Archive dans 21 février 2021

Région = séparatisme? Le vrai danger c’est un Grand-Paris fusionné avec la Normandie quittant la France pour l’Europe…

Dans sa dernière édition datée du 19 février (n°1249), le très républicain hebdomadaire "Marianne" signe sous la plume d'Hadrien Mathoux un réquisitoire contre l'idée régionale qui serait un dangereux ferment de séparatisme de notre République "une et indivisible" entamant, notamment, son principe égalitaire:

Cet article évoquant la décentralisation comme "cet autre séparatisme" (les sympathisants de l'idée régionale seront ravis d'apprendre d'être ainsi mis dans le même sac que les barbus de l'islamisme radical ou les militants du progressisme diversitaire) part du constat que nous partageons, nous aussi, du désastre territorial de la grande réforme régionale de 2015 qui a massacré l'idée régionale en refusant de la prendre au sérieux pour que la France soit enfin dotée de vraies régions harmonisant la géographie fonctionnelle (la région) et la géographie humaine (la province): Hadrien Mathoux a raison de noter que ces "régions hors-sol sans légitimité historique ou démocratique" risquent de créer des questions régionales inédites, la Corse puis l'Alsace, avant, peut-être, la Bretagne dans un proche avenir, expérimentant la communauté territoriale unique.

Evidemment, cet article est à charge puisqu'il se fonde sur le prêt-à-penser du préjugé jacobin centralisateur qui craint tout progrès de l'idée régionale comme facteur de division et de séparatisme alors qu'il faudrait prendre enfin au sérieux l'idée régionale pour en expérimenter toutes les opportunités pour remédier aux défauts incontestables du centralisme parisiano-jacobin:

Le journaliste de Marianne n'aura, hélas, pas cette curiosité et, poursuivant, ainsi une vieille lune sinon une illusion, ne peut rendre compte aux lecteurs de son journal du véritable danger de séparatisme territorial:

En effet, l'unité nationale de la France n'est pas sérieusement menacée par la géographie humaine des  Alsaciens, les Corses ou les Bretons mais par la géographie fonctionnelle sans âme ni coeur d'un Grand-Paris pouvant fusionner avec notre Normandie quittant la France pour mieux rejoindre l'Europe et le Monde.

On notera, enfin, que cet article paraissant dans la grande presse hebdomadaire nationale, donc parisienne, ne parle pas de la Normandie: on poussera donc un ouf de soulagement!

marianne1

marianne2

marianne3

« Ensemble pour la Normandie de demain, active, écologique, sociale et solidaire »

"Ensemble pour la Normandie de demain, active, écologique, sociale et solidaire"A l'initiative d'élus des listes unitaires et citoyennes "Le Havre citoyen" et "Ensemble pour Sotteville", des dernières élections municipales, un appel est lancé intitulé "Ensemble pour la Normandie de demain, active, écologique, sociale et solidaire".

Les premiers signataires rejoints par des citoyens, des syndicalistes, des militants associatifs affirment "ne pas se satisfaire d'une division de nos forces qui aboutirait à un échec" et "souhaitent qu'une réponse commune soit portée par nos formations", "pour répondre aux urgences sociales et écologiques".

Le double rendez-vous des prochaines élections départementales et régionales constitue pour les signataires une occasion à saisir. Une adresse mail a été créée pour collecter des signatures.



Lire la suite...

Partager via Gmail


Article original rédigé par Ensemble Le Havre et publié sur Ensemble ! Le Havre
Reproduction interdite sans autorisation