Archive dans 31 décembre 2019

Janvier 2020, moment décisif pour sauver la Chapelle-Darblay, près de Rouen

Quelque 2030 postes sont menacés d'être supprimés avant la fermeture de la Chapelle-Darblay annoncée en 2020, à Grand-Couronne, près de Rouen.

Quelque 2030 postes sont menacés d’être supprimés avant la fermeture de la Chapelle-Darblay annoncée pour 2020 à Grand-Couronne, près de Rouen. (©RT/76actu)

Pour le début d’année, on sait ce que sera le vœu des quelque 230 salariés de la Chapelle-Darblay, usine à papier de Grand-Couronne : trouver un repreneur. Pour cela, ils se donnent les moyens et multiplient les initiatives. La prochaine : la mise en place d’une commission industrielle. Elle se tiendra le 7 janvier 2020. C’est en janvier aussi que le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) devrait être lancé.

Depuis le 10 septembre, l’usine est mise en vente par son propriétaire finlandais, UPM. Les visites et contre-visites s’enchaînent dans le plus grand secret. Les salariés avaient pris le risque de sortir des murs en manifestant devant leur outil de travail le 10 décembre, jour de la tenue d’un Comité social et économique extraordinaire (CSE). Mais rien n’en est ressorti. 

« Démontrer nos atouts »

Les salariés combatifs croient aux initiatives qui pourront naître de la commission industrielle du 7 janvier. « L’objectif est de démontrer nos atouts. Des projets vont en ressortir », assure Cyril Briffault, délégué syndical CGT. Cette commission dans laquelle seront représentés de nombreux acteurs, devrait également permettre de « trouver des synergies » avec d’autres acteurs de la filière papier.

La commission industrielle avait été mobilisée en 2015. Elle n’avait pas permis de relancer la machine 3, à l’arrêt depuis, mais avait lancé la création de l’actuel centre de tri, grâce auquel l’emploi a été maintenu. « Il faut montrer ce qu’on est capable de faire ici. Nous, nous sommes convaincus de la valeur de la Chapelle », appuie Cyril Briffault.

Selon nos informations, une entreprise de recyclage, adossée à un groupe chinois, prévoit déjà une contre-visite au tout début de l’année. Les syndicats ne sont pas tenus informés, mais le représentant du personnel sait qu’« il n’y a pas eu de proposition ; ce sont juste des gens qui visitent ».

Une société coopérative ?

En parallèle, les salariés travaillent à la création d’une société coopérative d’intérêt collectif (Scic), sans toutefois grande conviction, si aucun investisseur ne se fait connaître. « On cherche tous les moyens possibles et imaginables pour sauver le site et l’emploi. La Scic est toujours dans les tuyaux, mais ce n’est pas 200 salariés seuls qui pourront reprendre l’usine », confie Cyril Briffault conscient des dizaines de millions d’euros qu’il reste à trouver.

Le temps presse. « Si aucune offre crédible n’est reçue à la mi-janvier 2020, un processus de consultation en vue d’une éventuelle fermeture de l’usine sera lancé, tandis que la recherche d’un acheteur potentiel se poursuivra. L’objectif est de fermer les processus d’ici la fin du deuxième trimestre 2020 », avait indiqué le groupe UPM en septembre.

Découvrez ces Normands qui ont fait l’actualité sportive en 2019 et votez

Tony Parker.

Après 18 années au plus haut-niveau en NBA et en équipe de France, Tony Parker a quitté les parquets de basket. Il laisse derrière lui un patrimoine sportif exceptionnel. Et a logiquement fait l’actualité du sport normand en 2019. (©DR)

Par leurs résultats ou leurs actions, ils ont fait l’actualité nationale et internationale du sport français. « Ils », ce sont ces sportifs normands, plus ou moins restés au contact de leur territoire d’origine, d’adoption, qui portent l’image de la région sur les événements de leur discipline. Basket, football, voile, cyclisme… Sélection non-exhaustive.

Lire aussi : QUIZ. Parker, Gasly… Connaissez-vous les records sportifs normands, d’hier et d’aujourd’hui ?

Les adieux de ‘TP’, le rebond de Gasly

À 37 ans, Tony Parker est plus Texan que Normand. Qu’importe : l’ancien Fécampois, un temps basketteur à Mont-Saint-Aignan où un gymnase porte son nom, reste attaché à sa terre d’accueil malgré 18 saisons de gloire en NBA. L’annonce de sa retraite sportive n’y est pas passée inaperçue : 2019 aura donc été l’année du départ pour ‘TP’. Un choix annoncé après des semaines d’incertitude, et bien avant tout déclin sportif. Tourné vers l’entrepreneuriat, celui qui possède le club de basket de Villeurbanne, ou encore une station de sports d’hiver dans le Vercors, laisse des milliers de fans orphelins. Qu’ils se rassurent : avec le retrait de son numéro décidé par San Antonio – son ancienne franchise – l’ancien meneur s’inscrit à jamais dans la légende de son sport.

Associé d’affaires de ‘TP’ à l’ASVEL, le Pontépiscopien Nicolas Batum doit beaucoup à l’ancien meneur pour son influence actuelle en équipe de France. Après en être devenu le capitaine en septembre 2018, l’ailier a guidé les Bleus vers la médaille de bronze de la Coupe du monde de basket, disputée en Chine en septembre. À la clé, un exploit majeur contre les États-Unis, éliminés en quart de finale. À 31 ans, l’ancien Manceau reste aussi un joueur important de NBA, malgré des prestations moins remarquées qu’à ses débuts.

Pierre Gasly, en conférence de presse, mercredi 6 février 2019, au centre d'entraînement golfique de Bois-Guillaume, près de Rouen (Seine-Maritime).

Pierre Gasly, ici face à la presse en février 2019, ne conservera pas son baquet chez Red Bull la saison prochaine. Mais fort d’un premier podium en carrière, au Brésil, il rebondira chez son ex, Toro Rosso, dès 2020. (©FM/76actu)

Dans un tout autre univers, le Bois-guillaumais Pierre Gasly a montré qu’il était un pilote de Formule 1 d’envergure malgré ses 23 ans. Et tant pis si l’écurie Red Bull, prompte à lui faire confiance début 2019, l’a depuis renié. Assuré de retrouver un baquet chez Toro Rosso en 2020, le pilote normand a répondu sur la piste, avec une troisième place pleine de panache au terme du Grand-Prix du Brésil. Un rang de choix qui lui confère le titre honorifique de plus jeune Français à grimper sur un podium de F1. Sa saison s’est achevée au 7e rang mondial avec 95 points. Avec ça, sa place reste dans le gotha.

Asseyi a essayé, Dalin l’a fait

Malgré la ferveur nationale, Viviane Asseyi n’a pas remporté le trophée suprême. Mais elle mérite sa place dans cette rétrospective, simplement pour avoir participé à la première Coupe du monde féminine de football organisée en France. D’abord remplaçante, l’attaquante née à Mont-Saint-Aignan (39 sélections, 6 buts) a intégré les compositions de Corinne Diacre lors de la deuxième moitié du tournoi et les matches à enjeux. Restée muette, la joueuse passée par Quevilly a depuis repris le chemin de Bordeaux et de la D1 féminine. Toujours prolifique, elle y a inscrit 12 buts en 20 matches la saison passée.

Charlie Dalin et Yann Eliès.

Charlie Dalin, ici avec son co-skipper Yann Eliès, célèbre sa victoire en Imoca à l’arrivée de la 14e Transat Jacques Vabre, au Brésil. Un premier succès majeur en carrière pour le Havrais de 35 ans. (©Jean-Marie Liot/Alea #TransatJV)

Les Havrais en rêvaient, Charlie Dalin l’a fait. 26 ans après le regretté Paul Vatine, le skipper normand a remporté la Transat Jacques Vabre au départ de sa ville de naissance. Profitant des malheurs de l’équipage favori dans le Pot au noir, l’ingénieur naval a rallié Salvador en 13 jours, 12 heures et 8 minutes, glanant ainsi la courses de ses rêves, celle qu’il guettait depuis les pontons dans son enfance. Sportif havrais de l’année, le skipper « geek » est désormais pleinement tourné vers sa prochaine aventure : le Vendée Globe 2020, qu’il disputera en posture d’outsider à la victoire finale.

Lire aussi : INTERVIEW. Charlie Dalin, sportif de l’année au Havre, lancé à toutes voiles vers le Vendée Globe

L’envol de L’Hirondel

Sur le vélo, la Normandie ne manque pas non plus de fers de lance. Et ils sont jeunes : le premier, l’Ornais Guillaume Martin, a confirmé sa résistance durant trois semaines d’effort. 12e du Tour de France, après des places d’honneur lors de courses importantes (Tour de Romandie, Critérium du Dauphiné…), le cycliste philosophe a également empoché une étape – de surcroît la plus dure – du Tour de Sicile. En 2020, il quittera la Belgique pour revenir dans le giron français et plus précisément de Cofidis, qui voit en lui un leader sur le Tour. Rendez-vous est déjà donné le 27 juin prochain.

Lire aussi : Le parcours de la 40e édition du Tour de Normandie 2020 dévoilé

Dans un autre registre, le Cherbourgeois Benoît Cosnefroy, résident savoyard, a montré sa classe lors d’efforts répétés : vainqueur à cinq reprises en 2019 (dont la Polynormande et Paris-Camembert), l’ancien champion du monde espoirs a tout pour devenir la star d’AG2R. Son terrain de prédilection – les courses classiques des Ardennes belges – sont à son programme en 2020. On l’imagine déjà parmi les meilleurs.

Enfin, la traileuse Blandine L’Hirondel a frappé un très grand coup en 2019. Dans un univers en expansion, la Caennaise est tout bonnement devenue championne du monde, au Portugal. Face à un plateau de stars, elle a déjoué tous les pronostics pour s’imposer au terme des 44 kilomètres (et 2100 mètres de dénivelé !) de l’épreuve. Également championne du monde par équipe, L’Hirondel a marqué les esprits, elle qui n’a commencé le trail qu’en 2015, lors d’un voyage à la Réunion. Licenciée à Alençon, la voici désormais nominée au titre d’athlète de l’année de la Fédération française d’athlétisme. Réponse le 31 décembre 2019.

Mais aussi…

Pas simple de tous les citer. Côté foot, retenons toutefois le retour au premier plan du Havrais champion du monde, Steve Mandanda, à nouveau affûté dans les cages de l’Olympique de Marseille. Malgré une blessure en phase de poule, le Montillon Edouard Mendy, nouveau portier du Stade Rennais, a brillé en Coupe d’Afrique, dont il a atteint la finale avec le Sénégal (perdue, face à l’Algérie de l’ancien Havrais Riyad Mahrez).

En vélo, mention d’honneur au Manchois Amaël Moinard, parti en retraite après avoir poussé une dernière fois son leader Warren Barguil sur le Tour de France. Le Seinomarin Matis Louvel (20 ans) le remplace au pied levé chez les professionnels, où il intègre Arkéa-Samsic après des résultats probants chez les meilleurs amateurs. Son partenaire du VC Catenay Hugo Toumire, vainqueur de la Course de la paix et 2e de Paris-Roubaix chez les juniors, ne demande qu’à le rejoindre. Enfin, encouragements à l’Ornais François Bidard (AG2R), très souvent à l’attaque sur le dernier Tour d’Italie.

La basketteuse Marine Johannès a joué aux États-Unis. Et cela suffit à classer une joueuse. Recrutée quelques semaines par New York à l’été 2019, la Lexovienne est depuis retournée en France, à Lyon, où elle impose sa classe. « Elle fait des choses qu’aucune basketteuse européenne ne sait faire », disait au Parisien l’ancienne championne Céline Dumerc. Le Rouennais Théo Maledon (18 ans) est lui déjà champion de France avec l’ASVEL, club possédé par son idole au poste, Tony Parker. Proche de participer à la Coupe du monde avec les Bleus, le pressé Maladon a fait parler de lui en 2019. 

En voile, le Havrais Jérémie Mion, 5e des derniers Mondiaux, verra les JO 2020 en 470. Il y retrouvera son homologue Camille Lecointre, marin de l’année 2019, à la faveur d’un titre de championne d’Europe en 470. Accompagnée d’Aloïse Retornaz, la Havraise a également remporté le Test Event des JO, durant lesquelles elle visera une première fois l’or. De son côté, la gymnaste rouennaise Sheyen Petit a tutoyé les sommets nationaux, se classant seconde des championnats de France à la poutre, à seulement 17 ans.

Quant à la native de Cherbourg Océane Sercien-Ugolin, elle a accompagné les Bleues aux championnats d’Europe de handball. Malgré l’élimination rapide, son potentiel physique a été remarqué. On ne présente plus son homologue et ancien Dieppois Timothey N’Guessan, 3e du Mondial 2019 en janvier dernier. Moins en verve, l’artificier barcelonais peine toutefois à retrouver les Bleus et court après une place pour l’Euro 2020.

• Élisez la ou le sportif normand de l’année 2019 :

 

 

Un incendie se déclare dans une serre commerciale, près de Rouen

Le conducteur a été transporté au CH d'Abbeville par les pompiers locaux.

19 sapeurs-pompiers sont intervenus pour un incendie dans une serre commerciale, mardi 31 décembre 2019, près de Rouen. Deux heures ont été nécessaires pour mettre fin au sinistre. (©Adobe Stock)

Une serre commerciale a été victime d’un incendie, mardi 31 décembre 2019, à Saint-Etienne-du-Rouvray près de Rouen (Seine-Maritime). Le sinistre a pris au cœur d’un bungalow de bureaux de la société ‘les Serres stéphanaises’, située 44 rue de Couronne. 

Lire aussi : L’IMAGE. Un camion de lait se retourne à la sortie de l’autoroute A150, près de Rouen

Le propriétaire injoignable

Constaté à 1h45 du matin par le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS), le feu a été éteint au moyen de deux lances à incendie, déployées par les 19 sapeurs-pompiers mobilisés.

Deux heures d’intervention ont été nécessaires pour mettre fin au sinistre qui a totalement détruit la partie bureaux. Une petite partie de la serre a également été touchée. Toutefois, le pourcentage affecté ne représente qu’une partie mineure de l’espace global.

Le gérant des lieux, absent au moment des faits, est resté injoignable dans la nuit. A cette heure, il n’est pas possible de dire si ce sinistre provoque du chômage technique. Aucune victime n’est à déplorer.

Lire aussi : Le jeune chauffard percute la voiture de police pour tenter de fuir, près du Havre

2020: LES VOEUX D’HERVE MORIN PRESIDENT DE LA NORMANDIE… Sur l’Etoile de Normandie

La rédaction de l'Etoile de Normandie a reçu la carte de voeux vidéo d'Hervé Morin, président de la Normandie: nos lectrices et nos lecteurs peuvent la découvrir sous le lien suivant:

http://www.les-centristes.fr/v%C5%93ux-2020-dherv%C3%A9-morin

Et nous profitons de l'occasion donnée par notre président normand et girondin pour faire de même avec vous en vous souhaitant la meilleure année normande possible en Normandie en 2020 pour toutes les amoureuses et amoureux de la Normandie!

jaime-la-normandie-t-shirt-premium-femme

Dernière revue de presse normande de l’année 2019

De retour de vacances de Noël en famille, du côté de la Savoie et de retour en Normandie... en passant par la Lorraine, voici pour clore l'année 2019, une toute dernière revue de presse normande...

  • Menacée par le recul des falaises, le démantèlement de l'église de Varengeville et sa reconstruction plus loin est sérieusement envisagée...

https://actu.fr/normandie/varengeville-sur-mer_76720/menacee-par-recul-falaises-si-on-deplacait-leglise-varengeville_30483397.html

eglise-projet1-854x569

  • Le déclin démographique des principales villes normandes devient inquiétant!

https://www.ouest-france.fr/normandie/en-normandie-les-villes-perdent-des-habitants-ce-qu-il-faut-retenir-des-chiffres-de-l-insee-6673599

  • Tandis que celui du département de l'Orne s'aggrave plus encore: pas sûr que le nouveau logo contribuera à changer l'image du département le plus rural mais aussi le plus secret de Normandie!

https://www.ouest-france.fr/normandie/alencon-61000/orne-l-affaissement-de-la-population-du-departement-s-accentue-6673532

  • Grâce au volontarisme d'Hervé Morin, l'agro-alimentaire normand reprend des couleurs sur les étals de la grande distribution!

http://www.agriculteur-normand.com/actualites/carrefour-optimise-les-produits-normands-l-area-veut-faire-confiance:5X8HQKCJ.html

  • Décès de l'ancien maire de Granville, Daniel Caruhel...

https://actu.fr/normandie/granville_50218/daniel-caruhel-lancien-maire-granville-decede-75-ans_30471739.html

  • La rétrospective de l'actualité normande en 2019 proposée par Paris-Normandie dont on apprend que le rachat par Pierre-Antoine Capton serait finalement acté...

https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/retro-2019-lubrizol-gilets-jaunes-armada-ces-photos-qui-ont-marque-l-annee-en-normandie-OF16137494

  • Rétrospective de l'année 2019 pour le tourisme nomand: un excellent cru!

https://pronormandietourisme.fr/2019/12/19/videos-2019/?utm_source=newsletter-ctn&utm_medium=mail&utm_campaign=20191224-CTN

  • Vers une grande usine de tri des déchets ménagers pour le bassin caennais:

https://actu.fr/normandie/colombelles_14167/dechets-14-collectivites-sallient-creer-une-tres-grande-usine-tri-pres-caen_30400938.html

  • Bernières-sur-Mer: le conservatoire du Littoral aggrandit la zone littorale qu'il contribue à protéger.

https://actu.fr/normandie/bernieres-sur-mer_14066/bernieres-sur-mer-pourquoi-zone-platon-ete-vendue-conservatoire-littoral_30380082.html

  • Des calèches pour emmener les petits Rouennais à l'école!

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/des-rentree-septembre-2020-ecoliers-rouen-se-rendront-lecole-caleche_30425549.html

  • Carentan: le désert rural en matière de services publics de l'Etat s'étend...

https://actu.fr/normandie/carentan-les-marais_50099/manche-deux-centres-finances-publiques-ferment-leurs-portes-1er-janvier-2020_30446599.html

  • Port du Becquet à l'Est de Cherbourg: une pollution est constatée...

https://actu.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin_50129/des-plaques-pollution-constatees-sur-port-becquet_30459331.html

  • Grand succès populaire pour le spectacle "la cathédrale de Guillaume" à Bayeux! Avec le renfort de la compagnie "Dex Aïe!"

https://www.ouest-france.fr/normandie/bayeux-14400/bayeux-les-guerriers-ont-rendez-vous-la-cathedrale-6672404

  • Pour toute la famille, un jeu de cartes de connaissance sur le pays d'Auge vient de sortir!

https://actu.fr/loisirs-culture/un-jeu-cartes-sur-pays-dauge_30451629.html

  • Le port de Rouen accueille des navires céréaliers de plus en plus importants, grâce au nouveau chenal...

https://www.linkedin.com/posts/pascal-gabet_axeseine-cereales-portderouen-activity-6616439061064241152-NHAB


 

  • Hervé MORIN et Yvon ROBERT interpellent ENSEMBLE Emmanuel MACRON sur le retard de la métropole de Rouen en matière d'attractivité à commencer par sa mauvaise liaison ferroviaire avec Paris...

https://www.ouest-france.fr/normandie/ligne-nouvelle-paris-normandie-herve-morin-et-yvon-robert-ecrivent-emmanuel-macron-6671674

Ligne nouvelle Paris-Normandie. Hervé Morin et Yvon Robert écrivent à Emmanuel Macron

Après Lubrizol, le président de la République avait promis que « l’État contribuerait à rebâtir l’attractivité de la métropole ». Le président de la Région et le maire et président de la Métropole de Rouen lui livrent quelques suggestions, dans un courrier.

MjAxOTEyMDdhMWYyM2ViMzk5YWZiMzRiZjdiMWY0YWM3MTZhOTU

Lors de sa venue à Rouen, le 30 octobre, après l’incendie de Lubrizol, Emmanuel Macron avait promis qu’après ce lourd préjudice pour le territoire, « l’État contribuerait à rebâtir l’attractivité et l’image de la métropole. Cette reconquête devant être exemplaire ». « Chiche », lui répondent dans une lettre commune Hervé Morin, président de la Région, et Yvon Robert, maire de Rouen et président de la Métropole.

Les deux élus ont leur idée de ce que pourrait être cette « reconquête exemplaire ». Ils suggèrent « un signal fort de l’État sur la ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN), projet structurant pour la métropole rouennaise, pour l’axe Seine et, plus largement, pour toute la Normandie ».

« Seule métropole qui se soit éloignée de Paris »

Hervé Morin et Yvon Robert rappellent combien « la Normandie est l’une des rares régions françaises dont la desserte ferroviaire vers l’Ile-de-France s’est dégradée ces trente dernières années. Rouen est la seule des métropoles nationales qui se soit éloignée de Paris en termes de temps de trajet ferroviaire. S’ajoutent des problèmes récurrents de ponctualité qui pénalisent quotidiennement les usagers du train et pèsent sur notre attractivité ».

Congestion et saturation

Le maire de Rouen et le président de la Normandie évoquent précisément « la congestion de l’Ile-de-France et la saturation du nœud ferroviaire rouennais. La gare de Rouen encaissée, aux quais courts, des tunnels de part et d’autre, n’a pas connu d’évolution depuis sa restructuration de 1928 ». Ce qui amène à reparler de la nouvelle gare Saint-Sever rive gauche. « Sans nouvelle gare, il ne sera pas possible de doubler la part du ferroviaire dans les transports, objectif du gouvernement. Seule la nouvelle gare et le prolongement de la ligne jusqu’au Havre permettront de résoudre les difficultés et d’améliorer la connexion entre Paris, Rouen et Le Havre. »

Avancer les calendriers

Si le projet figure parmi les priorités retenues pour le conseil d’orientation des infrastructures (COI), reprises par la loi LOM (loi d’orientation des mobilités), les deux têtes de la Région et de la Métropole jugent « le calendrier trop long et peu lisible ». Elles souhaitent « que les calendriers d’études, d’enquêtes publiques avant 2027 et le démarrage des travaux entre 2028 et 2032 soient avancés et identiques à la section Paris-Mantes », qui devrait être réalisée en 2025-2027.

Ils demandent également que le décroisement des lignes normandes et franciliennes en gare de Saint-Lazare (le saut-de-mouton), pour lequel « les études sont en bonne voie, soit engagé très rapidement pour une mise en service à l’horizon 2027 ».

Et de conclure leur lettre au président de la République : « Ces annonces très attendues contribueraient à marquer solennellement l’intérêt stratégique porté par l’État au développement durable de la vallée de la Seine. Elles auraient une portée historique et un impact considérable sur la trajectoire future du territoire. »

  • Voir aussi le lien suivant:

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/la-region-normandie-metropole-rouen-interpellent-emmanuel-macron-lnpn_30443975.html


 

  • Par ailleurs, sur le même sujet, la dernière édition que nous avons pu lire de la lettre Eco Normandie (datée du 20 décembre 2019) nous apprenait qu'Hervé Morin avait la ferme intention de mettre une grosse pression sur la Sncf en 2020: la région Normandie renonce, par exemple, à expérimenter la privatisation des TER au profit d'une nouvelle convention de dix ans plus exigeante avec la Sncf. La Région contrôle désormais 100% de la gestion des TER avec une rallonge budgétaire de 25 millions€ par an pendant dix ans... Un système de bonus/ malus plus contraignant pour la Sncf  a été négocié par la région Normandie. Quant à savoir si 2/3 du coût des TER pourrait être pris en charge par la billeterie comme le souhaitait au départ la région, c'est ambitieux sachant qu'aujourd'hui, on n'en est qu'à 17%! Ce sera donc à la région Normandie de faire préférer les trains normands aux... Normands! Néanmoins, si l'on devait à nouveau connaître des déboires avec la Sncf, la région Normandie s'est octroyée le droit de conventionner, éventuellement avec la... Deutsch Bahn pour opérer sur les TER normands après 2025.
  • Toujours au sujet des transports: la lettre Eco de Normandie (20/12/19) nous apprend, par ailleurs, que les quatre aéroports normands seront gérés par un opérateur unique avec un appel d'offres prévu en 2022.
  • Le dernier numéro du magazine Patrimoine Normand, consacré aux châteaux forts de notre duché, vient de sortir! Avis aux amateurs...

https://www.patrimoine-normand.com/achat-patrimoine-normand-112-410819.html

  • Nucléaire en Normandie... Toujours l'inquiétude!

image-content-20806816-20160706215249_26363921_20191224180019

https://www.20minutes.fr/planete/2678807-20191227-nucleaire-hague-sous-gazon-527225-dechets-radioactifs

https://www.ouest-france.fr/normandie/le-havre-76600/normandie-centrale-nucleaire-de-penly-des-defauts-sur-des-composants-electriques-6670357

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/incident-significatif-a-la-centrale-nucleaire-de-penly-20191224

https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/un-incident-de-niveau-2-sur-un-reacteur-de-la-centrale-nucleaire-de-penly-MF16134787?utm_source=newsletter_mediego&mediego_euid=7b65029da2&mediego_ruuid=c2ab316b-3690-4e26-a2ef-d9cc77115a24_0&mediego_campaign=20191225_news_actu&utm_content=20191225&utm_campaign=newsactu&utm_medium=email

  • Pour le réveillon du Jour de l'An: un repas 100% NORMAND!

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/video-ce-chef-rouennais-vous-propose-repas-fete-100-normand_30350532.html

  • Sainte-Cécile près de Villedieu-les-Poêles, le dossier des ex abattoirs AIM est forclos!

https://www.ouest-france.fr/normandie/sainte-cecile-50800/normandie-le-conseil-d-etat-clot-le-dossier-aim-6671703

  • Sur sa page Facebook, Jean-Luc Léger, le président du CESER de Normandie habite toujours en... Haute-Normandie!

https://m.facebook.com/profile.php?id=100000619093536

  • Nuit de la lecture le 18 janvier 2020 à Cherbourg: ce sera avec la littérature normande en langue normande pour les enfants!

https://www.unidivers.fr/rennes/gouter-conte-normand-pour-petites-oreilles-et-mini-papilles-bibliotheque-jacques-prevert-2020-01-18/

  • Eau non potable au robinet en Seine-Maritime:

https://www.unidivers.fr/rennes/gouter-conte-normand-pour-petites-oreilles-et-mini-papilles-bibliotheque-jacques-prevert-2020-01-18/

  • BREXIT: il faudrait que les Normands soient plus... conquérants!

brexit

 

Les Dragons cherchent des chauffeurs pour reconduire les fêtards du nouvel an, à Rouen

Les bénévoles de l'association Les Dragons vous ramènent seront sur le pont lors de la soirée du jour de l'an, mardi 31 décembre 2019, pour aider les fêtards à rentrer chez eux.

Les bénévoles de l’association Les Dragons vous ramènent seront sur le pont lors de la soirée du jour de l’an, mardi 31 décembre 2019, pour aider les fêtards à rentrer chez eux. (©Illustration/Adobe stock)

Les bénévoles des Dragons vous ramènent seront une nouvelle fois sur le pont lors du nouvel an à Rouen, dans la nuit du mardi 31 décembre 2019 au mercredi 1er janvier 2020, afin d’aider les fêtards à rentrer tranquillement chez eux. Depuis 16 ans, l’association prend en charge bénévolement les personnes qui sont pas en état de reprendre la route en les ramenant, ainsi que leur véhicule. Cette année, elle cherche encore quelques chauffeurs bénévoles pour parfaire son dispositif.

Lire aussi : TÉMOIGNAGES. Pourquoi Sarah, Thomas et Alice ne fêtent-ils pas Noël ?

Dans un rayon de 20 km autour de Rouen

« Nous sommes autour de 60 [pour le jour de l’an, NDLR] et il faut qu’on soit 80, détaille le directeur de l’association, Jean-Christophe Pereira Coutinho. On aura 30 voitures en circulation. » Ce dispositif important permet de ramener environ 100 à 110 personnes chaque année.

Les bénévoles agiront dans un rayon de 20 kilomètres autour de Rouen, « dans la mesure du possible », en fonction des sollicitations.  « Si on a beaucoup d’appels, on diminue ce périmètre. Si il y en a peu, on peut l’élargir un petit peu. » Engagée pour la sécurité sur les routes, l’association ramène des personnes tous les vendredis et samedis soirs de l’année, de 20 heures à 4 heures. Elle effectue par ailleurs régulièrement des opérations de sensibilisation.

Ce service, inspiré de l’opération « Nez rouges » au Québec, a été adapté en 2003 à Rouen par Guy Fournier, actuel manager de l’équipe de hockey des Dragons de Rouen. Les Dragons vous ramènent a pris en charge plus de 15000 voitures et 37000 personnes.

Infos pratiques
Vous souhaitez devenir bénévole ? Contactez le 06 15 99 53 02.
Pour tout autre renseignement, rendez vous sur le site internet de l’association ou téléphonez au 02 35 15 12 07.

Grève à la SNCF : quatre trains sur dix en Normandie mardi 31 décembre, jour du réveillon

Mardi 31 décembre 2019, seuls 4 trains sur 10 circuleront sur les lignes de Normandie.

Mardi 31 décembre 2019, seuls quatre trains sur dix circuleront sur les lignes de Normandie. (©Archives/Pays d’Auge)

Le dernier jour de l’année 2019 ne sera pas épargné par les grèves à la SNCF. À quelques heures du réveillon de fin d’année, mardi 31 décembre 2019, seulement quatre trains sur dix circuleront en Normandie. Précisions.

Lire aussi : Réforme des retraites : les ports de Rouen et du Havre de nouveau bloqués

La circulation des trains

Concernant la circulation des trains, voici le détail des dessertes assurées mardi : 

  • Sur l’axe Paris-Rouen-Le Havre : 5 allers/retours Paris-Rouen-Le Havre ; 8 allers/retours Paris-Rouen ; 5 allers/retours Paris-Le Havre
  • Sur l’axe Paris-Granville : 1 aller/retour Paris-Granville
  • Sur l’axe Rouen-Elbeuf : 7 Rouen-Elbeuf ; 6 Elbeuf – Rouen
  • Sur l’axe Rouen-Dieppe : 8 allers/retours Rouen-Dieppe
  • Sur l’axe Caen-Granville-Rennes : 6 Caen-Lison ; 4 Lison-Caen

Il n’y aura en revanche aucun train sur les lignes Rouen-Amiens-Lille ni sur la ligne TGV Le Havre-Marseille. 

Des bus de substitution

Concernant la circulation des bus, la SNCF prévoit 28 cars de substitution, qui viendront compléter les trajets effectués par les 63 cars réguliers en service. Ils effectueront : 

  • 6 allers/retours Rouen-Caen
  • 4 allers/retours Argentan-Flers
  • 1 aller/retour Granville-Rennes
  • 1 aller/retour Le Mans – Caen

La SNCF précise par ailleurs que l’ensemble des horaires sont disponibles, tous les jours de grève, à partir de 17 heures via l’application de l’entreprise. 

Le jeune chauffard percute la voiture de police pour tenter de fuir, près du Havre

Une voiture de la Bac a été percutée par un jeune automobiliste à Montivilliers, près du Havre, dans la nuit du 27 au 28 décembre 2019.

Une voiture de la Bac a été percutée par un jeune automobiliste à Montivilliers, près du Havre (Seine-Maritime), dans la nuit du 27 au 28 décembre 2019. (©Adobe stock/illustration)

Quatre jeunes hommes âgés de 18 et 19 ans, semblaient s’amuser à bord d’une Peugeot 307 lancée à vive allure dans la région du Havre (Seine-Maritime). Ils ont été pris en chasse par la police dans la nuit du 27 au 28 décembre 2019, puis interceptés à Criquetot-l’Esneval où ils ont eu un accident.

Lire aussi : Près de Rouen, 13 voitures retrouvées avec les pneus crevés le soir de Noël

Repérés une première fois la veille

Mais la même voiture et les mêmes occupants avaient été repérés dans les rues du Havre, la veille. « Le conducteur roulait trop vite, les policiers n’ont pas voulu prendre de risque », indique une source judiciaire qui précise « qu’heureusement la vidéo-surveillance fonctionne bien ».

C’est donc le lendemain soir que l’équipage nocturne est de nouveau découvert. Cette fois-ci, la brigade anti-criminalité le prend en chasse. Alors que les policiers tentent de contrôler les occupants, le chauffard percute le véhicule. Finalement, il commettra une erreur de conduite en percutant un rail de chemin de fer à Criquetot-l’Esneval, non loin du centre aquatique. L’automobiliste de cette nuit-là a été arrêté, ainsi que le passager qui n’est autre que le conducteur de la veille dans les rues du Havre.

Conduite en état d’ivresse

Le premier soufflait à 0,22 mg d’alcool par litre de sang, soit un taux au-dessus du seuil fixé par la loi pour les jeunes permis. Il comparaissait devant le tribunal du Havre lundi 30 décembre. Le second fait l’objet d’une convocation par officier de police judiciaire pour février 2020. Les autres passagers ont été laissés libre.

AVANT-MATCH

LIGUE DE NORMANDIE

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR VISITER LES SITES PARTENAIRES

REGIONAL 2 GROUPE C
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 15H00 
ES DU MONT GAILLARD – O.H. TREFIL. NEIGES 

REGIONAL 2 GROUPE D
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 14H30 
GCO BIHOREL – FC LE TRAIT DUCLAIR 

REGIONAL 3 GROUPE F
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 14H30 
ATHLETI CAUX F.C. – STADE ST SAUVEURAIS 

REGIONAL 3 GROUPE F
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 14H30 
AS FAUVILLE – US LUNERAY 2 
FC NEUFCHATEL EN BR – FC OFFRANVILLE 

COUPE DE NORMANDIE SENIORS
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 14H30 
FC BARENTIN – AS OUVILLE 
FC TOTES – ES DU PLATEAU F.R 
JS ST NICOLAS AL.BET – HAVRE CAUCRIAUV S 
US ENVERMEU – AS OURVILLE 
CA LONGUEVILLE – ES TOURVILLE 
AS ANGERVILLE ORCHER – US EPOUVILLE 
U.S. DE BOLBEC – CS GRAVENCHON 
INTER ODON FC – AS VAUDRY TRUTTEMER 
AS PASSAIS ST FRAIMB – SS DOMFRONTAISE 
ES GOUVILLE – FC 3 RIVIERES 

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR VISITER LES SITES PARTENAIRES

DISTRICT SEINE MARITIME
CHAMPIONNATS-APRES-MIDI

SENIORS APRES-MIDI D1 POULE A
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 14H30 
ES TOURVILLE-ES AUMALE

SENIORS APRES-MIDI D1 POULE C
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 14H30 
AS STE ADRESSE BUT – F. BOUCLE DE SEINE 

SENIORS APRES-MIDI D3 POULE E
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 14H30 
A MALAUNAY 2 – AS ST MARTIN BOSCHER 

SENIORS APRES-MIDI D3 POULE F
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 14H30 
O DARNETAL 2 – F.C.NORD OUEST 2  
FUSC BOIS-GUILLAUME 3 – AS RONCHEROLLES 
A.C. BRAY-EST 2 – FUSC BOIS-GUILLAUME 3 

SENIORS APRES-MIDI D3 POULE G
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 15H00 
US GODERVILLAISE 2 – PARC D ANXTOT FC 

DISTRICT SEINE MARITIME
CHAMPIONNATS-MATIN

SENIORS MATIN D1 POULE A
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 10H00 
VATTEVILLE-BROTONNE 3 – CANY 4 
LOUVETOT – MUNICIPAUX BARENTIN 

SENIORS MATIN D1 POULE B
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 10H00 
O. DARNETAL 3 – US GRAMMONT 2 
AL TOURVILLE LA R FC 2 – GRAND COURONNE FC 2 

SENIORS MATIN D2 POULE D
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 10H00 
US CAILLY – AS RONCHEROLLES 2 

SENIORS MATIN D3 POULE A
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 10H00 
ES JANVALAISE 3 – ANNEVILLE 2 
CA LONGUEVILLAIS 3 – ES PLAT FOUCAR REAL 4 
MESNIERES-EN-BRAY 2 – ST AUBIN CAUF UNITED 3 

SENIORS MATIN D3 POULE C
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 10H00 
ENT.MOTTEVIL-CROIXMA 3 – LOUVETOT 2 

SENIORS MATIN D3 POULE F
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 10H00 
ENT PARC ANX/BEUZEVI 2 – US BOLBEC 4 

SENIORS MATIN D3 POULE G
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 10H00 
ENT. TILLEUL-CAP CX – AS CHAMP DES OISEAUX 

VETERANS D1 POULE A
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 10H00 
CMS OISSEL 11 – ES ST AUBIN CELLOVIL 11 

VETERANS D3 POULE B
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 10H00 
GCO BIHOREL 12 – MUNICIPAUX CANTELEU

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR VISITER LES SITES PARTENAIRES

DISTRICT SEINE MARITIME
COUPES

COUPE ROBERT BALLUET
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 10H00 
A EN AVANT ST PIERRE – ASL SIERVILLAISE 
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 10H00 
BRACQUEMONT COPAINS – ANNEVILLE 
YERVILLE FC 3 – US HOUPPEVILLAISE  
VILLERS-ECALLES – FC DES VILLAGES 
LE TRAIT/ DUCLAIR 3 – CAUDEBEC ST PIERRE F 3  
ES MONT GAILLARD 3 – STE-MARIE-CHA  
US CAP DE CAUX CRIQ 3 – GASEG SAINT-RIQUIER 2 
R.C HAVRAIS 3 – ESPC ST GILLES ETAIN 2  
MONTIGNY VAUP – BELMESNIL 3 
ETOUTTEVILLE-YVECRIQ 3 – AS LANQUETOT 
HAVRE AC 3 – FC YPORT 
GAINNEVILLE AC 3 – AS LA CERLANGUE 
FAUVILLE-EN-CAUX 4 – MANEGLISE FC  
FC ST SAUVEUR EMALL. – AS ST AUBIN ROUTOT 
ST-NICOLAS BETHUN 4 – TOUSSAINT 
ESM GONFREVILLE 3 – ST-CLAIR/MONTS 

COUPE ANDRE STRAPPE
DIMANCHE 05 JANVIER 2020 – 10H00 
AL TOURVILLE LA R FC 11 – US CAILLY 11  
OFFRANVILLE – OURVILLE-EN-C  
VALLEES/CAUDEBEC – LE TRAIT/DUCLAIR
SC STE AUSTREBERTHE  – FAUVILLE-EN-CAUX
ES PLAT FOUCAR REAL  – TOUSSAINT
US OUDALLE  – ENT. ST VIGOR-ST AUB
CAUDEBEC ST PIERRE F  – US MESNIL ESNARD FRA

INFOGRAPHIE. En Normandie, la croissance de la population tourne presque au ralenti

Selon les derniers chiffres de l'INSEE, la population en Normandie a diminué en 2018.

3 300 478 personnes habitaient la Région Normandie au 1er janvier 2017. C’est 0,05 % de plus qu’au dernier pointage, en 2012. Ce qui confirme une tendance : la croissance démographique normande se porte mal. (©Illustration Adobe Stock )

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié lundi 30 décembre 2019 son comptage de référence de la population de Normandie : au premier janvier 2017, 3 300 478 âmes composaient la neuvième des 13 régions métropolitaines françaises.

Lire aussi : CARTE. Découvrez le nombre d’habitants en Normandie, commune par commune

Croissance en diminution partout

Cette nouvelle marque, qui efface la précédente établie le 1er janvier 2012, fait ainsi état d’une croissance très modérée. Et pour cause : selon l’Insee, la population normande a augmenté de 0,05 %, soit l’équivalent de 1 500 habitants supplémentaires chaque année. Un chiffre en deçà du rendement national, estimé à 0,4 % d’augmentation. Et également en net recul par rapport au recensement passé (2007-2012), chiffré à 0,3 %. 

« La Normandie fait partie des régions les moins dynamiques de France métropolitaine en termes de croissance démographique », appuie l’Institut au cours de son étude.

Si « l’excédent naturel régional porte cette timide croissance », « le déficit migratoire s’accentue ». Ce dernier – différence entre le nombre de personnes entrées sur un territoire donné et le nombre de personnes qui en sont sorties – n’épargne d’ailleurs aucun des cinq départements normands (Seine-Maritime, Calvados, Eure, Manche, Orne), même si les intensités varient d’un territoire à l’autre.

Pour exemple, l’Orne (-0,5 %) et la Manche (-0, 1%) perdent chaque année des habitants. La Seine-Maritime, qui regroupe pour sa part 38 % des habitants de Normandie, ne gagne plus de terrain (90 habitants en cinq ans). Le Calvados (+0,2 %) et l’Eure semblent à l’inverse plus stabilisés. Le dernier cité fait d’ailleurs figure de meilleur élève, avec 0,3 % d’augmentation. Mais tous ces cas cités semblent fragilisés, tant l’augmentation est à la baisse en comparaison avec la période 2007-2012.

• La population en Normandie, et dans les cinq départements, au 1er janvier 2017 : 

La population de Normandie, au 1er janvier 2017.

Décroissance démographique dans l’Orne et la Manche. Face à un solde migratoire dans la difficulté, les départements de Normandie perdent leurs habitants. (©Insee)

Des villes pas à leur meilleur

A cette heure, le second souffle démographique ne viendra sûrement pas des six plus grandes ville de la Région. Toutes – Le Havre, Rouen, Caen, Cherbourg, Evreux, Dieppe – ont constaté une diminution de leur nombre d’habitants entre 2012 et 2017.

 

 

Au Havre, le déclin démographique constaté depuis plusieurs années ralentit nettement, grâce à un solde migratoire bien moins déficitaire (que Rouen), relève l’Insee au sujet de la plus grande ville de Normandie.

« Globalement, en Normandie, la croissance n’est portée que par les communes oscillant entre 250 et 3 500 habitants. Les communes de plus grande taille perdent, le plus souvent, des habitants », complète l’Institut affilié au ministère de l’Economie et des Finances. 

Validées par décret, ces relevés de populations effectués par recensement entreront en vigueur le 1er janvier 2020.

Infos pratiques :
Pour aller plus loin
, se procurer l’étude complète Maillard M. et Roger P., Bilan démographique 2018 : la population normande diminue, Insee Analyses Normandie n°64, septembre 2019.

Des palettes de cartons de whisky volées dans un entrepôt, près de Bolbec

Deux palettes de cartons de whisky ont été volées dans un entrepôt de Saint-Jean-de-la-Neuville (Seine-Maritime), dimanche 29 décembre 2019.

Deux palettes de cartons de whisky ont été volées dans un entrepôt de Saint-Jean-de-la-Neuville (Seine-Maritime), dimanche 29 décembre 2019. (©Adobe stock/illustration)

Une entreprise de transport et de stockage de marchandises a été la cible d’un cambriolage à Saint-Jean-de-la-Neuville, près de Bolbec (Seine-Maritime), dimanche 29 décembre 2019. Les voleurs sont repartis avec plusieurs bouteilles de whisky.

Lire aussi : Près de Rouen, deux mineurs volent un iPhone X mis en vente sur LeBonCoin

Ils chargent les palettes dans l’utilitaire

Le vol a été signalé peu avant 22 heures, dimanche. Selon une source judiciaire, les malfaiteurs se sont introduits dans cet entrepôt situé avenue de l’Innovation avec un véhicule utilitaire. Il y ont chargé deux palettes de cartons de whisky Label 5.

Les techniciens en identification criminelle de la gendarmerie se sont rendus sur place. Une enquête a été ouverte.

Deux ados volent un téléphone, prennent la fuite et sont rattrapés par la victime près de Rouen

Deux adolescents ont été interceptés par leurs deux victimes à Malaunay (Seine-Maritime), dimanche 29 décembre 2019.

Deux adolescents qui avaient pris la fuite après le vol d’un téléphone ont été rattrapés par la victime et son compagnon à Malaunay (Seine-Maritime), dimanche 29 décembre 2019. (©Illustration Adobe Stock)

La police n’a pas eu besoin de partir à leur recherche. Deux adolescents de 14 et 16 ans ont été rattrapés par leur victime après avoir volé un téléphone portable et pris la fuite, dimanche 29 décembre aux alentours de 17 heures à Malaunay (Seine-Maritime)

Lire aussi : L’IMAGE. Un camion de lait se retourne à la sortie de l’autoroute A150, près de Rouen

Placés en garde à vue pour vol aggravé

Une jeune femme de 21 ans, a mis en vente son iPhone XS Max sur une plateforme de vente, sur le réseau social Facebook. Après avoir pris contact avec un acheteur intéressé par l’offre, elle se rend avec son compagnon en voiture sur le lieu de rendez-vous convenu, rue Jean-Perrin, dimanche. 

Une fois sur place, l’acheteur présumé s’approche du véhicule et profite d’un moment d’inattention des deux personnes à bord pour dérober le téléphone portable, ainsi que le chargeur et la boîte. 

Il prend la fuite, avec un complice, sur plusieurs mètres, et jette sur la chaussée le matériel volé ainsi que son propre téléphone. Les deux comparses sont finalement rattrapés par la victime et son compagnon. Les policiers, à leur arrivée, n’ont eu qu’à emmener les deux individus au poste de police. 

Les victimes ont déposé plainte. Les deux personnes rattrapées ont été placées en garde à vue pour vol aggravé. L’un est domicilié au Petit-Quevilly, l’autre dans l’Essonne. Une confrontation devrait avoir lieu ce lundi 30 décembre.