Archive dans 7 mai 2020

EN ATTENDANT DES JOURS MEILLEURS N°50

FC NEUFCHÂTEL EN BRAY

Interview Fabien ELDERT

DANS CETTE PÉRIODE DE CRISE NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE SOUTIEN : VOUS POUVEZ FAIRE UN DON 
SI VOUS LE SOUHAITEZ – MERCI

Durant cette période difficile, nous avons souhaitez garder le contact avec les clubs et sportifs de notre région. Pour cette 50ème interview ( par mail ) , nous avons rencontré Fabien ELDERT, arbitre pour le club de Neufchâtel en Bray.

En attendant prenez soins de vous et de vos proches et surtout respecter les consignes RESTEZ CHEZ VOUS pour revenir au plus vite sur vos terrains de jeux.

Bonjour Fabien, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Fabien ELDERT,  j’ai 34 ans. Je réside à Neufchâtel en Bray et je travaille dans la fonction publique d’état à ROUEN.  

Comment vis tu cette période de « COVID-19 »? et que feras tu en 1ère après le déconfinement?
Concernant cette période de COVID 19, je la subis comme chaque citoyen. Mon activité professionnelle est quasiment inchangée à quelques détails près. Nous attendons la fin de cette période inhabituelle.                                             Nous irons au restaurant avec ma compagne et nous retrouverons nos proches.

Quel est ton parcours footballistique ?
J’ai débuté à Mesnières pendant 6 années puis j’ai rejoint l’AS Plateau une saison, puis 3 saisons à Neufchâtel en Bray puis retour à l’AS Plateau durant 7 à 8 saisons approximativement où j’ai pu évoluer en DHR pendant 3 années et le reste en PH. A mes 25 ans, mon activité  professionnelle m’a conduit à arrêter le foot pendant 5 années. J’ai repris une saison et demie à Neufchâtel et clap de fin.  

Quel est ton rôle dans le club du FCN?
Au sein du FCN je fais partie des arbitres que compte le club.

Être arbitre c’est une vocation ? Comment t’es arrivée cette envie de prendre le sifflet ?
Pour être honnête et transparent absolument pas, surtout pour ceux qui m’ont connu en tant que jeune joueur, ils seront mieux vous en parler que moi. Mais ne nous étendons pas sur le sujet, étant donné que je ne pouvais pas m’entrainer et retrouver un niveau correct de jeu, j’ai décidé d’arrêter. Le club manquait d’arbitres, j’ai donc décidé de mon propre gré de me lancer dans l’aventure.

Aujourd’hui à quel niveau exerces-tu ?
J’ai commencé l’arbitrage en 2016 et j’arbitre en D2 au centre et j’étais candidat à l’accession D1 cette saison.                     

Quels conseils donnerais-tu à un jeune voulant se lancer dans l’arbitrage ? 
En premier lieu, il faut être sûr de sa  vocation et être très bien entouré au niveau familial ainsi qu’être soutenu par son club d’appartenance pour réussir. Par la suite, cela se fait naturellement à mon sens.         

Pour toi, qu’est-ce qu’un bon arbitre ?
Rester soi-même et connaître les lois du jeu parfaitement.                                           Un bon arbitre est un homme ou une femme qui sait se faire respecter de part ses connaissances et la mise en application de celles ci mais également de part sa personnalité.  L’avis des pairs est pour moi aussi un vecteur de réussite.

On dit que la fonction d’arbitre peut être ingrate et que les joueurs sont parfois agressifs, comment améliorer la relation joueurs/éducateurs et arbitres ? Comment être à la fois respecté et apprécié par les joueurs ?
Pour ma part, j’ai eu très peu de soucis. L’amélioration à mon sens passe par un respect mutuel et de la communication.   Pour être respecté, il faut être respectable vis à vis de tous. La fonction d’arbitre est guère appréciée, chacun aura toujours la  critique facile. On peut être apprécié si l’on est juste.  Quand on n’arrive plus à prendre du plaisir avec cette fonction vaut mieux ranger son sifflet.

Même si le foot amateur, n’est pas concerné, quel est ton avis sur l’arrivée de la VAR dans le football ?
La VAR est une belle évolution dans  notre sport mais qui ralentit et  coupe le jeu. A notre niveau cela ne nous impacte pas.

Ton meilleur souvenir foot ?
En tant que joueur avoir fait partie des 32 derniers joueurs pour postuler à l’équipe de Normandie U15 participant à la coupe nationale des régions à Clairefontaine. En tant qu’arbitre d’avoir pu arbitrer une finale de coupe du district.     

Ton pire ?
Pour le pire souvenir ne pas avoir été sélectionné au sein de cette équipe de Normandie afin de participer à la coupe nationale.  En tant qu’arbitre pas de mauvais souvenir en l’état présent. 

As-tu un message à faire passer ?
Prenez soin de vos proches c’est le plus important. A septembre j’espère….  

Cérémonie du 8 mai 2020

Comme vous le savez sans doute déjà, les cérémonies du 8 mai ne pourront se dérouler dans les conditions habituelles. A Gerville, nous avons prévu qu'Estelle Guenot et moi portions le drapeau de la mairie au monument aux morts à 10h30. Nous y retrouverons...

Cérémonie du 8 mai 2020

Comme vous le savez sans doute déjà, les cérémonies du 8 mai ne pourront se dérouler dans les conditions habituelles. A Gerville, nous avons prévu qu'Estelle Guenot et moi portions le drapeau de la mairie au monument aux morts à 10h30. Nous y retrouverons...

Cérémonie du 8 mai 2020

Comme vous le savez sans doute déjà, les cérémonies du 8 mai ne pourront se dérouler dans les conditions habituelles. A Gerville, nous avons prévu qu'Estelle Guenot et moi portions le drapeau de la mairie au monument aux morts à 10h30. Nous y retrouverons...

Boulevard du vélo

C332A5DA-AF58-4A8D-A3C6-3AD7DE60B721Hier matin, une entreprise de travaux publics a installé sur plusieurs artères rouennaises des pistes cyclables prises sur les voies de circulation des voitures. C'est un nouvel effet "covid", accélérateur de projets dont nous avons pu mesurer l'impact sur nos organisations sanitaires, sociales et environnementales. Ce qui était compliqué ou impossible hier, est mis en œuvre du jour au lendemain.

J'ai pu tester ce matin la nouvelle piste cyclable entre le Boulingrin et la clinique Saint Hilaire. Au lieu d'utiliser la contre-allée pour venir à vélo, je suis resté sur la chaussée. Ce fut un trajet ultra rapide et sécurisé. Ce soir, je testerai le retour sur le Bd de Verdun dans l'autre sens.

Si, en tant que cycliste, j'apprécie totalement cet aménagement (provisoire d'après le marquage au sol de couleur jaune), je m'interroge sur la fluidité du trafic automobile et notamment pour les véhicules d'urgences (pompiers, ambulances et SAMU) qui empruntent quotidiennement cette voie de circulation. Vont-ils utiliser cette voie réservée au vélo, avec les risques inhérents ou vont-ils se trouver bloqués dans la circulation automobile ? Un aménagement clair pour les vélos sur la contre-allée du boulevard est une alternative sans doute plus durable (tant sur le Mont Riboudet que sur le Bd de Verdun).

Une dernière remarque concerne le bus T1 qui allait jusqu'au Boulingrin et qui est maintenant stoppé au niveau du CHU. Il aurait été pertinent de transformer la voie de circulation neutralisée en couloir de bus partagé avec les vélos, rétablissant ainsi une liaison Boulingrin-CHU réclamée en vain depuis plus de 20 ans ! On peut encore espérer !