Archive dans 30 octobre 2020

« Les librairies sont des commerces de première nécessité ! » : l’appel de 68 sénateurs

Tribune, FigaroVox

Paris, le 29 octobre 2020

68 parlementaires, dont Catherine Morin-Desailly demandent au chef de l’État de permettre aux libraires de rester ouverts pendant cette nouvelle période de confinement. Il en va de leur survie, argumentent-ils.

Monsieur le Président,

La crise sanitaire bouleverse la vie de nos concitoyens.

À partir de vendredi, la France va revivre cet enfermement intérieur que nous pensions définitivement oublié.

Mais il est une flamme qui ne s’éteint pas malgré les terribles moments que nous traversons, celle de la culture, incarnée par ces petits commerces de proximité que sont les librairies indépendantes.

Lors de l’instauration du couvre-feu, j’étais de ceux qui avaient plaidé pour que les salles de spectacle et les cinémas puissent continuer à accueillir leur public en soirée car ils respectaient les mesures sanitaires et de distanciation. Cela n’a pas été entendu.

Alors ne prenez pas de décision lourde de conséquences pour le livre et les librairies!

Contraintes de rester fermées lors du premier confinement, elles ont su s’adapter depuis pour accueillir leurs clients dans des conditions sanitaires extrêmement rigoureuses.

Les auteurs, les maisons d’édition et les libraires ont repris espoir, celui de faire renaître la vie culturelle en même temps que la vie économique et sociale.

Ne les abandonnons pas, Monsieur le Président!

Sans ce réseau éminemment précieux des 3200 librairies, la France ne serait pas ce pays qui rayonne, diffuse le savoir, promeut l’intelligence et invite au débat.

Alors que souffle le vent mauvais de l’obscurantisme et des nouvelles idéologies totalitaires, gardons à l’esprit qu’elles sont un lieu où vivent les valeurs de modération, de bienveillance, de tolérance et l’intelligence collective.

Commerces de première nécessité à l’évidence, les librairies sont un joyau inestimable que nous devons préserver.

Monsieur le Président, laissez ouvertes les portes de nos librairies!


Liste des signataires: Laure DARCOS, Sénatrice de l’Essonne, Vice-présidente de la commission de la culture, et les Sénateurs Laurent LAFON, Président de la commission de la culture, Bruno RETAILLEAU, Jean-Michel ARNAUD, Serge BABARY, Philippe BAS, Bruno BELIN, Martine BERTHET, Annick BILLON, Christine BONFANTI-DOSSAT, François BONNEAU, Alexandra BORCHIO FONTIMP, Gilbert BOUCHET, Céline BOULAY-ESPÉRONNIER, Max BRISSON, Christian CAMBON, Jean-Noël CARDOUX, Mathieu DARNAUD, Vincent DELAHAYE, Yves DÉTRAIGNE, Thomas DOSSUS, Sabine DREXLER, Catherine DUMAS, Françoise DUMONT, Dominique ESTROSI-SASSONE, Joëlle GARRIAUD-MAYLAM, Françoise GATEL, Frédérique GERBAUD, Jocelyne GUIDEZ, Olivier HENNO, Jean-Michel HOULLEGATTE, Alain HOUPERT, Annick JACQUEMET, Else JOSEPH, Christian KLINGER, Marc LAMÉNIE, Sonia de LA PROVÔTÉ, Michel LAUGIER, Daniel LAURENT, Christine LAVARDE, Antoine LEFEVRE, Ronan LE GLEUT, Stéphane LE RUDULIER, Pierre-Antoine LEVI, Jean-François LONGEOT, Vivette LOPEZ, Monique de MARCO, Didier MARIE, Pierre MÉDEVIELLE, Franck MENONVILLE, Marie MERCIER, Brigitte MICOULEAU, Catherine MORIN-DESAILLY, Laurence MULLER-BRONN, Louis-Jean de NICOLAŸ, Olivier PACCAUD, Cyril PELLEVAT, Robert del PICCHIA, Stéphane PIEDNOIR, Rémy POINTEREAU, Sophie PRIMAS, Hugues SAURY, Michel SAVIN, Sylvie ROBERT, René-Paul SAVARY, Claudine THOMAS, Anne VENTALON, Dany WATTEBLED.

https://www.lefigaro.fr/vox/politique/les-librairies-sont-des-commerces-de-premiere-necessite-l-appel-de-68-senateurs-20201029

Information : survol St Pierre

Dans le cadre d’une visite de lignes électriques par hélicoptère sur notre département, afin d’améliorer la qualité de la distribution de l’énergie électrique, nous vous informons d'un survol, à très basse hauteur, des lignes surplombant le territoire de notre commune, du : 
 
2 Novembre au 20 Novembre 2020.
 
Merci de votre compréhension.
 

Atout sport – octobre 2020

Paru le jeudi 8 octobre 2020 à 16:46, Modifié le Vendredi 30 octobre 2020 à 8:45

 

[LES ACTIVITÉS SPORTIVES DU VENDREDI 30 OCTOBRE SONT ANNULÉES]


[LES MESURES GOUVERNEMENTALES IMPOSENT LA FERMETURE DU BOWLING, LES ACTIVITÉS LIÉES À CELUI-CI SONT ALORS ANNULÉES]

 

LA SEMAINE DE DÉCOUVERTE SPORTIVE

 

Atout Sport est un dispositif mis en place par la Ville d’Yvetot en partenariat avec les clubs sportifs.

 

Il permet aux jeunes yvetotais, à partir de 6ans (selon le sport) de découvrir gratuitement des disciplines sportives.

La pratique des différents sports se fera du 26 au 30 octobre 2020 uniquement sur réservation.

 

Celles-ci sont à prendre du 12 au 23 octobre 2020 de 9 h à 11 h 30 et de 13 h 30 à 17 h.

 

Pour cette session, les inscriptions se feront exclusivement :
– par téléphone au 02 32 70 59 21 

– par mail à herve.lesturgie@yvetot.fr

Aucun accueil physique ne sera possible en mairie afin de limiter les contacts à cause de la COVID-19.

À remettre en mairie avant le début des activités
Afin d’éviter les contacts, déposez cette autorisation dans la boîte aux lettres de la
mairie, sous enveloppe adressée au service des sports

ou bien scannez-la et envoyez la par mail à herve.lesturgie@yvetot.fr

PATRIMOINE NORMAND EN PERIL/13 : Alerte à Granville! Les vandales ont commencé la démolition du domaine classé de la HORIE!

Nous vous avions parlé ici, il y a peu, de la menace qui planait sur l'un des plus beaux domaines patrimoniaux encore en place dans son intégrité sur la commune de Granville, à savoir celui de la Horie, un manoir d'armateur granvillais de la fin du XVIIIe siècle avec encore son parc arboré, ses hauts murs, ses communs et dépendances...

Comme trop souvent ce terrain situé sur un site privilégié avec une vue imprenable sur la baie du Mont-Saint-Michel depuis la falaise à la sortie Sud du centre-ville de Granville fait voler tout autour les vautours de la promotion immobilière d'alentours, généralement la plus dénuée d'imagination sauf pour faire un maximum de pognon.

Cela fait des années que ce site dont la partie végétale est classée fait l'objet d'une surveillance accrue des associations locales de défense de l'environnement et du patrimoine local: contre vents et marées, quitte à s'opposer frontalement à une majorité municipale précédente dont la maire n'était pas sans rapport avec les promoteurs d'un désastre patrimonial et environnemental annoncé, les associations locales avaient, jusqu'à présent, réussi à nous éviter le pire.

On aurait même pu croire, plus récemment, que le vénérable manoir, ses arbres et son domaine allaient pouvoir être sauvés avec l'arrivée d'un nouveau maire à Granville plus soucieux du patrimoine local que l'élue précédente et aussi avec le soutien médiatique exceptionnel de la presse hebdomadaire locale (La Manche Libre):  cette offensive aura pu faire reculer les vandales dans leur projet destructeur.

En effet, Gilles Ménage, le nouveau maire de Granville avait pris la décision rare et courageuse de demander directement à la ministre de la Culture, Madame Roseline Bachelot, un classement d'urgence du site de la Horie.

En vain jusqu'à présent. Ce qui en dit long sur l'inertie délétère de l'administration qui est, soi-disant, en charge de la protection et de la valorisation de notre patrimoine historique et culturel...

Bien évidemment, dans le camp d'en face, ne voyant rien venir, on a donc décidé de passer à l'action depuis le 5 octobre dernier avec pour résultat ceci:

120995423_3012012442359244_8750217099742785705_o

120806342_3012012435692578_3259662445259870313_o

120826462_3012012415692580_1494244060806528876_o

Dans notre triste série "patrimoine normand en péril", nous avions eu l'occasion d'évoquer plusieurs fois le cas du manoir de la Horie:

http://normandie.canalblog.com/archives/2020/05/03/38257467.html

http://normandie.canalblog.com/archives/2020/06/29/38400340.html

Il faut se mobiliser et soutenir le maire de Granville, Gilles Ménard qui a fait la demande d'un classement d'urgence du site de la Horie auprès de la ministre de la Culture.

Il est encore temps d'agir: les vandales n'ayant pas encore atteint l'intégrité de l'essentiel, c'est-à-dire, les murs du domaine, les arbres du parc et le manoir proprement dit...

4

5

Un attentat de plus dans la stratégie des « mille entailles » suivie par le djihadisme international contre la France…

L'horreur de l'Islamo-fascisme comme l'a très justement nommé Monsieur Estrosi, maire de Nice, nous a encore frappé!

1

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A8res_musulmans

Et encore cette sidération, cette émotion, cette colère et ce dégoût... Et encore des pleurs, des machoires et des poings serrés dans les poches. Des médias qui "décryptent" et des politiques qui "réagissent". Le président vient sur le parvis de la basilique profanée par LE blasphème: il est, en même temps, dans la compassion et la plus ferme... fermeté. Des bougies, des fleurs... Une marche blanche?

A la radio, une Niçoise, tristement désabusée, résume la situation:

"Dans une semaine, on aura oublié. On ne peut plus vivre comme cela!"

Pour ne pas céder définitivement à l'abattement et à la démoralisation générale, dix jours après la décapitation de Samuel Paty et quatre ans après la tuerie de masse sur la promenade des Anglais de Nice, il faut tenter de comprendre ce qui nous arrive...

On vous propose, par exemple, l'explication suivante:

https://www.challenges.fr/monde/europe/attentats-l-europe-face-a-la-strategie-des-mille-entailles-ou-terrorisme-low-cost_493881

https://fr.wikipedia.org/wiki/Abou_Moussab_al-Souri


Cette actualité cruellement répétitive nous a donné l'idée de chercher dans nos archives:

Billet posté sur l'Etoile de Normandie le 15 avril 2018...

RADICALISATION ISLAMISTE: l'UNITE NORMANDE pourrait être efficace à condition de ne pas ignorer la... RELIGION!

Comme la Normandie a tiré de sa longue et riche histoire des valeurs essentielles qui en font l'identité réelle et comme ces valeurs sont essentiellement morales et politiques puisqu'il s'agit de la Liberté, de la Paix et du Droit, il était indispensable que les cinq départements normands qui ont l'accompagnement des jeunes vers les autonomies de l'âge adulte au coeur de leurs compétences publiques, s'associent pour lutter contre le phénomène insidieux de radicalisation islamiste et salafiste de jeunes qui ne sont pas tous issus de la culture ou de la confession musulmane...

Parce que la Normandie est, aussi, la région de Maxime Hauchard, ce jeune normand du Roumois converti à l'islamisme djihadiste et qui est mort récemment au Proche-Orient, parce que la Normandie est, enfin et surtout, la région du Père Jacques Hamel qui était l'un des principaux promoteurs du dialogue d'amitié et de paix entre les religions, à commencer, entre Chrétiens et Musulmans, il est, donc,  heureux que les pouvoirs publics et les cinq départements normands se coordonnent pour lutter contre la radicalisation. Mais l'article qui suit se garde bien de préciser laquelle...

Il serait donc urgent que l'ennemi idéologique principal qui arme quelques uns de nos jeunes (qu'ils soient de culture ou de confession musulmane ou non) contre ce qui reste de sacré dans notre société hyper individualiste, matérialiste, consumériste sinon nihiliste, soit clairement identifié et nommé, ne serait-ce que pour redonner de la paix et de la sérénité à nos concitoyens musulmans qui souffrent en silence de voir leur religion ainsi dévoyée...

Il faudrait, enfin et surtout, se départir d'urgence de toute posture laïciste voire laïcarde sur ce sujet très sensible de la "radicalisation" car on ne saurait forger les outils efficaces pour lutter contre elle qu'avec une connaissance précise du fait religieux avec le concours des confessions religieuses concernées car la Normandie est aussi une région de haute spiritualité humaniste et chrétienne avec des acteurs institutionnels, associatifs ou individuels très actifs et engagés dans la tradition d'un christianisme social, humaniste et irénique: l'engagement du Père Hamel en a ainsi témoigné jusqu'au martyre...

Voilà donc toutes les dimensions normandes du sujet qu'il faudrait cesser d'ignorer sous prétexte d'une vision laïciste de la laïcité qui donnerait seulement à nos autorités publiques normandes (l'Etat et les cinq départements) l'occasion de réinventer vainement le fil à couper le beurre en voulant traiter seulement les conséquences tout en feignant d'ignorer les causes.

Concrètement: un programme public normand de lutte contre la radicalisation religieuse de certains jeunes normands ne saurait être élaboré sans la participation des autorités confessionnelles et associatives concernées.

L'expérience du dialogue inter-religieux entre les églises chrétiennes (l'église catholique romaine sous l'autorité de l'archevêque de Rouen primat de Normandie, l'église protestante unie de France) et le culte musulman (les principaux imams et principales associations cultuelles musulmanes de Normandie) doit être mis à profit.

C'est urgent et c'est la moindre des choses à faire pour respecter la mémoire du Père Hamel.


 

https://www.ouest-france.fr/normandie/les-departements-normands-ensemble-contre-la-radicalisation-5694366

Les départements normands ensemble contre la radicalisation

Les cinq présidents de département de Normandie étaient réunis dans l’Eure ce vendredi 13 avril 2018. Ils se sont engagés à lutter, ensemble, contre la radicalisation.

Les présidents des départements normands, le G5, ont abordé la question de la prévention de la radicalisation ce vendredi à Louviers, dans l’Eure.

Ils sont tous sur la même longueur d’ondes. « Si les services de l’État assurent le traitement sécuritaire et judiciaire du problème, la prévention de la radicalisation est devenue l’affaire de tous, scandent en chœur Pascal Lehongre (Eure), Jean-Léonce Dupont (Calvados), Pascal Martin (Seine-Maritime), Marc Lefèvre (Manche) et Christophe De Balorre (Orne). La détection de certains changements de comportement doit alerter nos travailleurs sociaux. Le Département est la collectivité territoriale qui est la plus en contact avec les personnes les plus fragiles. Nos agents peuvent être amenés à détecter des cas concrets de basculement et jouer un rôle décisif pour la sécurité publique. »

Ils ont signé un protocole les notamment sur les échanges d’informations, la sensibilisation des collégiens et l’accompagnement des jeunes en voie de radicalisation. Un plan de prévention qu’ils assurent « unique en France ».


 

Commentaire de Florestan:

Tout cela peut bien paraître dérisoire désormais. On nous fait la guerre. Une guerre de civilisation de basse intensité mais redoutablement efficace. La question est maintenant de savoir si nous voulons, si nous pouvons mener cette guerre autrement qu'en la subissant.

Les infos de la semaine : Un point sur le confinement

Confinement : ce qu'il faut savoir !

Cette semaine, notre article "Les infos de la semaine" est consacré exclusivement au confinement qui débute ce vendredi et qui s'étend sur une période minimum de 28 jours, car il est important de faire un point sur tout ce qui est dorénavant interdit et ce qui est autorisé, les lieux ouverts et ceux qui doivent fermer, le protocole dans les écoles etc.... nous vous proposons également la fameuse attestation au format pdf.

Les attestations :

Nous vous proposons les attestations en téléchargement, pour d'autres formats, merci de vous rendre sur le site du ministère de l'intérieur : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement

Télécharger
Attestatation de déplacement classique
30-10-2020-attestation-de-deplacement-de
Document Adobe Acrobat 34.6 KB
Télécharger
Attestation de déplacement en anglais
30-10-2020-attestation-de-deplacement-de
Document Microsoft Word 12.1 KB

Télécharger
Attestation de déplacement professionnel
30-10-2020-justificatif-de-deplacement-p
Document Adobe Acrobat 21.1 KB
Télécharger
Attestation de déplacement scolaire
30-10-2020-justificatif-de-deplacement-s
Document Adobe Acrobat 37.3 KB

Les sorties autorisées :

 

  • Vous rendre à votre travail quand le télétravail n'est pas possible, à condition de présenter une attestation signée de votre employeur.  ( Si votre employeur vous oblige à vous rendre sur votre lieu de travail quand le télétravail est possible, il risque une amende)
  • Emmener vos enfants à la crèche, à l'école, au collège ou au lycée. Une attestation permanente devra être délivrée par l'établissement scolaire.  (Le cas échant vous devrez remplir l'attestation à usage unique).
  • Sortir pour faire vos courses et vous rendre à votre supermarché, chez votre boucher ou votre boulanger. 
  • Vous soigner, chez votre médecin traitant ou chez un spécialiste, vous rendre à la pharmacie. 
  • Vous déplacer pour des motifs familiaux impérieux, pour la garde d'enfants
  • Porter assistance à des personnes fragiles ou précaires,  y compris visites de proches dans les EPHAD (pour ces dernières, uniquement sur rendez-vous et pour la famille proche)
  • Les déplacements sont possibles pour les personnes en situation de handicap et leur accompagnant
  • Sortir pour répondre à une convocation devant un tribunal
  • Sortir pour une mission d'intérêt général : maraude, distribution de l'aide alimentaire, aide à domicile.

 

Deux attestations permanentes pourront être délivrées, l'une de l'employeur pour les déplacements du  domicile au travail et l'autre par l'établissement scolaire pour les déplacements entre le domicile et l'école de ses enfants. 

Les sorties d'une heure :

Comme lors du précédent confinement vous pourrez

  • Prendre l'air, pratiquer une activité physique seul et dans un rayon de 1 km autour de votre domicile.
  • Promener un animal de compagnie dans un rayon de 1 km. Les parcs, les jardins et les plages restent ouverts, contrairement au premier confinement.

Attention, ces activités sont limitées à une heure. En cas de non respect, vous risquez une amende de 135 euros.

Les interdits :

  •  Le sport collectif en plein air tout comme la pratique en salle (hors professionnels) sont interdits.
  • Il ne sera pas possible de "voyager au sein du territoire national, y compris d'une résidence principale vers une résidence secondaire", a annoncé le Premier ministre.

 

  •  Les réunions de famille ou entre amis, tout comme les rassemblements extérieurs sont également interdits. (hors manifestations déclarées en préfecture et maraudes et autres actions d’intérêt public)
  • Les cérémonies religieuses sont  interdites. "sauf pour les enterrements dans la limite de 30 personnes et pour les mariages dans la limite de six personnes"

En ce qui concerne l'enseignement :

  • Les crèches, écoles, collèges et lycées sont ouverts et accueilleront tous les enfants, avec un protocole sanitaire renforcé et l'obligation du port du masque dès 6 ans.
  • Le périscolaire (garderie, cantine, dispositifs d'aide au travail, centres de loisirs..) sera autorisé en respectant le même protocole sanitaire.
  • L'enseignement supérieur se fera lui en distanciel.

Détail du protocole sanitaire renforcé :

 

Port du masque est obligatoire dès 6 ans

Les élèves devront tous porter un masque "à partir du cours préparatoire", a officialisé Jean-Michel Blanquer. En cas d'oubli ou de difficultés économiques de la part des parents, les écoles primaires pourront mettre à disposition des masques pour les jeunes élèves, a précisé le ministre.

 

Une circulation des élèves réduite au maximum

Les établissements devront s'organiser "afin de limiter au maximum le brassage entre les différents élèves", a dit Jean-Michel Blanquer. L'arrivée et le départ des élèves dans l'établissement seront  "autant que possible étalés dans le temps". L'application de cette mesure dépendra toutefois du nombre d'élèves accueillis dans chaque établissement, et "des souplesses locales" pourront être observées après concertation du ministère et des collectivités locales. "dans le second degré, une seule salle sera attribuée à chaque classe dans la mesure du possible, à l'exception des salles spécialisées et des ateliers", a ajouté le ministre de l’Éducation.

 "Les récréations devront être organisées par groupe, avec un respect maximal des gestes barrières", a indiqué Jean-Michel Blanquer. Dans le cas où les précautions sanitaires seraient trop difficiles à faire respecter, les récréations pourront être remplacées par des simples temps de pause en classe.

 

Des mesures strictes dans les cantines

"Maintenue en particulier pour des raisons sociales" selon le ministre, la restauration scolaire sera  organisée de telle sorte  que les élèves soient espacés d'un mètre les uns les autres. "Quand cette distanciation ne pourra être respectée, les élèves d'une même classe ou d'un même niveau déjeuneront ensemble, au même endroit chaque jour, et espacés des autres groupes", a précisé Jean-Michel Blanquer.

 

Davantage d'aération et de désinfection

"L'aération et la ventilation des classes seront renforcées, tout comme la désinfection des locaux et du matériel scolaire", a indiqué le ministre. Le nettoyage des salles et des tables sera ainsi "réalisé tous les jours", et celui des "surfaces les plus fréquemment touchées, comme les poignées de porte", aura lieu plusieurs fois par jour.

Les commerces autorisés :

En plus de la liste ci-dessous, les commerces permettant le retrait et la livraison de commandes bénéficient également d'une dérogation.

(Notamment les librairies et  disquaires, a précisé la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, évoquant le service de «Click & collect », qui permet de commander un bien sur Internet, puis d'aller le récupérer sans entrer dans le commerce, parfois en réservant un créneau horaire.), nous vous conseillons bien sur de préférer ce système et ainsi soutenir les commerces locaux,  plutôt que les grands réseaux de sites en ligne !

  • Entretien, réparation et contrôle techniques de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles
  • Commerce d'équipements automobiles
  • Commerce et réparation de motocycles et cycles
  • Fourniture nécessaire aux exploitations agricoles
  • Commerce de détail de produits surgelés
  • Commerce d'alimentation générale
  • Supérettes
  • Supermarchés
  • Magasins multi-commerces
  • Hypermarchés
  • Commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de boissons en magasin spécialisé
  • Autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé
  • Les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives
  • Commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé
  • Commerce de détail d'équipements de l'information et de la communication en magasin spécialisé
  • Commerce de détail d'ordinateurs, d'unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de matériaux de construction, quincaillerie, peintures et verres en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de textiles en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé
  • Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé
  • Commerce de détail d'articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé
  • Commerces de détail d'optique
  • Commerce de détail d'aliments et fournitures pour les animaux de compagnie
  • Commerce de détail alimentaire sur éventaires sous réserve, lorsqu'ils sont installés sur un marché, des dispositions du III de l'article 7
  • Commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé
  • Vente par automates et autres commerces de détail hors magasin, éventaires ou marchés n. c. a
  • Hôtels et hébergement similaire à l'exclusion des villages vacances, maisons familiales et auberges collectives
  • Location et location-bail de véhicules automobiles
  • Location et location-bail d'autres machines, équipements et biens
  • Location et location-bail de machines et équipements agricoles
  • Location et location-bail de machines et équipements pour la construction
  • Activités des agences de placement de main-d'œuvre
  • Activités des agences de travail temporaire
  • Réparation d'ordinateurs et de biens personnels et domestiques
  • Réparation d'ordinateurs et d'équipements de communication
  • Réparation d'ordinateurs et d'équipements périphériques
  • Réparation d'équipements de communication
  • Blanchisserie-teinturerie
  • Blanchisserie-teinturerie de gros
  • Blanchisserie-teinturerie de détail
  • Services funéraires
  • Activités financières et d'assurance
  • Commerce de gros fournissant les biens et services nécessaires aux activités mentionnées à la présente annexe.

Les autres entreprises autorisées :

  • L'agriculture
  • Les usines
  • Les services publics
  • Le médical humain et animal : Médecins, pharmacies, opticiens, vétérinaires...
  • Dans le domaine artistique : le travail préparatoire aux spectacles, les répétitions, les enregistrements et les tournages ( par contre les cinémas, théâtres et salles de concerts sont fermés).
  • Les médias
  • Les professionnels des jardins
  • LE BTP
  • Les entreprises de gardiennage
  • Les entreprises d'aide à la personne

Et plus globalement, la plupart des entreprises qui n'ont pas de contact direct avec le public

Notes de la rédaction sur ce reconfinement

Nous terminerons cet article en précisant en oubliant pas d'apporter notre soutien au monde de la culture, au tourisme, aux associations, ainsi qu'aux nombreux commerçants indépendants de produits jugés "non nécessaires" et qui tous sont en train de mourir, malgré des aides financières à venir....

 

Nous tenons également à préciser que depuis 30 ans, l’Hôpital Public est malmené, le nombre de lit réduit à peau de chagrin, les soignants déconsidérés, et que tout ceci participe fortement au fait que nous nous retrouvions à nouveau en confinement, faute de pouvoir accueillir plus de malades dignement.

 

Il est également important de préciser que l'on peut, et c'est notre position, se situer entre deux ( ni ceux que certains appellent "moutons" ni à l'inverse ceux que d'autres nomment "complotistes"), et donc considérer que oui le virus est bien la, que oui c'est dans de nombreux cas ( minoritaires sur l'ensemble mais trop nombreux tout de même !) un virus aux conséquences graves, d'ailleurs nous connaissons plusieurs cas de décès de proches ou de personnes avec des séquelles importantes, que oui aussi il y a eu une circulation accrue du virus par le manquement de certains aux gestes barrières... mais encore une fois nous pensons qu'une meilleure gestion de l’hôpital et de la santé des citoyens depuis de nombreuses années, aurait permis d'éviter ce nouveau confinement. De même en ce qui concerne le masque, il est maintenant acté par la plupart des spécialistes de sa grande utilité en intérieur, mais également de son inefficacité en extérieur, et pourtant c'est surtout dehors que des contrôles ont lieu...

 

Nous constatons également une précipitation entre l'annonce et la mise en place ( moins de 48h..), alors même que ce retour du confinement était déjà acté depuis quelques temps ce que plusieurs sources nous ont confirmé ces dernières semaines, et plus encore depuis lundi, hors une annonce faite plus tôt aurait permis une meilleure mise en place notamment dans les établissements scolaires, et aurait permis aux commerçants de se préparer également.

 

Notre souhait est bien évidemment, que de tout cela, émerge une véritable solidarité citoyenne, que nous pensions plus local ( pour la consommation, les déplacements etc..), une politique plus  axée sur la santé,  l'humain, l'environnement... mais finalement c’était déjà notre souhait au moment du premier confinement et...