Archive dans 20 avril 2020

COTENTIN: TF1 invente la « distanciation géographique »!

Après cinq semaines de confinement contre le coronavirus, on connait désormais bien, dans l'improbable jargon des journaleux et des politiques qui nous rebattent nationalement nos oreilles depuis leurs plateaux et perrons parisiens, la "distanciation sociale", expression malheureuse qui ne voudrait surtout pas interdire toute relation sociale malgré les mesures dites "barrières"...

Or voici que surgit un nouveau concept: "la distanciation géographique" consistant à faire rêver les urbains confinés (notamment ceux de la région parisienne) en montrant au journal télévisé de superbes images d'une province lointaine et inaccessible!

Le "Cotentin" remplit parfaitement tous les critères médiatiques de la "distanciation géographique" à condition de ne jamais dire exactement où cette presqu'île (voire cette île) mystérieuse peut se trouver.

Dans la Manche certainement (si l'on considère que le Cotentin est, effectivement, une île). Mais surtout ne pas dire ou révéler un secret jalousement gardé: le Cotentin c'est en Normandie... Mais si, mais si, c'est vrai!

Cela vous déçoit?

Tant pis pour vous!

Le Cotentin, comme la Normandie ça se mérite!

https://actu.fr/loisirs-culture/video-images-magnifiques-tf1-part-decouverte-cotentin-confinement_33116281.html

jt-tf1-2-768x428

 

Pendant le confinement, révisons les bases de notre histoire normande!

Pierre Juhel nous propose quelques pages très synthétiques et pédagogiques sur les débuts de l'Angleterre normande  et la généalogie parfois complexe des ducs de Normandie et rois d'Angleterre (911- 1204). Cette synthèse s'inscrit dans une série déjà longue et documentée consacrée à notre culture normande, série que l'on peut retrouver sur le site "Ecologie Normande".

126557590

http://ecologienormande.canalblog.com/archives/2020/04/16/38206241.html

C'est l'occasion d'une bonne révision des bases de notre histoire normande et de faire l'école normande à la maison si vous avez des enfants scolarisés en classe de 5ème par exemple car on peut craindre hélas que la priorité de l'Education Nationale soit ailleurs en matière d'histoire-géographie y compris dans les collèges de Normandie!

Bonne révision et encore merci à Pierre Juhel pour le partage de cette documentation!

angleterrenormande2

carteangleterrenormande

généalogie1

généalogie2

Pourquoi mettre les malades à plat ventre ?

ADD1873A-0C94-4146-A61A-7BD20A2EED76Vous avez déjà entendu parler du fait de retourner les malades de réanimation : le fameux décubitus ventral (c'est à dire à plat ventre). Normalement ils sont à plat dos, pour avoir accès à la tête et aux perfusions diverses et variées.

Lorsqu'on est allongé, le poumon est comprimé par la gravité et le poids du corps. Comme cet organe est plus développé vers le dos que vers le ventre (il descend presque jusqu'aux lombes), il est plus écrasé lorsqu'on est couché sur le dos. A l'inverse, la ventilation du poumon, et son oxygénation, est meilleure lorsqu'on est couché sur le ventre. En bonne santé, cette variation est négligeable. Par contre, dans une situation critique comme le covid-19 en réanimation, cette technique permet de gagner en oxygène, le tissu pulmonaire étant également moins abimé par la respiration artificielle.

Ceci a été très longtemps controversé par la communauté médicale : le jeu en valait-il la chandelle ? Le fait de retourner un malade de réanimation comporte des risques d'arrachement de sonde ou cathéters, sans même parler des risques tensionnels et des compressions liées à la position (escarres du visage ou du corps, perte d'un oeil...). Il a fallu attendre 2013 l'étude Proseva (lancée en 2009) pour en découvrir les résultats qui ont prouvé l'intérêt de cette méthode. Elle n'est réellement utile que pour les patients les plus graves atteints du Syndrôme de détresse Respiratoire Aigüe (SDRA en français, ARDS en anglais). C'est pourquoi, chaque jour en réanimation, des équipes se relaient pour retourner les patients afin de tenter de leur sauver la vie.

Enquête sur le maintien de l’ordre en manifestation : Mutiler, charger, interpeler en toute impunité

Notes sur le rapport de l’ACAT : MAINTIEN DE L’ORDRE : À QUEL PRIX ? Les violences policières pendant le confinement ont révélé encore une fois un traitement particulier des habitants des quartiers populaires majoritairement issus de l’immigration et/ou de la colonisation. Mais ces violences ne sont pas nouvelles. L’ACAT publie régulièrement des rapports sur le …

Bolsonaro : vers un coup d’Etat ?

Un événement largement sous-estimé par la presse internationale - ou mal interprété - s'est déroulé hier à Brasilia. Un rassemblement surréaliste en plein confinement s'est tenu pour demander l'intervention militaire et la fermeture du suprême tribunal de justice du pays, ce qui donnerait les pleins pouvoirs à Bolsonaro.

Ce dernier est actuellement isolé politiquement, notamment du fait de son absence de décision face au Covid-19 : il a d'ailleurs debarqué son populaire ministre de la santé parce que celui-ci appelait à la distanciation sociale ; plusieurs Etats brésiliens, ont pris eux aussi la décision, contre lui, d'appeler au confinement. C'est dans ce contexte que Bolsonaro a alors décidé de sortir de son palais présidentiel pour venir soutenir la manifestation.

Il apparaît debout sur un pick-up, toussant à plusieurs reprises pendant son discours, alors que plusieurs membres de son entourage ont été testés positivement au Covid. Il s'est alors exprimé devant ceux qui appelle au retour de AI-5, l'acte constitutionnel de la dictature brésilienne, l'acte qui a permis la censure de la presse, la persécution, la torture et la mort de centaines d'opposants. Bolsonaro leur déclare : « Je suis ici car je crois en vous ! » et ajoute « Nous ne voulons rien négocier, nous voulons une action pour le Brésil, vous pouvez compter sur votre président ! » Un discours qui énonce clairement ses intentions.

Bolsonaro cherche une rupture démocratique, il a empêché le dialogue entre les différentes institutions du pays, il n'a plus que la confiance des plus extrémistes et cherche leur appui en utilisant la crise du Covid qui entraîne une periode d'instabilité. La pandémie actuelle entraîne un arrêt des institutions politiques et judiciaires du pays qui risquent de le destituer dans quelques mois, il semble alors prêt à tout pour éviter cette deconvenue, multipliant les contacts avec les hauts gradés de l'armée. Bolsonaro semble se diriger vers une tentative de coup d'Etat et cherchera à la faire rapidement tant qu'il lui reste encore quelques forces et appuis politiques et militaires. Une situation qui semblait lointaine il y a encore quelques mois mais risque de se concrétiser bientôt.

Vers une sécheresse historique ? Une nouvelle catastrophe pointe son nez

Taux d’ensoleillement, température, absence de précipitation, sécheresse agricole : des taux records ou exceptionnels qui présagent le pire. Hier nous rappelions, à propos du fameux « retour à la normale », que depuis longtemps la normale ça n’est rien d’autre qu’une suite ininterrompue de catastrophes. Nous connaissons actuellement une forme de catastrophe assez courante dans …