Archive dans 1 novembre 2019

LISTE MATCHS REPORTES

Samedi 1 & dimanche 2 novembre 2019

LIGUE DE NORMANDIE

REGIONAL 2 GROUPE D
ST MARCEL-FC SEINE EURE

REGIONAL 3 GROUPE F
ATHLETI’CAUX FC-STADE ST SAUVEURCS
MUNICIPAUX DU HAVRE-HAVRE CAUCRIAUVILLE
GAINNEVILLE AC-SC FRILEUSE 2
AL DEVILLE MAROMME 2-TREFILERIES 2

REGIONAL 3 GROUPE F
AS OURVILLE-FC CANY

REGIONAL 3 U18 GROUPE D
CMS OISSEL 2-PACY MENILLES 2

DISTRICT SEINE MARITIME

COUPE MERAULT
CMS OISSEL 3-AM MALAUNAY

CHAMPIONNAT SENIORS D1 GROUPE B
QUINCAMPOIX-CMS OISSEL 3

CHAMPIONNAT SENIORS D1 GROUPE C
US GODERVILLE-SC OCTEVILLE 2

CHAMPIONNAT SENIORS D2 GROUPE C
AS BUCHY-A MALAUNAY

CHAMPIONNAT SENIORS D2 GROUPE E
GRUCHET LE VALASSE-US HERICOURT

CHAMPIONNAT SENIORS D1 MATIN GROUPE C
ROLLEVILLE-TREFILERIES 4
ST MARTIN DU MANOIR-ES MONT GAILLARD 3

CHAMPIONNAT SENIORS D2 MATIN GROUPE E
GAINNEVILLE 3-ESPC ST GILLES ETAINHUS 2
ST AUBIN ROUTOT-EPOUVILLE 4

CHAMPIONNAT SENIORS D3 MATIN GROUPE G
GRUCHET LE VALASSE 3-JS NOINTOT

VETERAN D1 GROUPE D
GODERVILLE-OUDALLE
ST VIGOR ST AUBIN-GAINNEVILLE

VETERAN D3 GROUPE C
US ST MARTIN OSMONVILLE-AC BRAY EST

Roller Hockey, Coupe de France. Des regrets après la défaite, pour les Caribous de Boos, près de Rouen

Les joueurs de Roller Hockey de Boos jouaient à domicile samedi 26 octobre, face à Cergy, pour le compte de la Coupe de France. Ils se sont inclinés 7-3 au terme d’un match haché par les pénalités et marqué par des tensions sur le terrain. A droite, le capitaine Yvan Fontana en discussion avec les arbitres.

Les joueurs de Roller Hockey de Boos jouaient à domicile samedi 26 octobre, face à Cergy, pour le compte de la Coupe de France. Ils se sont inclinés 7-3 au terme d’un match haché par les pénalités et marqué par des tensions sur le terrain. À droite, le capitaine Yvan Fontana en discussion avec les arbitres. (©Isabelle Villy)

Visages fermés, déception visible… les joueurs de l’équipe de Roller Hockey de Boos, sur le plateau Est de Rouen (Seine-Maritime), ne cachaient pas leur frustration, à l’issue de la rencontre qui les opposait, samedi 26 octobre 2019, à domicile, aux Jokers de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise), pour le compte de la Coupe de France (64e de finale). Un match perdu sur le score de 7-3 et marqué en deuxième période par beaucoup de tensions.

Lire aussi : Roller hockey. Deuxième titre de champion de Normandie senior pour les Caribous, près de Rouen

« Ils étaient prenables »

« On ressent un peu de colère, ils étaient prenables », confie le président Jacques Heluin, qui partage ainsi le sentiment des joueurs qui se sont exprimés après la rencontre. Il est vrai que la première période a laissé voir une belle combativité des Caribous qui ont tenté de construire le jeu, ne se laissant pas décourager par l’ouverture du score par leurs adversaires.

Une seconde période hachée par les pénalités

Mais c’est en seconde période que les choses vont se gâter, avec un jeu haché par les pénalités… « On est entré dans leur jeu, on aurait dû garder la maîtrise », admet un joueur.
Ajouté à cela, un manque évident de profondeur de banc et donc une fatigue qui s’est fait peut-être ressentir un peu plus vite : autant de raisons qui peuvent expliquer la physionomie du match.

Les buts se sont ainsi enchaînés pour Cergy et les Caribous n’ont stoppé l’hémorragie que dans les toutes dernières minutes, parvenant à ramener le score à 7-3. Mais cela n’a pas suffi et cette défaite marque donc la fin de l’aventure pour les Boésiens, en Coupe de France.

Lire aussi : Roller hockey : une défaite et une victoire pour les joueurs de Boos, près de Rouen

Un public nombreux et bruyant

Consolation pour les joueurs de Boos : un public nombreux et bruyant qui les a soutenus jusqu’au retentissement de la sirène. Les Caribous vont devoir maintenant continuer à s’entraîner fort et se forger un moral d’acier pour inquiéter leurs futurs adversaires…

Infos pratiques
Prochain match : les Caribous recevront Rouen, samedi 2 novembre, à Boos, pour le compte du championnat.
Les joueurs de Roller Hockey de Boos jouaient à domicile samedi 26 octobre, face à Cergy, pour le compte de la Coupe de France. Ils se sont inclinés 7-3 au terme d’un match haché par les pénalités et marqué par des tensions sur le terrain (Photos ©Isabelle Villy. À gauche, les Caribous à l’entame du match. À droite, le capitaine Yvan Fontana en discussion avec les arbitres).

Le rapport 2019 sur l’état de l’environnement en France est une source irremplaçable d’informations

Le ministère de la Transition écologique et solidaire vient de présenter son rapport sur l’état de l’environnement en France. Depuis 1994, le commissariat général au développement durable (CGDD), publie tous les 4 ans, le rapport sur l’état de l’environnement (REE). Cette nouvelle édition montre que l’état de l’environnement continue de s’améliorer en France même s’il …

Continue reading

ART comptant pour rien: la FRAC-TURE normande perdure…

On pourrait aussi parler de facture normande car le bel outil d'aménagement territorial et de valorisation de la création artistique normande de notre temps que devrait être le Fonds régional d'art contemporain (FRAC) de Normandie se fait toujours attendre...

Résumons rapidement l'affaire:

Suite à la publication le 27 juin 2019 sur l'Etoile de Normandie de la maquette des statuts du futur FRAC qui prévoyait un siège à Sotteville-les-Rouen et une absence de représentation, en tant que telle, des trois principales villes normandes au CA de la future structure, le sujet a été retirée de l'ordre du jour de la Commissioin permanente de la Région Normandie du 5 juillet dernier, puis, à nouveau celle du 17 octobre dernier.

Il faut dire que Joël Bruneau, le maire de Caen, non sans raison, a fait savoir sa mauvaise humeur  dans une lettre adressée cet été à Hervé Morin face à ce qui s'apparente comme un nouveau coup de force de Catherine Morin-Desailly sénatrice de la Seine-Maritime qui préside, à la fois, la commission Culture du Sénat et celle de la Région Normandie sans en être la vice-présidente, non cumul d'un mandat national avec une fonction exécutive locale oblige...

Depuis, ce dossier n'a plus été présenté au vote des élus. Cette décision visait à transformer les deux associations, FRAC Normandie Caen et FRAC Normandie Rouen en un EPCC  alors que l'expertise commandée par le président de région préconisait le maintien du statut associatif plus simple qui éviterait à la Région une augmentation de son budget de fonctionnement (surveillé de près par la cour régionale des comptes) en conséquence de l'intégration des permanents des deux FRAC actuels dans les personnels administratifs du conseil régional. Par ailleurs, il faut savoir que l'ex directrice du FRAC Normandie Caen est "partie" avec un chèque conséquent et le montant de ce chèque impute d'autant la participation financière de l'Etat (DRAC Normandie) sur les acquisitions d' "oeuvres" !

Bref! Alors qu'un écrin patrimonial a été créé à Caen dans l'ancien couvent de la Visitation rue Caponière, le Frac Normandie n'est toujours pas prêt et ne parlons même pas d'un projet de FRAC Normandie authentiquement au service des créateurs contemporains Normands ou développant une oeuvre en lien avec la Normandie...

https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/qui-pour-diriger-le-frac-normandie-caen-apres-le-depart-de-la-directrice-sylvie-froux-6588891

Qui pour diriger le Frac Normandie Caen après le départ de la directrice Sylvie Froux ?

MjAxOTEwMzM5ZjcwZjY3OThmOTliZWUxZGUwMmE1NjFjMTFkYzY

Sylvie Froux (à gauche) ne dirige plus le Frac Normandie Caen depuis la fin du mois d'août (archives Ouest-France)

Cinq mois après l’ouverture du nouveau fonds régional d’art contemporain Normandie Caen, sa directrice Sylvie Froux a quitté ses fonctions à la rentrée 2019. Dans le cadre d’un regroupement avec le Frac de Rouen, une direction unique est prévue pour les deux sites. Mais la fusion tarde à se dessiner.

Dix-huit ans : l’âge de la majorité et celui d’une page qui se tourne pour le Frac Normandie Caen. Cinq mois après l’ouverture au public (début mars 2019, quartier Lorge à Caen) du fonds régional d’art contemporain version 2.0, sa directrice Sylvie Froux, proche de l’âge de la retraite, a quitté ses fonctions fin août, d’un commun accord avec le ministère de la Culture. Après avoir dirigé le centre d’art le Parvis (Tarbes-Pau) pendant neuf ans, cette dernière avait pris la tête de la collection patrimoniale bas-normande en 2001, à l’époque où elle était encore installée près de l’abbaye aux Dames, et l’aura donc pilotée dix-huit ans durant.

Qui pour lui succéder ? Le nom de Véronique Souben, la directrice du Frac Normandie Rouen, implanté à Sotteville-lès-Rouen, est une hypothèse à prendre au sérieux. Maintenant, l’écriture des statuts déterminant la fusion des deux pôles tardant à être ficelée, l’appel à candidature n’est toujours pas lancé.


 

Commentaire de Florestan:

Archives de l'Etoile de Normandie:

http://normandie.canalblog.com/archives/2019/06/27/37460843.html