021

En visite à la Croix-Rouge de Fécamp

Solidarité

En première ligne pour les secours et pour l’action sociale

Si la crise sanitaire les a privés d’une partie de leur activité pour cause de suppression des grands événements et rassemblements dont ils assuraient la sécurité, les secouristes de la Croix Rouge de Fécamp ne se sont pour autant pas démobilisés.

Au contraire : outre leurs missions traditionnelles d’assistance et de secours aux personnes et aux biens, de formation aux gestes de premier secours et d’information du public, ils sont allés prêter main forte à leurs collègues de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne confrontés à une hausse considérable de demandes d’interventions auprès de victimes du Covid-19.

Depuis le début de la pandémie, ils ont ainsi assuré une dizaine de gardes en région parisienne, pour une centaine de prises en charge grâce aux deux ambulances dont ils sont dotés et qu’ils ont, grâce à des éléments réalisés à l’aide d’une imprimante 3D, équipés de sas de protection et de kits spécialisés.

C’est cet engagement que j’ai voulu saluer, ce jeudi 29 avril, en me rendant dans leurs locaux de la rue de Rouen à Toussaint, où j’ai été accueillie par la présidente de l’antenne fécampoise Marie-Agnès Fontaine, le directeur de l’urgence et du secourisme Charles Houssaye, des équipiers ainsi que par la responsable de l’action sociale Sabrina Vasse et celui de la ressourcerie Didier Marin.
Car s’ils se mobilisent sur le front des secours et de l’assistance aux victimes en toutes circonstances, les équipiers de la Croix Rouge, tous bénévoles, le font aussi sur le plan social en prodiguant une aide alimentaire, en donnant accès à un vestiaire et une vestiboutique, enfin en collectant, en nettoyant et réparant au besoin des meubles, appareils ménagers, jouets, livres et bibelots qu’ils mettent en vente à très petits prix dans la recyclerie accolée à leur centre d’intervention.
Les objets proposés ont fait l’objet de dons et ils trouvent là l’occasion d’un réemploi, d’une nouvelle vie, ce qui s’inscrit dans une démarche que j’encourage vivement comme secrétaire de la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, et rapporteure de la loi Anti-Gaspillage et pour l’économie circulaire (AGEC).
Une loi qui fait la part belle à la solidarité. Celle-ci peut aussi s’exprimer au travers de dons à adresser au siège de la Croix Rouge de Fécamp, 8, rue Paul Bert.

Les dons en numéraire feront l’objet d’un reçu fiscal.

L’article En visite à la Croix-Rouge de Fécamp est apparu en premier sur Stéphanie Kerbarh Députée de Seine-Maritime.

Pas de permanence le 1er et le 8 mai

Les permanences du samedi matin du maire et de ses adjoints sont annulées le samedi 1er mai et le samedi 8 mai. Mais la mairie restera joignable par téléphone, une permanence téléphonique étant assurée pour ces deux congés fériés, comme d’ailleurs pour chaque week-end et jour férié.

Les permanences du samedi matin reprendront le samedi 15 mai à 10h en mairie.

  • Téléphone de la mairie du Val de la Haye : 02 35 32 41 58

L’article Pas de permanence le 1er et le 8 mai est apparu en premier sur Val de la Haye.

Sauvegarde des moulins et de la petite hydroélectricité

Amendement adopté

Pour une sauvegarde des moulins et de la petite hydroélectricité

Le mercredi 7 avril, lors de la discussion du projet de loi Climat et Résilience – issu des travaux de la convention citoyenne – l’Assemblée nationale a adopté l’amendement empêchant la destruction de seuils et de retenues de moulins produisant de la petite hydroélectricité.

En Seine-Maritime, en Artois et en Picardie, les trois quarts des opérations de restauration de la continuité écologique ont consisté à détruire les seuils de moulins.

Dans le Calvados ou la Mayenne, c’est environ 90 à 95% des opérations financées par les Agences de l’eau Seine Normandie et Loire Bretagne qui ont consisté à détruire les seuils de moulin et donc les moulins.

Ces destructions massives ont pour effet d’abaisser le niveau général des eaux circulant dans nos cours d’eau et d’accélérer les vitesses d’écoulement. Elles représentent une perte de plusieurs dizaines de millions de m3 d’eau douce soustraits à nos rivières, ceci alors même que notre pays connaît des états chroniques de sècheresse durant l’été avec des restrictions sévères d’usage de l’eau.

Face à cette situation, il était nécessaire de réaffirmer la volonté du législateur de sauvegarder les capacités hydroélectriques potentielles et existantes.

En effet, la production d’énergie verte et décarbonée des moulins à eau représente la consommation électrique annuelle hors chauffage de 1 000 000 de foyers d’après l’étude européenne Restore Hydro (4 à 6 TWh de production annuelle).

Le texte Climat et Résilience sera examiné par le Sénat début mai.

Les sénateurs auront à s’exprimer sur ce sujet.

Suivez notre actualité !

L’article Sauvegarde des moulins et de la petite hydroélectricité est apparu en premier sur Stéphanie Kerbarh Députée de Seine-Maritime.

Etudes de santé et pénurie de médecins : nouvelle démarche auprès des Ministres

30 avril - Alors que l'épidémie souligne de nouveau la pénurie de médecins et renforce les difficultés d'accès aux soins de nos concitoyens, les conséquences de la réforme des études de santé se font ressentir dans nos universités.
Avec Céline Brulin, Hubert Wulfranc et Sébastien Jumel, nous venons de saisir encore une fois le Ministre de la Santé et la Ministre de l'Enseignement supérieur pour les alerter sur cette situation inacceptable.
Avec l'arrêt du numérus-clausus (nombre de places ouvertes en (...)

- Actualités /

Fabriqué avec WordPress | Theme: SpicePress par SpiceThemes