Archive dans 6 février 2021

Hervé Morin et Jean-Christophe Fromantin à Pont-Audemer: une relance économique efficace ne peut être que girondine!

Alors que certaines belles personnes rêvent d'un Grand Paris étendu jusqu'à la mer quitte à dissoudre les réalités normandes dans leurs désirs, Hervé Morin, président de la Normandie recevait à Pont-Audemer Jean-Christophe Fromantin le maire de Neuilly-sur-Seine qui en tant qu'animateur du collectif des villes moyennes joue un rôle important dans la réflexion sur l'aménagement du territoire en défendant nos positions girondines: plus que jamais, le temps est venu de faire confiance aux territoires pour expérimenter toutes les solutions de sortie de crise.

Le temps du "laissez-nous faire" est arrivé! Mais pas sûr que la nouvelle soit encore parvenue jusque sur les perrons de l'Elysée et de Matignon...

jean-christophe-fromantin-de-l-art-de-bousculer-en-politique_4442140_1000x526

Lire le communiqué de la région Normandie:

Relance économique 

Avec l’appui de Jean-Christophe Fromantin, la Région impulse une stratégie d’attractivité des villes moyennes pour inciter les franciliens à venir s’installer en Normandie

 

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a confirmé l’attrait des Français, et notamment des franciliens, pour les villes moyennes et les communes rurales. Dans ce contexte, Hervé Morin, Président de la Région Normandie, a convié, ce samedi 6 février à Pont-Audemer, Jean-Christophe FromantinMaire de Neuilly et initiateur du Collectif  Villes moyennes, à une réunion de travail avec les maires d’une soixantaine de villes moyennes normandes, les présidents des intercommunalités concernées, ainsi que les agences d’attractivité du territoire.

La Région accompagnera les communes normandes volontaires dans le développement d’une stratégie d’attractivité et d’accueil à destination des franciliens qui souhaitent quitter la capitale.

 

Faire des communes normandes le fer de lance du rebond économique du territoire

« 85 % des Français souhaitent vivre dans une ville moyenne ou une commune rurale. La crise sanitaire ne fait que confirmer une aspiration profonde des Français pour les villes à taille humaine qui conjuguent qualité des services, lien organique avec la nature, identité locale affirmée, infrastructures numériques et proximité des métropoles. Les Régions ont un rôle stratégique pour renforcer cette armature de villes moyennes et faire des villes préférées des Français un moteur de la relance » a expliqué, en introduction de cette réunion de travail, Jean-Christophe Fromantin qui a récemment réuni un collectif de près de 180 élus, experts et entrepreneurs appelant à faire des villes moyennes la nouvelle armature territoriale de la France.

 

« Si la Normandie est particulièrement connue et reconnue par les touristes et les résidents secondaires, elle doit se fixer pour objectif d’être une région qui se positionne comme un lieu de vie idéal où s’établir durablement. C’est en actionnant les nombreux leviers d’attractivité de notre territoire que nous y parviendrons. Le travail de Jean-Christophe Fromantin démontre que les villes à taille humaine comme les vôtres peuvent devenir un vrai modèle de développement. Aujourd’hui, 6 cadres sur 10 envisagent une mobilité dans les 3 ans et 53 % d’entre eux opteraient pour une ville moyenne ! Vous avez un rôle déterminant à jouer dans le rebond économique de notre territoire » a poursuivi Hervé Morin, Président de la Région Normandie.

Accompagner les villes moyennes normandes dans le déploiement de leurs stratégies d’attractivité

Si les villes moyennes de Normandie sont déjà très bien dotées en équipements publics de qualité, la Région a placé l’amélioration du cadre de vie au cœur de sa stratégie de développement, à travers notamment :

-       les contrats de territoires et le financement de projets structurants (début 2021, ce sont 1 060 projets qui sont soutenus par la Région pour 516 millions d’euros) ;

-       le soutien à la revitalisation des centres des villes reconstruites de Normandie ;

-       le financement des Pôles de Santé Libéraux et Ambulatoires situés en zones prioritaires ;

-       le déploiement du Très Haut Débit (THD) ;

-       le développement de l’offre de formation ;

  • le chantier de désenclavement de la Normandie qui a franchi une nouvelle étape avec l’arrivée des premiers trains OMNEO Premium et la mise en place de nouveaux horaires et cadencements qui a notamment permis d’augmenter le nombre de trajets proposés sur les grandes lignes reliant Paris et la Normandie.

 

La Région souhaite désormais tirer parti du contexte de la crise sanitaire, qui incite plus que jamais les franciliens à s’installer dans les villes moyennes et communes rurales, en encourageant les villes de Normandie à développer une stratégie d’attractivité.

 

Hervé Morin a, ainsi, proposé, lors de cette réunion, aux communes qui le souhaitent de co-construire avec la Région des stratégies adaptées aux spécificités de leurs territoires.

 

L’agence d’attractivité de la Région apportera son soutien méthodologique à toutes les communes normandes volontaires : diagnostic avec un cabinet spécialisé, identification des projets-clés, mise en place d’un plan d’actions…

 

A propos de Jean-Christophe Fromantin :

Maire de Neuilly-sur-Seine depuis 2008, Jean-Christophe Fromantin est engagé depuis une quinzaine d’années pour valoriser les territoires. Cette année, il multiplie les déplacements auprès des élus et personnalités engagés pour repenser en profondeur l’organisation territoriale du pays

Il est l’auteur de 5 ouvrages dont Travailler là où nous voulons vivre : vers une géographie du progrès (Éditions François Bourin, 2018).

En juillet 2020, il initie le collectif villesmoyennes.org  qui rassemble de 180 personnalités dont Hervé Morin, Xavier Bertrand, Carole Delga, François Bonneau, Bruno Retailleau, l’universitaire Carlos Moreno (inspirateur de la ville du quart d’heure) ou l’entrepreneur et Vice-président du Medef Fabrice Le Saché.

 

Revue de presse normande au 6 février 2021

Revue de presse normande à la date du 6 février 2021: l'actualité normande reste dominée par la question de la crise sanitaire mais aussi par la polémique du contournement autoroutier Est de Rouen puisque ce lundi 8 février 2021, le conseil métropolitain de Rouen devra en décider définitivement: les élus de l'actuelle majorité socialiste qui avaient déjà voté en faveur de ce projet oseront-ils persister dans leur vote sachant que le patron de la métropole qui a le pouvoir d'ouvrir et de fermer la bourse a fait savoir qu'il avait changé d'avis sur ce projet essentiel pour l'aménagement du territoire normand...


 

Retour possible de la neige en Normandie ce week-end du 6 et 7 février 2021:

https://www.paris-normandie.fr/id162682/article/2021-02-05/meteo-la-neige-nouveau-attendue-en-normandie-le-week-end-du-6-fevrier


A Saint-Lô, un magnifique geste de solidarité normande...

https://www.ouest-france.fr/normandie/saint-lo-50000/normandie-par-solidarite-ce-saint-lois-lave-gratuitement-les-vitrines-des-restaurants-fermes-7144142

Normandie. Par solidarité, ce Saint-Lois lave gratuitement les vitrines des restaurants fermés

MjAyMTAyZDE3NTkzNDcxNDQ5NGFmODQ1MzIwYjQyOTc0OGIyMWY

Christophe Rachedi, gérant d’une société de nettoyage à Saint-Lô, offre ses services aux patrons de cafés, restaurants et discothèques. Un acte de générosité qui doit se poursuivre jusqu’à leur réouverture.

« Ça me fait du bien d’aider les gens. » C’est l’histoire d’un coup de propre qui met du baume au cœur. Habitant de Saint-Lô, Christophe Rachedi gère la société de nettoyage Rénov & Net’. Il intervient chez des particuliers et des professionnels pour redonner de l’éclat à leurs fenêtres ou leur vitrine. C’est comme cela qu’un déclic lui est venu : « Beaucoup de mes clients saint-lois ont des restaurants ou des cafés dans leur voisinage. En les voyant fermés, je me suis dit qu’ils étaient délaissés. »

« Je veux redonner des couleurs à ces établissements »

Christophe Rachedi décide alors de prendre les choses en main et d’offrir ses services gratuitement à tous les restaurateurs, cafetiers et gérants de discothèques du secteur. « Avec le temps, on pourrait oublier tous ces établissements fermés au public. Mon seul souhait, c’est qu’ils ne soient pas sales. Je veux leur redonner des couleurs. »

Ce vendredi 5 février, c’est au restaurant La Maison, à Saint-Lô, que Christophe Rachedi avait rendez-vous pour redonner de l’éclat à la vitrine. « Ça fait du bien de se sentir soutenu. C’est sympa et ça permet de prendre des contacts pour la suite », apprécie Kévin Fielder-Fouché, le patron, tout en proposant quelque chose à boire à son bienfaiteur.

Un coup de main jusqu’à la réouverture

Un temps, ce grand colosse à la barbe cachée par le masque a même pensé jouer les bons samaritains anonymement. « Je comptais intervenir sans leur autorisation. Mais comme certains ont des contrats avec d’autres sociétés, ça aurait mis le bazar, ce que je ne veux pas du tout. »

Mais comment concilier cette générosité avec son activité professionnelle ? Là encore, Christophe Rachedi épate par son sens du dévouement. « Mon activité est calme pendant l’hiver. J’ai donc envie d’en profiter pour donner mon temps libre à ceux qui en ont besoin et qui n’ont pas forcément les moyens de payer un nettoyage en ce moment. Ça me fait du bien d’aider les gens. »

Et plus qu’un coup de main passager, le patron assure que son aide est amenée à durer. « J’offrirai ce service aux restaurants, cafés et discothèques tant qu’ils seront fermés. Si dans deux mois, une vitrine où je suis déjà passé est à nouveau sale, j’y retournerai. Il faut que les gens osent me contacter. » Pour l’instant, Christophe Rachedi n’est intervenu qu’à Saint-Lô, mais il se dit prêt à se déplacer dans les communes limitrophes d’Agneaux, Torigny-les-Villes, Condé-sur-Vire, Pont-Hébert ou encore Tessy-Bocage.

Contact : Christophe Rachedi, tél. 07 80 36 70 03.


 

Contournement Est de Rouen: Laurent Bonnaterre appelle au référendum d'initiative locale. Il a bien raison!

https://www.linkedin.com/posts/laurent-bonnaterre-011561163_contournement-est-de-rouen-et-liaison-a28-activity-6763413928220336128-WUIO/

On espère qu'il n'est pas trop tard car le conseil métropolitain de Rouen doit voter sur le contournement Est ce lundi 8 février 2021 sachant que ce même conseil métropolitain avait déjà donné son accord sur ce même projet avec le vote d'une enveloppe financière de 66 millions d'euros lorsque la métropole de Rouen était présidée par le socialiste Frédéric Sanchez...

1612523537078

De son côté, les professionnels de l'Union Portuaire de Rouen se mobilisent:

https://www.linkedin.com/posts/seine-port-union_motion-spu-contournement-est-de-rouen-activity-6763455564988067840-oCMr/

Le temps ou Messieurs Boulocher et Mayer-Rossignol faisaient prose commune semble bien révolu!


 

La statue de Napoléon 1er déboulonnée par le Nouveau Maître de Rouen révèle ses secrets un peu tardivement: on se demande pourquoi l'actuelle municipalité n'a pas souhaité communiquer plus tôt sur cette belle découverte patrimoniale.

Peut-être parce qu'à la mairie socialiste de Rouen, ils ont été déçus de ne pas pouvoir annoncer la fabuleuse découverte d'un manifeste féministe progressiste décolonial indigeniste racialisé intersectionnel trans-genre de... 1865!

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/rouen/rouen-un-tresor-cache-sous-la-statue-de-napoleon-1943329.html


A Isigny-sur-Mer, le petit patrimoine fait l'objet de toutes les attentions:

https://actu.fr/normandie/isigny-sur-mer_14342/isigny-sur-mer-les-plaques-de-cocher-vestiges-du-petit-patrimoine-routier_39243270.html


 

Cotentin: des archives privées rescapées des bombes de 1944...

https://actu.fr/normandie/flamanville_50184/cotentin-des-journaux-et-cahiers-d-ecolier-du-siecle-dernier-dans-une-malle-au-fond-du-grenier_39247719.html


 

A Elbeuf, une réhabilitation du patrimoine industriel exemplaire!

https://www.ouest-france.fr/normandie/rouen-76000/normandie-a-elbeuf-le-maire-donne-une-nouvelle-vie-aux-manufactures-du-xviiie-siecle-7145182

MjAyMTAyZGE5ZTZiM2Y3OGY0ZDljZWVmMjg2MWJiNWM1ZjJmNjM

Citation:

Plus long et plus cher mais…

Avec cette appétence pour la rénovation urbaine, Djoudé Merabet, maire PS d’Elbeuf depuis 2008, a été reconduit, après les dernières municipales, délégué de l’association Sites et cités remarquables pour la Normandie. Le maire est fier de la réhabilitation et de la reconversion. « Réhabiliter, requalifier, c’est plus long et plus cher et c’est une prise de risque, reconnait-il. Mais c’est une grande satisfaction de transmettre ce patrimoine. »

Prochaine rénovation : la halle aux poissons de 1884, inspirée des halles Baltard à Paris, devenue un garage automobile puis pour motos. Elle conservera sa charpente et ses colonnes métalliques, ses larges baies de verre mais accueillera un musée des arts numériques. Djoudé Merabet, premier vice-président de la Métropole de Rouen en charge de l’urbanisme, prône « une reconquête des centres anciens et une reconstruction de la ville sur elle-même pour éviter un étalement urbain. Elbeuf est précurseur depuis 1977 ».


 

Commentaire de Florestan:

On aimerait que ce bel intérêt pour le patrimoine architectural urbain considéré comme une ressource essentielle pour le développement local soit partagé par tous les maires des grandes villes normandes qui ne doivent plus subir la table rase de promoteurs immobiliers bétonneurs médiocres puisque nos villes normandes ont déjà été, pour la plupart d'entre elles, rasées en  ... 1944!


 

Un savoir-faire normand qui fascine bien loin de nos frontières...

https://www.ouest-france.fr/normandie/le-havre-76600/reportage-en-normandie-leurs-automates-seduisent-jusqu-en-australie-7145299


 

Un dock flottant plus grand et moderne pour le port de Rouen en 2021...

https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6763513914111098880/


 

Ce genre de cochonneries de ne devrait pas avoir lieu sur aucune parcelle du territoire de la République française et encore moins sur la terre du sacrifice Normand pour la Liberté en 1942 et 1944!

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/normandie-une-vente-aux-encheres-d-objets-nazis-cree-la-polemique-20210205

Les ventes aux enchères d'objets nazis sont dans le viseur de la justice. Mercredi 3 février, à Rodez, le procureur Nicolas Boulot, a fait saisir plusieurs de ces objets, avant une vente aux enchères. Or, un commissaire-priseur en Normandie a décidé de proposer des objets nazis à sa vente aux enchères ce samedi 6 février. Sept insignes nazis et une étoile juive sont mis aux enchères publiquement à Fécamp, à côté du Havre. Le Conseil des institutions juives de France a saisi la justice pour empêcher cette vente. Mais, le procureur du Havre n'a pas encore fait part de sa décision. Contacté par le Figaro, le lanceur d'alerte, prénommé «Axel» qui traque ses ventes d'objets nazis, estime qu'il est «choquant que le procureur du Havre ne saisisse pas les objets nazis à Fécamp, comme le procureur de Rodez.»

La vente intitulée Ordres de chevalerie et décorations militaires, diplômes, médailles et franc-maçonnerie» présente notamment une «rare» étoile juive, initialement non floutée sur le site Interencheres.com. Elle est estimée à 150-200 € et constitue le lot n° 115. Les autres lots nazis sont des médailles du IIIe Reich, un badge, des insignes en tissu de la Luftwaffe. «Il y a une prolifération de ventes aux enchères de ces objets ignominieux. J'en compte deux à trois par semaine», s'agace le lanceur d'alerte.

Mais après l'intervention de ce lanceur d'alerte , certaines photos ont été retirées ou floutées par le commissaire-priseur. La loi interdit l'exhibition d'objets nazis, mais pas sa vente. «Toutes les photos sont apparues auparavant sur Internet», assure au Figaro, ce chasseur d'objets nazis, captures d'écran à l'appuie. Il rappelle que «l'exhibition d'objets ayant fait partie d'un uniforme émanant d'une association criminelle et ayant été reconnue comme telle est interdite par la loi.»

Contacté par le Figaro, le responsable de cette vente aux enchères à Fécamp, est révolté. «Ce n'est pas parce que vous achetez un objet nazi, que vous soutenez l'idéologie nazie. Ce sont des objets historiques, de notre passé. Énormément d'objets allemands ont été conservés. La demande est forte. C'est absolument banal de vendre ce genre d'objets. Le Crif déforme la loi. Je suis outrée par ce qui se passe. Il faut que les commissaires-priseurs se rassemblent pour contrer ces abus.»

Contacté par le Figaro, l'avocat du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), David Kaminski, estime que «cette vente aux enchères va mettre à l'honneur plusieurs objets faisant l'apologie de crimes contre l'humanité et de ceux qui les ont commis. Au-delà d'être exhibés en public, ce qui est déjà pénalement répréhensible, ces objets font une apologie manifeste des atrocités commises pendant la seconde guerre mondiale.»

L'historien et avocat Serge Klarsfeld, qui a été informé de ces ventes, a déclaré au Figaro qu'il condamnait la vente d'emblèmes nazis, tels que la croix gammée et le sigle SS. «Je donne ma bénédiction à ce lanceur d'alerte. Ceux qui achètent ces objets sont en général des personnes jeunes fascinées par le nazisme. Ensuite l'idéologie nazie s'exprime dans les profanations de cimetières juifs.»


 

Nouveau recul du trait de côte normand, observé à Carolles dans la Manche:

https://www.ouest-france.fr/normandie/carolles-50740/manche-un-morceau-de-falaise-s-ecroule-sur-la-plage-de-carolles-7145429

MjAyMTAyZjJlZDRiODViMTEzOGRiOTNlMTFjM2U4ZTgxYmZkMmM


 

COVID en Normandie: les dernières nouvelles du front...

https://www.paris-normandie.fr/id162870/article/2021-02-05/infographie-covid-19-moins-de-personnes-hospitalisees-mais-plus-de-clusters-en?mediego_ruuid=5ecc09bb-20c8-4154-a781-7abc245940fd_0&mediego_euid=b00E80C&mediego_campaign=20210206_7130de2d-5a37-44d3-8049-be54233d8046

INFOGRAPHIE. Covid-19 : moins d’hospitalisations mais plus de personnes en réanimation en Normandie

Au vendredi 5 février 2021, l’Agence régionale de santé comptabilise 1956 décès à l’hôpital dans la région Normandie et 1359 personnes hospitalisées. Le nombre de clusters (154) progresse, tout comme le taux d’incidence.


 

COVID: enfin un peu de bon sens pratique normand nous fera du bien!

https://actu.fr/normandie/saint-aubin-sur-gaillon_27517/eure-des-masques-anti-covid-rechargeables-et-lavables-au-lave-vaisselle_39211012.html


 

Un accident tragique: les hommes se mobilisent pour sauver le noble animal...

https://www.paris-normandie.fr/id162792/article/2021-02-05/en-seine-maritime-un-cheval-chute-de-3-metres-dans-une-marniere-les-pompiers


 

Campagne de recrutement massive pour la future usine de construction d'éoliennes marines sur le port du Havre: de l'art de mettre la charrue avant les boeufs puisqu'aucun des trois ou quatre parcs éoliens marins prévus au large des côtes normandes ne sont en situation juridique d'être réalisés. Et ça fait dix ans ou presque que cela dure...

Après le fiasco industriel de l'EPR nucléaire de Flamanville nous risquons un autre fiasco tout aussi coûteux, celui de l'EPR éolien marin!

https://www.paris-normandie.fr/id162829/article/2021-02-05/la-premiere-vague-de-210-recrutements-est-lancee-chez-siemens-gamesa-au-havre?mediego_ruuid=5ecc09bb-20c8-4154-a781-7abc245940fd_2&mediego_euid=b00E80C&mediego_campaign=20210206_7130de2d-5a37-44d3-8049-be54233d8046

La première vague de 210 recrutements est lancée chez Siemens-Gamesa au Havre

Travail. Siemens-Gamesa et Pôle emploi lancent une première vague de 210 contrats à signer en 2021 pour la future usine de production d’éoliennes du Havre. Des embauches selon la Méthode de recrutement par simulation. En tout, 750 emplois doivent être créés.

Depuis le lancement du chantier de construction de la future usine de fabrication d’éoliennes, chaussée Hermann-du-Pasquier au Havre, des centaines de candidatures spontanées ont été déposées auprès de Pôle emploi. Mais cette fois, c’est parti ! Siemens-Gamesa lance sa première phase massive de recrutements d’opérateurs (ceux de l’équipe de management ayant déjà été effectués) à près d’un an du lancement de la production de pales et de nacelles.

Soit 210 postes à pourvoir tout au long de l’année 2021 suivant la Méthode de recrutement par simulation (MRS). Selon Pôle emploi, signataire d’une convention de partenariat pour la mise en place de ce dispositif, la MRS « sort des critères habituels de recrutement que sont l’expérience et le diplôme et permet d’élargir les recherches de candidats en privilégiant le repérage des capacités nécessaires au poste de travail proposé ».

Dès la semaine prochaine seront lancées les premières réunions d’information entre Siemens-Gamesa et Pôle emploi de façon à pouvoir activer les premières séquences de MRS dans le courant du mois de mars. Signatures des premiers contrats prévues en juin afin de commencer une longue formation en septembre. D’autres phases de recrutement s’étaleront sur fin 2021 et 2022.

Cette première phase concerne aussi bien des métiers dans le domaine de la fabrication de pales, de l’assemblage des nacelles que du port d’installation. Concrètement, les offres portent sur des postes d’opérateurs de fabrication de pales, d’opérateurs de traitement de surface, de monteurs-assembleurs de nacelles, de monteurs-câbleurs électricité ainsi que d’opérateurs de maintenance, d’opérateurs en logistique, de contrôleurs qualité et de spécialistes de la sécurité.

Postuler sur internet ou en agence

« La stratégie de recrutement est simple, insiste Arnaud Gomel, directeur des ressources humaines de Siemens-Gamesa France. Peu importe votre passé. Si vous êtes motivés, si vous avez un bon savoir-être et si vous avez les bons réflexes professionnels, vous avez votre chance. La méthode MRS teste la motivation et l’habileté des candidats. Pour nous, c’est un gage d’efficacité de créer une équipe diversifiée avec des hommes, des femmes, des gens qui ont ou qui n’ont pas d’expérience, des gens éloignés de l’emploi. Nous chercherons à attirer le plus possible de femmes dans l’industrie. »

Via son site internet, Siemens-Gamesa invite les personnes intéressées, demandeurs d’emploi, ou non, à se rapprocher de Pôle emploi pour lancer une recherche. « Nous nous mobilisons pour faire connaître largement ces opportunités d’emploi, assure Laurence Charles, directrice régionale adjointe de Pôle emploi. Des réunions d’information, de connaissance des métiers, des sensibilisations par nos conseillers vont permettre de détecter des candidats potentiels. » Au sein de l’agence de la rue Ferrer au Havre, une antenne dédiée au recrutement Siemens-Gamesa sera installée.

« L’éolien en mer est l’un des rares secteurs à pouvoir combiner lutte contre le réchauffement climatique et retombées industrielles et économiques concrètes, se félicite Filippo Cimitan, directeur France de Siemens-Gamesa Énergies Renouvelables. Avec cette première vague de recrutements, nous espérons pouvoir donner l’opportunité à de nombreux Havrais, Normands et Français de combiner une évolution professionnelle et un engagement qui permet de contribuer à la lutte contre le changement climatique. »

Ces 210 postes à pouvoir porteront pour l’essentiel sur des contrats à durée indéterminée. En tout, l’implantation de l’usine – « plus gros projet industriel de l’histoire des énergies renouvelables en France », souligne Jean-Baptiste Gastinne, premier adjoint au maire du Havre – permettra de créer 750 emplois directs et indirects.

Christophe FREBOU


Nouvel incident industriel à Rouen...

https://www.ouest-france.fr/normandie/rouen-76000/pres-de-rouen-un-bidon-d-acide-nitrique-chute-une-usine-evacuee-7143936


Développement territorial dans la vallée de la Bresle:

https://actu.fr/normandie/rieux_76528/plus-de-2-5-millions-d-euros-d-aides-pour-mener-a-bien-six-projets-sur-le-territoire-de-la-communaute-de-communes-aumale-blangy-sur-bresle_39260382.html


Victimes normandes de l'homme le plus riche du monde...

https://actu.fr/normandie/le-petit-quevilly_76498/pres-de-rouen-la-colere-d-anciens-salaries-d-un-sous-traitant-d-amazon-on-nous-a-exploites_39236694.html

Qui voudrait aussi ouvrir un entrepôt géant à Moult au Sud de Caen: les bouchons sur la nationale 13 risquent de s'aggraver!

https://actu.fr/normandie/moult-chicheboville_14456/amazon-un-nouveau-projet-d-entrepot-a-l-est-de-caen_39247344.html


Stagnation démographique normande = fermeture de classes d'école!

https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/carte-scolaire-26-classes-fermeraient-dans-le-calvados-7144630


La fragilité des chaînes de valeur mondiales met à l'arrêt de l'usine Renault de Sandouville:

Nécessité d'une "démondialisation" et d'une relocalisation industrielle en Normandie selon une logique d'intelligence économique territoriale...

https://www.ouest-france.fr/normandie/le-havre-76600/pres-du-havre-la-production-suspendue-chez-renault-sandouville-a-cause-d-une-penurie-de-pieces-7144126


Régionales 2021: vu l'état actuel du rapport des forces politiques, les marcheurs de La REM n'ont pas beaucoup d'autres solutions que de soutenir la candidature du président de région sortant... Un certain Hervé Morin.

En conséquence, prière de ne pas cracher trop vite dans un potage qu'il faudra boire...

https://www.ouest-france.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin-50100/regionales-en-normandie-blaise-mistler-se-positionne-pour-lrem-7142870

Battu aux législatives à Cherbourg-en-Cotentin (Manche) par la dissidente LREM Sonia Krimi (39,07 % contre 60,93 % dans la 4e circonscription de la Manche), Blaise Mistler, à l’époque investi par le mouvement présidentiel, brigue maintenant sa tête de liste pour la Normandie. Il vient de créer le collectif « Nous les Normands », porté sur les fonts baptismaux depuis la fabrique Le Parapluie de Cherbourg.

Revendiqué « venu du centre-droit », il juge que la Normandie « mérite mieux que le bilan médiocre d’un président sortant inexistant ». Hervé Morin appréciera. Blaise Mistler a sollicité l’investiture LREM, s’annonçant « prêt à conduire la liste de la majorité présidentielle ». Il précise aussi avoir « prévenu les grands élus de (sa) démarche », mais pas Sonia Krimi qu’il égratigne au passage.

Avec son collectif, Blaise Mistler espère être chef de file d’une équipe convaincue, et promet aussi en cas de refus de sa candidature, de se « rallier à une autre tête de liste investie par LREM ».

Voir aussi, sur le même sujet:

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/le-depute-lrem-rouen-evoque-possible-soutien-herve-morin-elections-2021_30012611.html


La dernière investigation des journalistes franc-tireurs du Poulpe rouennais n'est pas tendre avec le parti socialiste post-fabiusien...

https://www.lepoulpe.info/en-seine-maritime-le-ps-reste-une-grande-famille/

En Seine-Maritime, le PS reste une grande famille

Le parquet de Rouen a ouvert une enquête sur de possibles irrégularités dans l'emploi de plusieurs collaborateurs du groupe Parti socialiste au Département de Seine-Maritime. Un mystérieux corbeau accuse également les héritiers de Laurent Fabius, aux commandes du parti à la rose, d'avoir instauré un système clanique, mélange d'entre-soi familial et amical pour se répartir les mandats et les postes financés sur fonds publics.

Par Manuel SANSON | 02 Fév 2021

mail


Cherbourg, plaque tournante de la contrebande vers les îles Britanniques?

https://www.ouest-france.fr/europe/grande-bretagne/brexit/brexit-les-trafics-de-contrebande-se-detournent-par-cherbourg-7144252


Les Parisiens télétravailleurs à hauts revenus raffolent de nos manoirs et autres vieux presbytères dans la campagne normande: les prix s'affolent, notamment dans le Perche.

MjAyMTAyMmQ0NTY4ZGQ5OGQzNmExMGQ3ZTFkMWRmMWZmZTk0YTI

https://www.ouest-france.fr/normandie/alencon-61000/immobilier-en-normandie-les-biens-de-prestige-a-la-campagne-ont-la-cote-7144329

Que diriez-vous d’une demeure de charme du XVIIIe siècle (365 m²), avec son étang « très poissonneux » de 3 500 m², son parc arboré de cinq hectares et sa pelouse bien verte, à proximité d’Alençon ? Il faudra tout de même débourser près de 800 000 € pour acquérir ce bien.

Une annonce parmi d’autres, sur le site de Demeures du Perche et de Normandie. Cette agence, filiale de Lair immobilier, vient de voir le jour, avec Christian Lair et Romain Le Roy aux manettes. « Si vous souhaitez vivre à la campagne ou dans un bourg, la région regorge de demeures uniques. À côté du réseau Lair et de ses neuf agences dans la région, cette structure est spécialisée dans les demeures de charme », précise Christian Lair.

Pour l’instant, les biens disponibles se situent principalement dans l’Orne, mais elle a vocation à rayonner plus largement. « On ne se limite pas au Perche, où les offres restent limitées », indique Romain Le Roy.

Parmi les biens proposés actuellement, il y a aussi un immeuble dans le centre historique de Mortagne-au-Perche ou encore une « propriété de charme à la sortie d’un joli village percheron », avec un parc de 12 000 m² dans lequel se trouve une ancienne chapelle. Un moulin, en bordure de rivière, recherche également ses futurs propriétaires.

Des clients de toute la France

Dénicher des biens d’exception et se rendre disponible pour les clients, sept jours sur sept, c’est le travail de Romain Le Roy. « La clientèle, pour des biens de ce type, nécessite une attention et une disponibilité particulière. Il faut les bichonner. C’est un autre état d’esprit. » Les clients ne sont pas seulement des Parisiens en quête d’un cadre bucolique, ils viennent de toute la France.

Bien de prestige ne veut pas forcément dire budget faramineux. « Il n’y a pas de prix pour les biens d’exception, note Christian Lair. Cela peut être un produit à gros potentiel à 150 000 €, dans un environnement premium, mais avec de gros travaux. »

« Bien vendre la région et sa qualité de vie »

L’agence est née après le premier confinement. « Il y a une demande de plus en plus pressante pour des biens de prestige à la campagne. Nous avons voulu faire un projet qualitatif pour y répondre », appuie Christian Lair. À l’heure des distanciations physiques, le vert et la ruralité attirent. « Il y a un exode des urbains, notamment à Paris, et le développement du télétravail y participe », constate Romain Le Roy.

Cela tombe bien, le Département de l’Orne, par exemple, a pour ambition de raccorder chaque hameau à la fibre d’ici fin 2023. « Le challenge est de bien vendre la région et sa qualité de vie. Changer d’environnement, c’est changer de vie. » À titre personnel, Romain Le Roy sait de quoi il parle : il a quitté Paris il y a quelques années pour s’installer... dans le Perche.

Site Internet : https://demeures-perche-normandie.fr


Voir aussi:

https://www.ouest-france.fr/normandie/camembert-61120/neoruraux-ils-savourent-leur-nouvelle-vie-a-camembert-7145347

Carte scolaire 2021 : Elus normands, nous demandons le gel des fermetures de classes et des baisses de dotation horaire pendant la crise sanitaire

Avec les parlementaires Céline Brulin, Hubert Wulfranc, Jean-Paul Lecoq, Sébastien Jumel et de nombreux autres élus normands, les conseillers départementaux communistes, Stéphane Barré, Séverine Botte, Sophie Hervé et Alban Bruneau demandent au Ministre un moratoire sur les fermetures de classe, les baisses de moyens dans le secondaire et les fusions d’établissement.

 

Le billet de Barreau: la SNCF déraille? Mettons la société normande des chemins de fer sur les rails!

L'Etoile de Normandie vous propose un nouveau rendez-vous avec le billet de Barreau, l'humeur et les réflexions de l'un d'entre nous, Normand fier de l'être qui depuis le "Grand Ouest" où il réside et travaille nous proposera à sa guise de méditer sur nos affaires normandes depuis le point de vue de Sirius...

Pour ce premier envoi, Barreau nous propose de nous embarquer dans la galère préférée des Normands, non pas un drakkar viking mais un wagon de la Sncf!

Monet-Gare-Saint-Lazare

Les promesses de la SNCF ou l’arlésienne...

 

Arlésienne : dans sa conception populaire, décrit une chose ou un événement dont on parle souvent, qu'on attend, mais qui n'aboutit pas, ne se produit pas ou ne vient jamais.

Mardi 3 février dernier, se jouait une nouvelle sérénade à Rouen, entre la SNCF, le Président Morin et l’Association de défense des usagers du rail normand sur la ligne Paris-Rouen-Le Havre. Monsieur Farandou, PDG de la SNCF s’était personnellement déplacé pour l’occasion !

https://www.francebleu.fr/infos/transports/sncf-1612327429

Le but de la rencontre était de dresser un premier bilan du plan d'actions visant à améliorer les conditions de transport entre Paris et la Normandie. On remarquera que la réunion visait donc uniquement les transports entre Paris et la Normandie : la priorité quoi !  On peut cependant se demander s’il n’y aurait pas d’autre lignes régionales qui pourraient être concernées par ces petits ajustements...

Bref, le joueur de pipeau en chef de l’orchestre national des chemins de fer a joué son air favori, s’est dit satisfait d‘avoir «renforcé la régularité des trains» puis est reparti certain d’avoir rendormi pour un bon moment ses interlocuteurs. L’histoire ne nous dit pas si le trajet retour s’est effectué en train, car il est maintenant bien connu que les dirigeants de la SNCF avoue ne pas aimer, ni prendre le train… (il est des circonstances où l’on peut les comprendre)

Donc, il faut croire que ces quelques exemples récents de retards, pannes, suppressions de trains relevaient de la malchance :

https://www.paris-normandie.fr/id160528/article/2021-01-29/dieppe-grande-oubliee-de-la-reorganisation-ferroviaire-2021-en-normandie

https://actu.fr/normandie/louviers_27375/le-train-oublie-l-arret-d-evreux-valerie-de-louviers-rentre-chez-elle-a-2-h-du-matin_38491890.html

http://normandie.canalblog.com/archives/2021/02/05/38797530.html

C’est vrai qu’en matière de promesse de gascon, la SNCF sait faire. Petits rappels :

- La LGV normande : après avoir occupé les normands des années, les faisant perdre des forces et du temps dans un projet mort-né...

http://normandie.canalblog.com/archives/2020/02/11/38015585.html#comments

- le train à hydrogène et autres innovations promises mais qu’on ne voit pas venir : exemple de train à hydrogène sur la ligne Caen- le Mans-Tours en août 2019

http://normandie.canalblog.com/archives/2019/09/03/37610996.html

- Dernière trouvaille sortie du chapeau pour contenter les normands : le "saut de mouton" à la gare St Lazare qui interviendra au mieux avant ...2028!!

https://actu.fr/societe/le-saut-de-mouton-a-la-gare-saint-lazare-pour-des-trains-normands-est-en-bonne-voie_37201496.html

QUI PEUT CROIRE ENCORE LA SNCF ???

 Cela fait trop d’années que ses dirigeants nous mènent en bateau (à défaut de nous mener en train…)

Notre Président de région, en bon normand, déclare publiquement se méfier des belles promesses de la SNCF et il a raison. Mais le fait qu’il bataille avec SNCF Réseau (feu RFF) et SNCF ne suffira pas à sortir la région de son marasme ferroviaire.

 Car la question mérite d’être posée : Ces améliorations de «régularité» ainsi que l’achat de trains «omnéo» suffiront-ils à sortir la Normandie du Moyen-Age ferroviaire dans lequel elle est plongée depuis trop longtemps ? NON bien évidemment !

 Mais le fait d’être écartés des grandes lignes LGV n’est pas un problème en soit car nous avons la chance d’être proches géographiquement de la capitale. Pour cela, des liaisons (sans TGV, sans grande vitesse) rapides, sures, confortables et ponctuelles sont nécessaires. 

 Il est clair que le projet de «saut de mouton» va améliorer la vie des très nombreux navetteurs normands et c’est très bien pour eux. Cependant, les normands n’ont pas à être réduits à des navetteurs Normandie-Paris.

 Pour ceux qui veulent aller au-delà, nos trains normands s’échouent inéluctablement dans une gare parisienne. Dans une région vouée à un trafic saturé ad vitam æternam, on ne peut rien attendre de la bonne volonté des franciliens qui privilégieront toujours leur réseau :  il faudra bien prévoir des actions correctives normandes pour ne plus voir cette carte aberrante.

 http://normandie.canalblog.com/archives/2020/12/17/38710049.html

 Pourquoi ne pas imaginer utiliser des axes non saturés pour rejoindre les lignes nationales ? Améliorer ces lignes est une nécessité.

Par exemple : sortir de la Normandie par le Sud (le Mans, Tours) et profiter de la LGV ouest qui nous ouvre la porte à des accès directs vers ADP Roissy, Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille, etc...

http://transportrail.canalblog.com/pages/caen---tours---un-potentiel-sous-estime--/27654157.html

 De plus, ce pourrait être une solution d’équilibre du territoire. En effet de cette seule modification pourraient découler :

- un renforcement de l’armature régionale avec deux lignes Cherbourg/ Caen-Le Mans et le Havre/Rouen-Le Mans via Mézidon. Les échanges au cœur de la région en seraient améliorés et les relations Caen-Rouen renforcées.

Une région, dans la vie quotidienne, peut-elle exister sans «armature régionale» pour ses citoyens ?

- une amélioration de l’accès et la déserte de territoires normands «périphériques». Dans cet exemple d’une liaison vers le Mans/Tours, une dynamisation du sud de la Normandie devient envisageable, notamment pour le département de l'Orne qui en a tant besoin...

Après les grands axes ferroviaires, il conviendrait de reprendre la maîtrise de nos lignes TER. Evoquons donc les «petites» lignes TER qui sont vitales pour le territoire : 

Pour mieux comprendre les pratiques de la SNCF, un documentaire «Voyage à Bessèges» (à voir sur Public Sénat le 13 février prochain 21h00) du réalisateur Manuel Lobmaier (Tripode Productions), nous renseigne sur l’exemple corse :

Jusqu’en 2011, les Corses versaient 20 millions d’euros pour que la SNCF fasse fonctionner le réseau. Mais en 2011 la SNCF demande dorénavant 51 millions d’euros pour faire le même travail.

Les Corses refusent et décident donc de gérer eux-mêmes leur réseau pendant 5 ans.

BILAN après ces 5 années de gestion corse :


-une offre de trains augmentée de 30 %
-une fréquentation en hausse de 71 % (701.000 à 1.200.000 voyageurs)
Et le tout pour toujours 20M d’euros de budget
Du coup, ils se sont offert le luxe de rouvrir une ligne !

Une bonne gestion régionale peut donc s’avérer efficace.

Autre exemple, associant cette fois la SNCF, la réouverture en Eure- et- Loir, fin 2020, d’une ligne fermée depuis 1945, d’une liaison directe entre Chartres et Tours. Le Président de région Centre parle de projet d’«armature régionale» souhaité par les villes de sa région. Nous y revoilà...

https://actu.fr/centre-val-de-loire/chartres_28085/trafic-ferroviaire-en-centre-val-de-loire-le-premier-train-direct-tours-chartres-est-arrive-a-bon-port_38092591.html

En aparté, cela nous amène d’ailleurs à constater que sur la carte suivante, il manque la  continuité du rail depuis Orléans, Chartres et Dreux vers Évreux et Rouen (rupture de charge entre Dreux et Évreux et au-delà il faut prendre l’autobus …). Encore, une occasion manquée de s’assurer une sortie de la région en évitant Paris…


https://cdn.ter.sncf.com/medias/PDF/centre_val_de_loire/Carte%20R%C3%A9seau%20R%C3%A9mi%20_tcm56-13049_tcm56-220666.pdf

Par ailleurs, depuis janvier 2021, la possibilité est donnée aux régions de demander le transfert de gestion des «petites» lignes à leur bénéfice :

Le décret (texte d'application de l'article 172 de la loi d'orientation des mobilités) évoque la question des lignes, des gares et des personnels transférés ainsi que des compensations financières.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/decret-gestion-regions-petites-lignes-ferroviaires-loi-lom-sncf-ministere-transports-36813.php4

A voir à ce propos le dossier «Petites lignes ferroviaires : des plans d’actions régionaux» de février 2020

 https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/20200220_JBD_DP_Petites_lignes_vf.pdf

La région Occitanie est déjà partante pour gérer plusieurs lignes ferroviaires:

 https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/occitanie-region-souhaite-gerer-plusieurs-lignes-ferroviaires-travail-se-poursuit-sncf-reseau-1911998.html

La région Pays de la Loire, elle, va ouvrir à la concurrence près d’un tiers de son réseau TER, à partir de 2023/2024 et jusqu’en 2031.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/trains-une-baisse-des-couts-de-10-des-2021-pour-la-region-pays-de-la-loire-7090847

 
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/pays-de-la-loire-la-region-decroche-une-ristourne-pour-faire-rouler-ses-ter-26c60c4e-4117-11eb-a29f-16d2bb5bb2ee

 

Plus rien ne s’oppose maintenant à ce que l’on reprenne la maîtrise de notre rail.

Mais pour cela il faudrait être davantage mobilisés et avoir des élus travaillant collectivement pour l’intérêt général normand. Chez nous malheureusement, pas de «chasse en meute» et l’on passe donc à côté d’opportunités.

 

Ainsi, il existe le projet RAILCOOP duquel notre région est absente.

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/railcoop-ira-ou-la-sncf-ne-va-plus-le-pari-ose-de-la-cooperative-qui-veut-remettre-la-ligne-lyon-bordeaux-sur-les-rails_4036625.html

https://actu.fr/occitanie/figeac_46102/lot-premiers-passagers-en-2022-pour-les-trains-de-railcoop_39010980.html

Ce projet a pour but de prendre en charge des lignes "délaissées" et "jugées non rentables" par les grands opérateurs. Or, Railcoop a prévu entre autres la gestion d'une ligne "Toulouse-Rennes" empruntant la ligne Caen -le Mans-Tours mais uniquement entre le Mans et Tours !

Une fois encore, on est surpris de ce tracé (Toulouse -Rennes) car  il est difficile d’admettre qu’entre le Mans et Rennes on se trouve dans un territoire «délaissé et non rentable pour la SNCF»... à l'inverse, il aurait été plus judicieux de concevoir un Toulouse-Caen afin d'irriguer le territoire entre Caen et le Mans qui, lui, en a grandement besoin.

Second exemple, le retour des trains de nuit.

Encore une fois nos voisins d’outre-Couesnon, plus mobilisés que jamais (c’est une habitude) et aux aguets pour récupérer leur part du gâteau, se sont mobilisés pour défendre leurs intérêts.

https://actu.fr/bretagne/quimper_29232/un-collectif-milite-pour-le-retour-des-trains-de-nuit-en-bretagne_38738280.html

 Encore une fois, nous payons très cher, dans ce domaine comme dans tant d’autres, les années de division de la Normandie, qui nous ont fait perdre nos avancées (turbotrain par exemple) et  disparaître des projets et schémas du développement du rail.

 http://normandie.canalblog.com/archives/2020/02/08/38008720.html#comments

 Pour faire cesser cette mauvaise représentation de l’Arlésienne, il est vraiment temps de lancer la bataille du rail !


 

Sur le même sujet, voir aussi:

https://www.ouest-france.fr/normandie/avranches-50300/sud-manche-un-collectif-demande-le-retour-de-tous-les-trains-sur-la-ligne-caen-rennes-7144525

Grand coup de projecteur médiatique sur les origines scandinaves de notre Normandie!

L'épopée médiévale des Hommes du Nord est, on le sait, un beau sujet de cinéma qui se prête tout particulièrement à un récit mythologique positif:

l'action, l'aventure, la solidarité communautaire, le courage, l'intelligence individuelle et collective face à l'adversité et des réalités difficiles.

C'est le fameux "Viking spirit" qui fait vivre et agir une équipe (au sens étymologique du mot) qui s'embarque solidaire dans une aventure ou un combat: face à la crise générale dans laquelle nous sommes plongés pour longtemps, c'est exactement ce qu'il nous faut, nous autres Normands!

Les médias s'en font l'écho: soyons-en fiers!

https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/normandie-le-premier-film-documentaire-sur-rollon-a-voir-sur-france-3-le-22-fevrier-2021-7143854

Normandie. Le premier film documentaire sur Rollon à voir sur France 3, le 22 février 2021

Capture

Rollon, le Viking qui a fondé la Normandie, est à l’honneur dans un film documentaire qui sera diffusé le 22 février 2021 à 22 h 50, sur France 3 Normandie. Plus de 150 artistes, techniciens, comédiens et bénévoles, tous originaires de la région, ont participé à sa production et Philippe Torreton en est le narrateur

Rollon, sur les traces du premier Normand, ainsi s’intitule le film documentaire de cinquante-deux minutes racontant l’histoire du Viking qui a fondé la Normandie, et qui sera diffusé le 22 février 2021, à 22 h 50, sur France 3 Normandie.

« Nous sommes particulièrement heureux d’avoir pu mener à bien ce film, qui est une belle image du savoir-faire du territoire, de son patrimoine et de son histoire », signale le producteur, Samuel Moutel, de Keren production.

Rouen, Caen, Hérouville-Saint-Clair, Carentan, Bernay… Le tournage de ce docu-fiction a eu lieu dans plusieurs lieux de la région en 2020, et plus de 150 artistes, techniciens, comédiens, historiens ou encore bénévoles, tous Normands, ont participé à sa production. « Philippe Torreton, né à Rouen, a accepté d’en interpréter la voix narrative », se réjouit Samuel Moutel.


 Voir aussi:

https://www.ouest-france.fr/normandie/alencon-61000/orne-l-acteur-clive-standen-de-la-serie-viking-offre-un-joli-coup-de-pub-au-parc-rustik-7143924

Orne. L’acteur Clive Standen, de la série Viking, offre un joli coup de pub au parc RustiK

MjAyMTAyM2VhNzlhNjMwMWU5MjI0NTllZTA5ODM2MDM1ZGE1MTE

​Le message de Clive Standen, héros de la série Viking, a fait sensation sur la page Facebook du parc. | DR

Postée jeudi soir sur les réseaux sociaux, la vidéo a ravi les fans du parc d’immersion. De quoi les faire patienter jusqu’à la réouverture et la suite de l’aventure médiévale.

La surprise est de taille. Le coup de pub aussi. Jeudi 4 février, en soirée, l’équipe du parc d’immersion médiévale RustiK, niché à Chailloué, à quelques kilomètres d’Alençon, reçoit une vidéo un peu particulière. Sur la séquence de quelques secondes, l’acteur Clive Standen, héros de la série Viking, prend la parole et s’adresse aux fans et fidèles du parc ornais.

L’interprète du charismatique « Rollo, duc de Normandie » de la série télévisée Viking a pris sa hache et s’est adressé à la communauté. Une coopération efficace qui rapproche l’univers de la série Viking et celui du parc médiéval Ornais.

« Remercier nos clients pour leur fidélité »

« L’objectif était de remercier nos clients pour leur fidélité et leurs messages d’encouragement, lance Julien Prévost-Merlin, concepteur du parc. Si vous vous demandez comment on a fait ? On ne va pas déjà commencer à vous révéler les secrets du parc ! »

C’est en tenant compte des codes de l’univers RustiK que l’acteur hollywoodien a invité la communauté du parc à patienter avant de pouvoir de nouveau arpenter les sentiers du Royaume. Un petit coup de pouce plus que bienvenu en cette période compliquée. N’ayant pas eu d’activité commerciale significative en 2019 et 2020, les aides allouées au parc sont limitées au chômage partiel des cinq salariés.

Une réouverture « vitale »

« Même si nous ne savons pas encore quand les portes du parc pourront de nouveau ouvrir, la vente de chèque-cadeau sur notre site internet nous permet de maintenir une faible activité commerciale. Et même si elles ne sont pas encore programmées, certaines dates sont déjà complètes », indique Christophe Perrier, directeur artistique. Le parc peut déjà compter sur l’association « La Guilde RustiK » pour préparer sa saison 2021, en créant de nouveaux aménagements.

« Comme de nombreux commerces, il est vital que nous puissions ouvrir au plus vite ! Nous remuons ciel et terre pour avancer, et c’est grâce à notre communauté que l’aventure vit et survit. Cette surprise en vidéo c’est un clin d’œil à tous nos soutiens, pour qu’ils patientent et qu’ils prennent soin d’eux », conclut Julien Prévost Merlin.