Archive dans 12 septembre 2020

Rouen passe enfin à la télévision: l’échapée belle, France 5, samedi 19 septembre 2020

... A l'occasion des journées européennes du patrimoine:

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/rouen-a-l-honneur-dans-l-emission-televisee-echappees-belles-sur-france-5_36073446.html

abbatiale-rouen-saint-ouen-vue-3-1024x680-1-854x567

Rouen à l’honneur dans l’émission télévisée Échappées belles, sur France 5

L'émission télévisée Échappées belles mettra la ville de Rouen à l'honneur, samedi 19 septembre 2020 sur la chaîne France 5. Le tournage a été réalisé à la sortie du confinement.

 

Rouen dans votre petit écran ! L’émission Échappées belles mettra la ville de Rouen (Seine-Maritime) à l’honneur dans son programme diffusé samedi 19 septembre 2020, à 20h50, sur France 5. Le présentateur Jérôme Pitorin évoquera l’histoire de la capitale normande et fera découvrir les richesses de la ville, parfois méconnues.  

Rencontre avec les brocanteurs, l’Impressionnisme…

L’équipe de tournage, venue tourner à Rouen à la sortie du confinement, donnera peut-être envie aux téléspectateurs de découvrir ou redécouvrir la ville.

on présentateur Jérôme Pitorin parlera des « richesses patrimoniales de la ville, son rapport intimement lié à l’Impressionnisme, ses brocanteurs, son passé médiéval, son histoire portuaire ainsi que les grandes manifestations telles l’Armada » qui rythmé la vie de la cité. 

Ce n’est pas la première fois que l’émission fait un crochet en Seine-Maritime. En 2018, les équipes avaient tourné dans la ville du Havre et sur la côte d’Albâtre.


 Commentaire de Florestan:

Une émission à ne pas manquer et qui mettra enfin en valeur devant le public télévisuel national les splendeurs patrimoniales de notre métropole normande.

Il ne sera évidemment pas question, nous l'espérons, du Nouveau Maître de Rouen qui est capable de déplacer une statue de Napoléon 1er par la seule puissance de sa parole... Que ne ferait-on pas en effet pour les journées européennes du patrimoine!

La Brittany Ferries ferme ses lignes normandes: la mise au point d’Eric VALIN

A partir d'octobre prochain, plus aucun navire de la Brittany ferries ne transportera de passagers à destination de l'Angleterre depuis un port normand:

proxy-image

Toutes les rotations au départ des ports de Cherbourg, Le Havre et Ouistreham seront suspendues sauf le fret marchandises et camions. D'ordinaire pour la saison d'hiver, la compagnie bretonne réduit la voilure sauf qu'en cette année de crise exceptionnelle cumulant les effets du Covid à ceux du Brexit, l'hiver a commencé au 31 août 2020 et devrait durer jusqu'en mars prochain...

Il est logique sinon légitime qu'une entreprise en proie à des difficultés financières et conjoncturelles inédites (la compagnie transmanche a perdu 50% de son chiffre d'affaires depuis le printemps 2020) réduise drastiquement son activité pour ne pas avoir à travailler à perte et pour préserver son capital physique et financier.

Mais nous sommes bien contraints de constater que cette situation d'urgence s'exerce contre les intérêts normands: la ligne historique de la compagnie bretonne, Roscoff- Plymouth est, quant à elle, maintenue alors que les lignes fret passagers normandes qui, d'ordinaire, permettent à cette compagnie structurellement déficitaire d'équilibrer avantageusement ses comptes, sont fermées: il est vrai que le Brexit et le Covid perturbent plus la circulation des personnes que celle des marchandises...

La situation est sérieuse: le maintien sinon la survie de la Brittany ferries est une urgence d'intérêt régional tant pour la Normandie que pour la Bretagne mais aussi d'intérêt national pour la France qui vient de se doter, de nouveau, d'un ministère de la mer après une longue éclipse...

Pour sortir du concert des pleureuses, nous avons proposé ici que les collectivités territoriales normandes (départements de la Manche, du Calvados et région Normandie) qui sont déjà présentes au capital de la compagnie bretonne augmentent leur participation pour que les Normands aient enfin une voix dans un chapitre qui est pour l'instant totalement breton: la crise actuelle nous offre l'occasion d'effacer en partie la grave erreur de perspective qui fut faite en 1986 lorsque fut ouverte la ligne de Ouistréham-Portsmouth, la ligne la plus rentable de la Brittany ferries... Il est vrai qu'en 1986, la Normandie n'existait plus en tant que telle puisqu'elle était coupée en deux et que sur sa partie occidentale régnait un... Breton!

Nous avons demandé à Eric Valin, notre expert normand en intelligence économique et territoriale son analyse du dossier de la Brittany Ferries...

Voici ses réflexions:

Normandie et Brittany Ferries

La compagnie maritime a annoncé, pour cause de crises covid et brexit cumulées, la fermeture de ses liaisons vers la Grande Bretagne à partir des ports normands et certains s'en plaignent ; c'est dommage mais logique, c'est la charité bien ordonnée.

Suite à ce constat certains préconisent la montée en puissance de l'influence de la Région Normandie dans la gestion de cette compagnie et j'admets volontiers que cela serait souhaitable mais un obstacle technique évoqué ci-dessous oblige à trouver un plan B.

Pourquoi nous devons renoncer à la belle idée d'une influence à court terme dans la gestion de Brittany Ferries :

  • Pour entrer au capital encore faudrait-il que les actionnaires fassent un appel de fonds suite à une perte importante, actuellement les gestionnaires de la boutique préfèrent solliciter une aide de l'Etat et donc ne pas s'encombrer de nouvelles personnes au tour de table.

  • Si appel de fonds il y a, la Normandie serait-elle en mesure d'y répondre financièrement dans l'état actuel des choses et dans le cadre d'une surenchère des actionnaires actuels ?

  • Si oui, avant de décider de participer, à quelle hauteur se situe le seuil d'efficacité ; le capital est détenu à 26% par des CCI et à 64% par la SOPARFI qui est une holding d'optimisation financière de droit luxembourgeois.

  • C'est à la création Brittany Ferries quand la Normandie était divisée, qu'il aurait fallu montrer une marque d'intérêt autant que faire aurait pu être ; quel a été le comportement des Régions, Ports, CCI normands ? Le bilan reste mais l'histoire ne passe pas deux fois les plats ; tirons en la leçon qu'une démarche d'intelligence économique territoriale à l'époque aurait été utile et ne faisons pas le même genre d'erreur à l'avenir.

Il faudra chercher une solution de rechange, en gardant en mémoire l'initiative de Charles Revet, alors président du Conseil Général 76, sur la ligne Dieppe Newhaven dont le port était devenu la propriété du CG76 et en considérant la nature du lien juridique et réglementaire de la Région Normandie avec les ports concernés....

Il y a de quoi touiller.....

Eric Valin


Commentaire de Florestan:

Le ferry de la ligne Dieppe-Newhaven est le seul qui va demeurer en service tant pour le fret marchandises que pour les passagers... Normal! les collectivités territoriales normandes (Seine-maritime et région Normandie) sont les maîtresses du bord et du port (celui de Dieppe et celui de... Newhaven).

proxy-image

 

EN DIRECT DES STADES

Championnats, Coupe de France & Amicaux

Samedi 12 & Dimanche 13 septembre 2020

  • CHAMPIONNATS
  • SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2020
  • N2 : FC FLEURY 0-0 FC ROUEN
  • N3 : FC DIEPPE 2-1 AVRANCHES
  • N3 : ROMILLY REPORTÉE CMS Oissel
  • N3 : LE HAVRE B 2-1 QRM B
  • LUNDI 14 SEPTEMBRE 2020
  • NAT : QRM REPORTÉE FC Sète 34
  • 2ème TOUR COUPE DE FRANCE
  • DIMANCHE 13 SEPTEMBRE 2020 – 15H00 
  • ENVERMEU (D2) – ES PLATEAU FR (R3)
  • AUMALE (D1) – FORGES A.C. BRAY-EST (R3)
  • BOSC-LE-HARD (R3) – GOURNAY A.S. (R3)
  • TOURVILLE-ARQ(R2)  – NEUFCHATEL (R3)
  • MESNIERES-E-B (D2) – CANTON ARGUEI (R3)
  • PT QUEVILLY ST JULIE – ST SEBASTIEN 
  • BEAUMONT – STDE GRAND-QU 
  • SERQ. NASSAN. F.C. – MESNIL FRANQU 
  • US CORM. LIEU – VERNON SPN 
  • BIHOREL GCO – SOTTEVILLE CC 
  • LE TRAIT DUCLAIR FC – BOISGUILLAUME 
  • H.FRILEUSE SC – LILLEBONNE US 
  • FECAMP U.S.F – OCTEVILLE SC 
  • ST JEAN – FRESQUIENN – ALIZAY F.A.C. 
  • EVR.ST MICHEL – THIBERVILLE 
  • J.S. DOUVRES LA DELI – CAEN PTT 
  • C.S. HONFLEUR – ST ROMAIN AC 
  • ST GERMAIN CA – VALLEE OISON 
  • NORMANVIL.ES – MADRIL.CHA.BL  
  • VAL.VAUDREUIL – HOULME BONDEV 
  • GREGES – ST-NICOLAS AL 
  • ESMSP – BACQUEVILLE 
  • EU.F.C. – FAUVILLE 
  • MONT.VAL RISL – H.MONT GAILLA 
  • GRUCHET/VALAS – H.CAUCRIAUVIL 
  • CLEON C.O. – DEVILLE MAROM 
  • LONGUEIL VIENNE SAAN – JANVAL 
  • E.S. ETOUTEVILLE-YVE – U.S. DE BOLBEC 
  • AUFFAY – OFFRANVILLE 
  • AS VALLEE DU DUN – OURVILLE-EN-C 
  • BAROMESNIL USN 76 – LUNERAY 
  • MOTTEVILLE ENT. M-C. – GRAVENCHON CS  
  • EPREVILLE FC – ESM GONFREVILLE 
  • TOURVILLE/RIV – YVETOT 
  • BARENTIN – GRAND QUEVILLY FC 
  • PITRES CA – PAVILLY 
  • BOUCLE/SEINE – PACY MENILLES RC 
  • SAINT-AUBINFC – CONCHES US 
  • CROIX ST LEU F. – GISORS F.C.G.V.N. 27  
  • LE HAVRE F.C. 2012 – PT AUDEMER CA 
  • LE HAVRE O.H.T.NEIGE – S.S. GOURN/CA 
  • R.C HAVRAIS – CS SERV MUN LE HAVRE 
  • MOTTEVILLE ENT. M-C. – FREVILLE FCFB SIVOM
  • MATCHS AMICAUX
  • SAMEDI 11 SEPTEMBRE 2020
  • ES PLATEAU FR B – LE TREPORT B
  • DIMANCHE 13 SEPTEMBRE 2020
  • US NESLES HODENG – FC VARENNE
  • FC PETIT CAUX – FC NEUFCHATEL B
  • FC NEUFCHATEL C – ASCA B
  • FC NEUFCHATEL FEMININES – US NESLES HODENG
  • NEUVILLE AC – ES TOURVILLE B

PARTENAIRES ASM-ASCA

Edouard Philippe : l’aisance rédactionnelle ne préserve pas de l’amalgame malencontreux…

     Il y a six ans, celui qui était député-maire du Havre avant de devenir premier ministre politiquement transfuge s'est fendu de l'article suivant :

LE HAVRE DANS LA MONDIALISATION MARITIME
Édouard Philippe
Armand Colin | « Revue internationale et stratégique »
2014/3 n° 95 | pages 65 à 71

repris sur le site "Cairn.com" ; voici un extrait de cet article :

     On constate que le sous-titre " Atouts et faiblesses du Havre " précède, en début du deuxième paragraphe consécutif la phrase suivante :

" La progression est également significative sur les trafics vraquiers, le transport de marchandises solides : sur l'année écoulée, on constate une augmentation de 8,8 % du trafic de céréales, qui atteint 6,6 millions de tonnes, .../... "

Problème ! Le trafic de céréales dont il est question n'est pas et ne peut pas être celui du port du Havre, mais celui du port de... Rouen !

     Il faut dire qu'Edouard Philippe a du mal à différencier les affaires havraises et les affaires rouennaises et les intérêts respectifs de la communauté havraise et de la communauté rouennaise ; au cours de la discussion préalable à l'adoption de la délibération du Conseil communautaire de la CODAH n° 20110300 - Scot Le Havre Pointe de Caux Estuaire – projet – avis… 29/11/2011, n'avait-il pas déclaré :

« S’agissant du franchissement par le sud (ferroviaire de l'estuaire de la Seine proche du Havre, NDLR), il n’a évidemment pas disparu du document, et vous (*) l’avez souligné vous-même. C’est une option qui reste ouverte aussi dans le débat public pour la ligne nouvelle, pour le transport passagers, et non pas pour le transport fret. C’est un sujet un peu différent, mais nous voyons bien que l’idée est comparable, et je me félicite que cette hypothèse soit encore présente dans le débat public, tel qu’il est soumis dans le dossier par R.F.F.. Je me suis battu pour que ce soit mis à la discussion, nos amis rouennais considérant que cette hypothèse n’était pas admissible. Je pense que c’est bien que nous puissions en parler. Je crois, comme l’a dit Agathe Cahierre, qu’il était utile de le sortir de la partie prescriptive, car il n’y a pas d’étude démontrant qu’il devrait être à tel endroit plutôt qu’à tel autre. Ce n’est donc pas une question de prescription d’urbanisme, c’est bien une question de perspective ou de possibilité. Je pense qu’il faut donc laisser cette question ouverte, et c’est le sens de sa mention dans le SCoT. »

(*) M. J.-Paul. Lecoq

... ce qui revenait à laisser la communauté rouennaise décider du renoncement au désenclavement ferroviaire du port et de la ville du Havre !...

     Préservez-nous de tels amis !