Archive dans 27 novembre 2020

Le point d’Alençon fête ses 10 ans à l’UNESCO !

Le voile de mariée au musée des Beaux-arts et de la Dentelle d'Alençon (© Stéphane William Gondoin).

 
 
Le parchemin est piqué tout au long du motif, repassé à l'encre rouge (Atelier National au Point d'Alençon © Service communication, ville d'Alençon, Olivier Héron).
Le parchemin est piqué tout au long du motif, repassé à l'encre rouge (Atelier National au Point d'Alençon © Service communication, ville d'Alençon, Olivier Héron).

L'Atelier conservatoire du Mobilier national et la ville d'Alençon célèbrent les 10 ans de l'inscription du savoir-faire de la dentelle au point d'Alençon au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO.

Le 16 novembre 2010, le savoir-faire de la dentelle au point d’Alençon était inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO.
 

De fil en aiguille,
le savoir-faire de la dentelle au point d'Alençon

Du fond de leur atelier, elles sont sept et trois apprenties à perpétuer un savoir-faire qui produit de grandes choses avec de l'infiniment petit. Armées d'un simple fil de lin ou de coton, d'une aiguille et d'une infinie patience (il faut compter environ sept heures pour réaliser 1 cm2), les dentellières font à juste titre la fierté de la ville d'Alençon. Elles en sont même indissociables depuis cette lointaine année 1665 où Colbert, toujours soucieux du prestige commercial de la France, plaça la cité sous protection royale, afin d'y créer une manufacture imitant le célèbre point de Venise. Des générations de jeunes filles y ont pendant quatre siècles réalisé des pièces de textile ajouré, chefs-d’œuvre de raffinement et de délicatesse.

Dès le début du XXe siècle, des démarches sont entreprises pour assurer la pérennité de ce « savoir-faire multiséculaire et inégalé ». Une école dentellière est ainsi fondée en 1902 par la chambre de commerce d'Alençon, et gérée en particulier par les religieuses de la Providence. La responsabilité de l'école revient à l'Association de l’École dentellière, association aussi appelée « Le Point d'Alençon » à partir de 1965. L’État crée enfin, en 1976, l'Atelier Conservatoire national du Point d'Alençon, placé sous la tutelle du Mobilier national. D'un maillon à l'autre, la chaîne de transmission de cette technique ne s'est ainsi jamais rompue. Au bout de sept à dix ans de formation, exclusivement par la pratique et l'oralité, les apprenties d'aujourd'hui en arrivent à maîtriser la dizaine d'étapes nécessaires à la réalisation, exclusivement à la main, du moindre élément de dentelle. Au-delà de la formation des apprenties, les dentellières contribuent à faire vivre ce patrimoine en reproduisant, dans une démarche de conservation, tout un répertoire de points hérités des XVIIIe et XIXe siècles. Elles proposent des démonstrations toute l’année au musée des Beaux-Arts et de la Dentelle, font visiter leur atelier lors des Journées Européennes du Patrimoine et vendent des médaillons à la boutique du musée. Enfin, elles participent à des projets de création d'art contemporain. Cette volonté sans cesse affirmée de sauvegarder et de faire vivre la tradition dentellière, la virtuosité et le prestige des œuvres réalisées, et la spécificité de la technique, propre à l'atelier alençonnais, justifient l'inscription du savoir-faire de la dentelle au point d'Alençon sur la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l'Humanité par l'UNESCO. Une inscription réalisée au terme d'une longue procédure, associant le Mobilier national et la ville d'Alençon, et marquée notamment, en 2009, par la cosignature d'une lettre dans laquelle les dentellières elles-mêmes signifiaient leur désir de voir ce patrimoine reconnu.
 

Les dentellières assemblent de façon presque invisible des éléments de très petite taille (Atelier National au Point d'Alençon © Service communication, ville d'Alençon, Olivier Héron). 

Les dentellières assemblent de façon presque invisible des éléments de très petite taille (Atelier National au Point d'Alençon © Service communication, ville d'Alençon, Olivier Héron). 

Comment admirer le travail des dentellières d'hier et d'aujourd'hui
 

Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle, Alençon (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand). 

Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle, Alençon (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand).

L'inscription du savoir-faire de la dentelle au point d'Alençon sur la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO remonte au 16 novembre 2010. Le musée des Beaux-Arts et de la Dentelle d'Alençon, situé cour Carrée de la Dentelle, abrite la plus grande collection au monde de dentelle au point d'Alençon. Il est ouvert de septembre à juin, du mardi au dimanche, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, et tous les jours aux mêmes horaires en juillet et août.
À noter : Le musée est actuellement fermé. Nous vous invitons à consulter le site Internet du musée museedentelle.cu-alencon.fr pour suivre l’évolution des conditions d’accès.
 

Du 16 novembre 2020 au 16 novembre 2021. L’Atelier conservatoire du Mobilier national et la ville d'Alençon célèbrent les 10 ans de l’inscription du savoir-faire de la dentelle au point d’Alençon au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.10 ans déjà !
Du 16 novembre 2020 au 16 novembre 2021. L’Atelier conservatoire du Mobilier national et la ville d'Alençon célèbrent les 10 ans de l’inscription du savoir-faire de la dentelle au point d’Alençon au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Le musée a pour l’occasion concocté des animations spécifiques.

Depuis le mois de juin 2020, l’exposition « J
ardins intérieurs », présente le travail de l’artiste plasticienne Marjolaine Salvador-Morel. Cette exposition initialement programmée jusqu’au 20 septembre a été prolongée jusqu’au dimanche 3 janvier 2021 inclus.
Du 4 février au 23 mai 2021, si la situation sanitaire le permet, le musée devrait présenter conjointement
« L’art des dentellières d’Alençon, dans l’intimité d’un atelier d’exception » (pièces réalisées à l’Atelier national) en partenariat avec le Mobilier national, et une « Carte blanche à Sandrine Pincemaille » (dentelles de fils transparents) en coproduction avec le Fonds Départemental d’Art Contemporain de l’Orne.
Un musée mobile dédié à la dentelle au point d’Alençon. Conçu en partenariat avec des élèves du lycée professionnel Marcel Mézen, ce projet intitulé “Sur la route de la dentelle” (projet labellisé Lycée du Futur), interrompu en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, devrait voir le jour en 2021. Le musée mobile, caché à l’intérieur d’une semi-remorque, sillonnera la Normandie selon un parcours permettant la valorisation des lieux de productions normands et les différentes techniques.
 
Renseignements au 02 33 32 40 07.
Facebook : museedentellealencon.
Site internet :
museedentelle.cu-alencon.fr 
Pour de plus amples informations sur Alençon et son patrimoine, rendez-vous à l'office de tourisme, place de la Magdeleine. Contact : 02 33 80 66 33.
 

Article extrait du dossier « La Normandie et l'UNESCO » publié dans Patrimoine Normand n°105, par Virginie Michelland. Mis à jour le : 27/11/2020.


Abonnement Patrimoine Normand

Covid-19 : mesures sanitaires et impacts sur le fonctionnement des services de l’Agglo

Bandeau Covid 19

Mise à jour le 27/11/20

Des mesures de protection sont instaurées pour faire face à la crise sanitaire.

Le Président de la République a annoncé, le 24 novembre, les étapes progressives de l’assouplissement du confinement.

  • 28 novembre : allègement du confinement

    – Maintien du système d’attestation dérogatoire pour les déplacements impérieux avec maintien du télétravail quand cela est possible
    – Autorisation des activités physiques et des promenades dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée maximum de 3h
    – Autorisation des activités extra-scolaires en plein air
    – Ouverture des commerces et services à domicile jusqu’à 21h00 dans le cadre d’un protocole sanitaire stricte dont les librairies, les disquaires ou encore les bibliothèques (les bars et restaurants restent fermés).

  • 15 décembre : fin du confinement si les conditions sanitaires le permettent (moins de 5000 contaminations par jour)

    – Fin des attestations et déplacements entre régions autorisés
    – Instauration d’un couvre-feu de 21h00 à 06h00 du matin à l’exception des réveillons du 24 et 31 décembre
    – Réouverture des salles de cinéma, théâtres et musées
    – Reprise des activités extra-scolaires en intérieur
    – Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

  •  20 janvier : nouvelles ouvertures si les conditions sanitaires le permettent

– Ouverture des salles de sport et des restaurants
– Reprise des cours en présentiel pour les lycées et si les conditions sanitaires se maintiennent, puis dans les universités 15 jours plus tard ;
– Possible réouverture des stations de ski courant janvier

Les déplacements restent donc fortement contraints jusqu’au 15 décembre et l’attestation obligatoire pour toutes les sorties du domicile.

Une amende forfaitaire de 135 € sera appliquée en cas de non-respect du confinement.

Le port du masque et le respect des gestes barrières sont impératifs.

Restez chez vous au maximum pour limiter les intercations.

tapes allnt du confinement

PORT DU MASQUE

Le port du masque est obligatoire dans l’espace public (dans les 33 communes de l’Agglomération comme dans les communes du Département), ainsi que dans les établissements recevant du public.

DÉPLACEMENTS

Les déplacements sont interdits sauf dans les cas prévus par les attestations dérogatoires :

  • Les déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés ;
  • Les déplacements pour effectuer des achats  ;
  • Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments ;
  • Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants ;
  • Les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
  • Les déplacements brefs, dans la limite de trois heures et dans un rayon maximal de 20 kilomètres autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
  • Les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public ;
  • La participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrativ

Une attestation de déplacement est nécessaire pour toute sortie du domicile. 3 types d’attestation sont téléchargeables :
attestation de déplacement dérogatoire
attestation de déplacement dérogatoire (FALC)
justificatif de déplacement professionnel
justificatif de déplacement scolaire

Ces attestations peuvent également être générées de manière numérique sur l’application TousAntiCovid.
Une amende forfaitaire de 135 € sera appliquée en cas de non-respect du confinement.

     


Face à la crise sanitaire du Covid-19, les services de l’Agglomération Fécamp Caux Littoral s’adaptent dans le respect des gestes barrières et des consignes sanitaires.

Des évolutions sont à noter au sein de l’organisation des services communautaires. Toutefois, la majorité des services publics sont maintenus, dans le respect des protocoles sanitaires, afin de continuer à vous accompagner en cette période.
De manière générale, nous vous remercions de favoriser les contacts par téléphone ou mail pour éviter les déplacements et les contacts physiques.

  • LE SIÈGE ADMINISTRATIF DE L’AGGLOMÉRATION

Le siège de l’Agglomération est ouvert au public le matin, du lundi au vendredi, de 9h à 12h. Le standard téléphonique est joignable au 02 35 10 48 48 du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 17h. Merci de continuer à privilégier les contacts par téléphone et mails à contact@agglo-fecampcauxlittoral.fr pour toute demande afin de limiter les déplacements.
Commencez par téléphoner avant de vous déplacer !

Pour les démarches ne pouvant être réalisées à distance, par exemple pour le retrait de bacs ou de composteurs, les usagers sont invités à téléphoner préalablement afin qu’un rendez-vous leur soit proposé. Il est demandé aux visiteurs de porter un masque.

  • SOCIAL ET SANTÉ

– Le portage de repas continue ses tournées (Fécamp desservi par le CCAS).
Contact : 02 35 10 48 48

– Le centre de santé intercommunal reste ouvert.
Contact : 02 27 43 20 95

  • DÉCHETS MÉNAGERS

    LES DÉCHETTERIES

Les deux déchetteries restent ouvertes durant cette nouvelle période de confinement.
Un seul point est modifié : la déchetterie d’Epreville est fermée le dimanche matin (comme celle de Theuville-aux-Maillots).
Merci de respecter les gestes barrières sur les sites des déchetteries. Port du masque obligatoire sur les sites des déchetteries.

Consultez les horaires des déchetteries sur cette page : https://www.agglo-fecampcauxlittoral.fr/au-quotidien/preserver-mon-environnement/dechetteries/

          COLLECTES DES DÉCHETS 

L’organisation des collectes des déchets ménagers se tient dans les conditions habituelles. Pour rappel, les calendriers de collecte sont consultables sur cette page : https://www.agglo-fecampcauxlittoral.fr/au-quotidien/preserver-mon-environnement/calendrier-des-collectes/

         ÉCHANGES ET RETRAITS DE BACS / COMPOSTEURS

Merci de contacter par téléphone préalablement l’Agglomération qui vous fixera un rendez-vous pour obtenir votre bac ou composteur.
A l’Agglo, port du masque obligatoire pour les visiteurs.       

  • TRANSPORTS

– Ficibus : fonctionnement normal du réseau Ficibus
– Transport scolaire : fonctionnement normal
– Lignes de transport régulières : fonctionnement normal.

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun.

  •   LOISIRS DES JEUNES

– Les centres de loisirs des vacances sont maintenus, dans le respect des gestes barrières et selon un protocole sanitaire défini.
– Le Ludisports est suspendu.

  • PETITE ENFANCE

– Les crèches intercommunales sont toutes ouvertes (accueil en petits groupes et renforcement du protocole sanitaire)
– Le point info du service petite enfance est ouvert au public le matin, du lundi au vendredi de 9h à 12h. Il est joignable par téléphone le matin et l’après-midi au 02 35 28 96 95.
– Apetipa et le Rami restent joignables par téléphone au 02 35 28 96 95.

Le service petite enfance intercommunal met en place “Priorité Parents” au 06 46 24 71 53 : soutien et écoute téléphonique, anonyme, afin d’aider les familles à mieux supporter la situation actuelle et désamorcer les éventuels tensions et conflits familiaux. Merci de prendre contact lors des créneaux horaires suivants : le mardi de 9h à 12h30, le jeudi de 14h à 18h30, le vendredi de 9h à 12h30.

  • CENTRE AQUATIQUE LA PISCINE

La Piscine à Fécamp est fermée jusqu’au 20 janvier 2021 (activités scolaires maintenues).

  • SERVICE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

L’équipe du service développement économique de l’Agglomération est à l’écoute et disponible pour accompagner et orienter les entreprises en cette période délicate.
Contact : pascal.prokop@agglo-fecampcauxlittoral.fr

  • SERVICE URBANISME – DROIT DES SOLS

Le service urbanisme est joignable par mail à urbanisme@agglo-fecampcauxlittoral.fr ou par téléphone au 02 35 10 60 14.

  • ESPACE INFO ÉNERGIE et AGENCE NATIONALE DE L’HABITAT

Les permanences physiques de l’Espace Info Energie et de l’Agence Nationale de l’Habitat sont suspendues mais les conseillers restent joignables par téléphone ou mail :
– Espace Info Energie : 02 32 08 13 1006 14 10 49 64  – eie@inhari.fr
– Agence Nationale de l’Habitat :  contact@inhari.fr

  •  L’OFFICE DE TOURISME INTERCOMMUNAL

Les bureaux d’information (Fécamp, Sassetot & Yport) sont fermés au public.
Une permanence vous permet de continuer à contacter l’Office de Tourisme du lundi au vendredi :
– Par téléphone 02 35 28 51 01
– Par mail à info@fecamptourisme.com
  • PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE DANS LES BÂTIMENTS INTERCOMMUNAUX ET DANS LES DÉCHETTERIES

Toute personne de 11 ans et plus doit porter un masque dans l’ensemble des bâtiments et sites intercommunaux (siège, déchetteries, hôtel d’entreprises, structures petite enfance,…).

Port du masque dans les structures intercommunales

  • RESPECT DES GESTES BARRIÈRES DES CONSIGNES SANITAIRES

L’Agglomération appelle les usagers à limiter leurs déplacements, à respecter scrupuleusement les consignes sanitaires, les gestes barrières et les organisations spécifiques mises en place dans les structures intercommunales et sur l’ensemble du territoire, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Port du masque dans les 33 communes

Affcihe respect des gestes barrières

Bien tuliser le masque

The post Covid-19 : mesures sanitaires et impacts sur le fonctionnement des services de l’Agglo appeared first on Fécamp Caux Littoral.

Le CESER… à rien car il n’est pas assez… normand!

La crise sanitaire exceptionnelle du coronavirus sert de révélateur de toutes nos défaillances, de toutes nos mutations... Un monde s'en va tandis qu'un nouveau se présente sans trop savoir à quoi il pourrait ressembler. Nous sommes donc dans cet intermède trouble duquel, nous a prévenu le philosophe italien Gramsci, peuvent surgir des monstres mais la confirmation de certitudes indiscutables dont l'évidence peut rassurer.

La Normandie fait partie de ces certitudes qui devrait donner du courage et de la volonté à celles et ceux qui doivent en avoir surtout lorsqu'il s'agit d'être connu et reconnu comme un "acteur" ou un "décideur" de la société civile régionale avec la responsabilité d'avoir des idées pour barrer un navire dans la brume...

C'est le rôle, a priori, dévolu aux "corps intermédiaires" de la société civile "organisée" que de proposer des réflexions, des solutions à soumettre aux élus du conseil régional ainsi qu'à l'exécutif régional.

Mais force est de constater que les corps en question sont vraiment... intermédiaires, flottant entre deux ignorances sinon deux mépris: la société civile régionale proprement dite par en- dessous, l'exécutif régional par au-dessus.

La réforme des Céser (Conseil Economique Social et Environnemental Régional) est plus que jamais indispensable: nous avons ici fait des propositions pour que le CESER de Normandie soit vraiment... Normand!

Archive de l'Etoile de Normandie:

http://normandie.canalblog.com/archives/2015/12/21/33101734.html

A priori, nous ne sommes pas les seuls à penser que le bilan des activités du CESER de Normandie est quelque peu... léger!

On lira l'analyse ci-après du troubadour Bertrand Tierce dans la dernière édition de sa "Chronique de Normandie" (n°652)

 

Capture d’écran du 2020-11-25 18-14-09

nnnn

 

nnnn

Capture d’écran du 2020-11-25 18-15-25

 

 

 

nnn