Archive dans 31 octobre 2019

Dix ans des Docks Vauban : ce que les Havrais aimeraient comme nouveaux magasins

Après dix années d'existence, le complexe commercial des Docks Vauban semblent donner satisfaction aux Havrais qui le fréquentent.

Après dix années d’existence, le complexe commercial des Docks Vauban semble globalement donner satisfaction aux Havrais qui le fréquentent. (©PL/76actu)

L’espace commercial des Docks Vauban prépare son anniversaire des dix ans. Inaugurés le 14 octobre 2009 au Havre (Seine-Maritime), les Docks continuent de se développer. Aujourd’hui, 50 boutiques composent son offre commerciale, tandis qu’au moins 650 salariés font vivre le lieu au quotidien.

Lire aussi : Black M s’invite aux Docks Vauban, au Havre, pour un concert gratuit samedi

Lacunes dans le multimédia ?

À l’approche de ce premier cap à franchir : les 10 ans, 76actu a déambulé dans l’allée centrale afin de recueillir les témoignages de certains consommateurs. L’espace ne laisse pas insensible, a fortiori quand il s’agit d’une première visite.

Ça a de la gueule, loue Johan, Breton de 42 ans. Le placement est génial pour les magasins.

« C’est impressionnant », assure Aurélie, habitante du Calvados qui n’avait jamais vu une telle reconversion industrielle ailleurs en France. Les quelque touristes néerlandais ou allemands descendus d’un bateau de croisière amarré quai Roger Meunier ne nous diront pas le contraire. 

Au niveau de l’offre commerciale, « l’endroit ne manque de rien malgré un magasin Leclerc un peu légèrement pourvu », estime Clarisse, jeune étudiante fraîchement arrivée dans la cité Océane. Sylvie, 65 ans, ne venait jamais dans la zone avant l’ouverture du complexe. « Je trouve tout ce dont j’ai besoin. C’est bien de construire des galeries comme celle-ci où toutes les bourses peuvent trouver leur bonheur ». 

« À chaque fois que je traverse les Docks, j’ai faim »

Jielen, Havrais établi de 19 ans, n’est pas tout à fait du même avis :

Il manque un magasin de jouets pour enfants. Je trouve aussi qu’il y a une trop grande concentration de magasins de vêtements qui ne concernent pas un large public. Et surtout, il n’y a pas de magasin qui touche au multimédia. 

Dans le même registre, Marc, 29 ans, réclame l’arrivée d’enseignes « comme Darty ou Boulanger pour trouver du matériel informatique ».

Depuis 2009, les consommateurs ont par ailleurs la possibilité de s’alimenter sur site. L’effet est presque assuré: « À chaque fois que je traverse les Docks, j’ai faim », explique Chloé, 18 ans, appâtée mais rarement consommatrice de la restauration rapide de l’allée . D’autres verraient d’un bon œil une offre encore plus standardisé. « Je pense que les gens seraient assez partants pour un magasin Starbucks », propose Clémence, 28 ans.

« Il fait froid ici »

La jeune femme apprécierait également l’arrivée d’« un Nature et Découverte. » « J’aimerais une enseigne Calzedonia », propose plutôt Edwige. 

Au rayon des inconvénients, un point revient toutefois comme une rengaine dans l’histoire du lieu : la basse température ressentie par certains, en dépit des travaux entrepris depuis 2016. « Il fait froid ici », s’étonne même Aurélie.

Marie, 28 ans, abonde: « À chaque fois, je me dis que c’est encore froid. Cela ne rend pas l’endroit chaleureux », témoigne celle qui repart souvent bredouille de la galerie. Elle ouvre aussi le débat de l’accessibilité en transports publics. « C’est très mal relié », raconte la jeune maman en poussette. Elle préfère donc l’espace Coty, « où il est sans doute plus facile de trouver les mécontents de Docks. » 

Lire aussi : Le projet de remplacer le train LER par un tram au Havre fait déjà grincer des dents

 

Concert, jardinage, vélo…. Nos idées de sorties en Normandie en ce week-end de la Toussaint

Jardinage, sortie à vélo et concert gratuit... Les activités ne manquent pas en ce week-end de la Toussaint en Normandie !

Jardinage, sortie à vélo et concert gratuit… Les activités ne manquent pas en ce week-end de la Toussaint en Normandie ! (©DR)

Une fois passées les festivités d’Halloween, c’est un long week-end qui début ce vendredi 1er novembre 2019. Si vous avez peur de vous ennuyer, ou si vous avez simplement envie de sortir et de vous amuser, voici une petite liste d’activités à tester en famille ou entre amis en Normandie !

Lire aussi : CARTE. Magasins, services, loisirs… Voici ce qui est ouvert à Rouen le vendredi 1er novembre 2019

Pour un week-end tout en musique

SÉQUENCE NOSTALGIE AVEC LES STARS DES ANNÉES 90

Envie de chanter le tube Tu m’oublieras à tue-tête ? Alors le show Born in 90 est fait pour vous ! lES Worlds Apart, Katrin from Black Box, Lââm, Larusso, Benny B ou encore Princess Erika et Assia seront la scène du zénith de Caen, vendredi 1er novembre à 20 heures. Pour couronner le tout, cette soirée est orchestrée par Séverine Ferrer, star du petit écran des années 90.

BLACK M EN CONCERT GRATUIT

Lui devrait plutôt séduire la génération des années 2000 : le chanteur Black M, ancien membre de Section d’Assaut, sera aux Docks Vauban, au Havre, samedi 2 novembre. À l’occasion des 10 ans du centre commercial, l’interprète de « Sur ma route » donnera un showcase gratuit dans l’après-midi.

Pour prendre l’air et se défouler

COURIR, PÉDALER OU MARCHER POUR LES ENFANTS MALADES

Envie de se dégourdir les jambes tout en faisant une bonne action ? Direction la Ferrière-Béchet, dans l’Orne, où l’association Un geste, un rêve, un sourire organise vendredi 1e novembre une journée de sport. Adressée aussi bien aux enfants qu’aux plus grands, cette manifestation propose des parcours adapter à tous les niveaux, le tout en marchant, courant ou pédalant sur son vélo !

UNE GRANDE FOIRE POUR SE (RE)METTRE AU JARDINAGE

C’est l’occasion de se remettre au vert : tout au long de ce week-end prolongé, le Havre accueille une grande foire aux boutures. Petites et grandes plantes, d’intérieur et d’extérieur, sont proposées dans les boutiques. Et comme les organisateurs ont pensé à tout, paniers en osier et cache-pots pour « sublimer » les plantes sont aussi présentés !

S’OFFRIR DES SENSATIONS DANS LES MANÈGES DE LA FOIRE DE ROUEN

Depuis le vendredi 18 octobre 2019, la foire bat son plein sur l’esplanade Saint Gervais à Rouen. Jusqu’au 16 novembre, 220 manèges et animations attendent le public, du métier à sensation jusqu’au manège plus traditionnel, sans oublier les chichis, croustillons et autres pommes d’amour.

La foire Saint-Romain accueille le public jusqu’au 16 novembre 2019.

La foire Saint-Romain accueille le public jusqu’au 16 novembre 2019. (©Archives Catherine Dente)

SE BALADER A VELO DANS LA CAMPAGNE ALENCONNAISE

Pédaler ne vous fait pas peur ? C’est donc dans la région d’Alençon que vous avez rendez-vous samedi 2 novembre dans l’après-midi. Le club de cyclotourisme local propose en effet une sortie de 37 kilomètres ouverte à tous à partir de 12 ans et adaptée aux débutants.

Se cultiver tout en s’amusant

LE BLOCKHAUS ESCAPE GAME POUR CHANGER L’HISTOIRE

Si vous êtes du côté de la Manche, une idée de sortie originale : le bunker escape game de Carentan. L’occasion de se glisser dans la peau de soldats alliés et pourquoi pas changer le cours de l’histoire de la Seconde guerre mondiale.

Publiée par LE BLOCKHAUS – Escape Game sur Mardi 29 octobre 2019

DÉCOUVREZ LE MÉMORIAL DE CAEN EN FAMILLE

Durant les vacances scolaires, on vous invite à découvrir le Mémorial en famille. Conçues pour les enfants, à partir de 8 ans, ces visites d’une durée d’1h45 sont animées par un guide du musée, et permettent d’aborder des grandes questions historiques grâce à la découverte de documents d’époque et à la manipulation d’objets. C’est jusqu’au 3 novembre, à 11h et 14h30.

PLONGEZ DANS LES SECRETS DE LA FABRICATION DU CIDRE

À Valognes, dans la Manche, le musée régional du cidre est ouvert pendant les vacances de la Toussaint. Une visite à faire en famille, pour tout connaître sur « l’Or blond des Normands ». De la cueillette jusqu’à la consommation du breuvage, vous ne manquerez aucune étape !

EXPLOREZ LES SECRETS DE L’ABBAYE DE FONTAINE-GUERARD

Autre escape-game à tester ce week-end : celui de l’abbaye de Fontaine-Guérard, dans l’Eure. Tournant cette fois-ci autour des vieilles pierres et de l’histoire du lieu. Attention, les participants devront, pour sortir vivant de cette activité éphémère, affronter un fantôme pour le moins remonté contre les joueurs. C’est à découvrir jusqu’à vendredi soir !

Emprisonné en Russie depuis mars, le professeur havrais Gurvan Le Gall a été libéré

Interpellé en Russie, Gurvan Le Gall,  professeur de Français originaire du Havre, a été libéré.

Interpellé en Russie, Gurvan Le Gall, professeur de Français originaire du Havre, a été libéré. (©French teacher/Archives)

Accusé de corruption sur des policiers en Russie, Gurvan Le Gall, professeur originaire du Havre (Seine-Maritime) a été libéré annonce son avocat ce jeudi 31 octobre 2019. Il a passé sept mois en prison.

Lire aussi : Condamné à dix mois de prison ferme en Russie, le Havrais Gurvan Le Gall fait appel

Il a quitté la Russie

« Il a quitté librement la Russie à l’issue de sa peine et vient de regagner le territoire français ». C’est par ces quelques mots qu’Alexandre Delavay, l’avocat de Gurvan Le Gall, a confirmé, jeudi 31 octobre, la libération de son client. Accusé de corruption sur des policiers, ce dernier était emprisonné en Russie depuis le 21 mars dernier. 

C’est à cette date que l’enseignant originaire du Havre avait été contrôlé par des policiers à Togliatti. Ne disposant pas de papiers, il aurait, d’après l’accusation, proposé de l’argent aux policiers et avait été incarcéré. En août dernier, il avait à été condamné à dix mois de prison ferme pour tentative de corruption.

L’enseignant clame toujours son innocence

Pendant ces sept mois, Gurvan Le Gall a clamé son innocence, position qu’il réaffirme aujourd’hui par le biais de son avocat. « Il va retrouve ses proches après ces mois particulièrement éprouvants, a précisé ce dernier.

Il remercie celles et ceux qui l’ont soutenu durant les derniers mois et qui ont contribué à rendre publiques les conditions particulièrement dures de sa détention et les incohérences des poursuites engagées à son encontre.

EN IMAGES. Western, cirque, Halloween… en version Playmobil à la Halle aux Toiles, à Rouen

Dans l'Ouest américain.

Le festival Playmobil de Rouen (Seine-Maritime), jusqu’à dimanche 3 novembre 2019 à la Halle aux Toiles, associe exposition spectaculaire et stands de vente pour les enfants et les passionnés. (©FM/76actu)

Le 4e festival Playmobil de Rouen (Seine-Maritime) a démarré à la Halle aux Toiles et se poursuit jusqu’à dimanche 3 novembre 2019. L’association PlaymoClub a concocté une exposition qui puis dans des univers et des imaginaires variés. 

Lire aussi : Exposition. Bienvenue dans le monde des jouets Playmobil, à Rouen

Western, camping, cirque…

Le visiteur découvre ainsi pêle-mêle : un cirque et ses coulisses, un Grand Prix Playmobil, un camping, un diorama western de plus de 60 mètres carrés, avec ses grandes plaines, son voisin mexicain, la ruée vers l’or, Lucky Luke, les sept mercenaires etc, la vie de château, la colline d’Hollywood ou encore une immersion dans le monde antique. 

Une tombola est également organisée, avec de nombreux lots seront à gagner. 

« Les stands de ventes seront de la partie avec du Playmobil sous toutes ses formes, précise l’équipe de PlaymoClub. Un accent sera mis cette année sur la pièce détachée, très convoitée par les chineurs. »

• Découvrez des images du festival Playmobil de Rouen : 

Infos pratiques :
Festival Playmobil à la Halle aux Toiles, place de la Basse-Vieille-Tour, à Rouen (Seine-Maritime), du mercredi 30 octobre aux dimanche 3 novembre 2019. 
Horaires : de 10 heures à 18 heures (sauf dimanche, fermeture à 17 heures).
Entrée : 2 euros, gratuit pour les moins de 6 ans. 

Commerces, piscines, musées… Découvrez ce qui est ouvert au Havre ce vendredi 1er novembre 2019

Boutiques, parcs, piscines, musées.... Découvrez ce qui est ouvert pour la Toussaint au Havre (Seine-Maritime).

Boutiques, parcs, piscines, musées…. Découvrez ce qui est ouvert pour la Toussaint au Havre (Seine-Maritime). (©Illustration / Pixabay)

Ce vendredi 1e novembre 2019, c’est la Toussaint. Pas de panique si vous avez oublié de remplir le frigo ou si vous chercher une activité pour occuper les enfants en ce jour férié : la rédaction de 76Actu a listé pour vous les établissements et commerces ouverts au Havre (Seine-Maritime).

Lire aussi : Black M s’invite aux Docks Vauban, au Havre, pour un concert gratuit samedi

Boutiques et lieux de loisirs

Que vous ayez envie de piquer une tête à la piscine, de faire du shopping dans les allées d’un centre commercial ou de sortir faire un tour au musée, sachez que la plupart des établissements de loisirs sont ouverts ce jeudi au Havre. Pour éviter tout doute, voici la carte les listant précisément : 

• CARTE. Les établissements ouverts au Havre vendredi 1e novembre 2019

CARTE. Magasins, services, loisirs… Voici ce qui est ouvert à Rouen le vendredi 1er novembre 2019

Le Panorama XXL de Rouen (Seine-Maritime) est ouvert le jeudi 15 août 2019.

Le Panorama XXL de Rouen (Seine-Maritime) est ouvert le vendredi 1er novembre 2019. (©MN/76actu)

Vendredi 1er novembre 2019, c’est férié ! En ce jour de Toussaint, la plupart des travailleurs peuvent prendre du repos.

Lire aussi : De folles idées de sorties pour préparer au mieux sa journée d’Halloween à Rouen

Magasins, services, piscines…

Malgré une météo sans doute capricieuse, c’est également l’occasion de sortir à Rouen (Seine-Maritime). Magasins, services, musées, piscines… Pour vous faciliter la vie, 76actu a recensé une liste non-exhaustive de ce qui était ouvert dans la ville rouennaise et proches alentours, le vendredi 1er novembre.

Si la piscine de l’île Lacroix, à l’instar de plusieurs musées (Céramique, Beaux Arts…) seront fermés, le Panorama XXL, comme l’Historial Jeanne d’Arc ou bien encore de nombreux commerces prévoient d’être accessibles. Détails.

• CARTE. Liste des établissements ouverts à Rouen, vendredi 1er novembre 2019 :

« Il y a quelque chose qui ne va pas »

Le président du Comité national de l’air (CNA) et député LREM Jean-Luc Fugit était en déplacement à Saint-Étienne-du-Rouvray, jeudi 31 octobre. Le parlementaire répondait à l’invitation du député Hubert Wulfranc, des maires de Saint-Étienne-du-Rouvray, Joachim Moyse, et de Oissel, Stéphane Barré, et de l’ancien sénateur, Thierry Foucaud.

Ces derniers souhaitaient alerter le président du CNA sur l’impact négatif que le projet de contournement Est pourrait avoir sur la qualité de l’air des riverains osséliens et stéphanais (parmi lesquels se trouvent une école et une crèche).

Était également présente lors de cette rencontre, Véronique Delmas, la directrice d’Atmo Normandie, l’association en charge de la surveillance de la qualité de l’air. Cette dernière a notamment annoncé qu’une station de mesure de la qualité de l’air serait installée en 2020 à proximité du rond-point des Vaches. « C’est intéressant d’avoir une station à cet endroit, a commenté le député LREM, cela permettra d’avoir des mesures de la pollutions avant l’ouvrage [le contournement Est, NDLR]. » Ce dernier a en outre ironisé sur l’ancienneté (plus de quarante ans) du projet de contournement Est : « Quand un projet est très ancien comme celui-ci, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. »

Outre l’impact futur sur la santé publique, le projet a d’ores et déjà un impact sur l’emploi local, a ajouté l’ancien sénateur Thierry Foucaud : « Ce projet nous empêche d’utiliser les 500 hectares de la zone d’activités Seine-Sud. À cause de lui, ce sont des centaines d’emplois que nous ne pourrons pas s’implanter. »

L’article « Il y a quelque chose qui ne va pas » est apparu en premier sur Ville de Saint-Étienne-du-Rouvray - Site officiel.

Exxon Mobil près du Havre : des épisodes de torches et de bruit prévus

Des épisodes de torches et de bruit pourraient être déclenchés dans l'après-midi, jeudi 31 octobre 2019.

Des épisodes de torches et de bruit pourraient être déclenchés dans l’après-midi, jeudi 31 octobre 2019 à la suite du redémarrage d’une unité chez Exxon Mobil. (©Illustration/DR)

L’entreprise Exxon Mobil prévient sur le site Allo Industrie que des épisodes de torches et de bruit pourraient être déclenchés dans l’après-midi, jeudi 31 octobre 2019 à la suite du redémarrage planifié d’une unité.

Lire aussi : REPORTAGE. Près du Havre, ces pompiers sécurisent la plateforme pétrolière Exxon Mobil

Une durée limité

Pour éviter toute surprises, l’entreprise Exxon Mobil a prévenu via le site Allo Industrie qu’à la suite du redémarrage d’une unité de fabrication du caoutchouc synthétique, des épisodes de torche et de bruit pourraient être perçus « durant quelques heures cet après-midi jeudi 31 octobre 2019. » 

Le personnel en poste mettra tout en œuvre pour en limiter la durée et l’intensité, indique encore le service communication de l’entreprise.

Lire aussi : Les fortes chaleurs ont causé deux incidents à la raffinerie Exxon Mobil, près du Havre

Maison bouture prend racine au Havre avec une boutique éphémère, ce week-end

Maison bouture ouvre une boutique éphémère rue Victor-Hugo, au Havre.

Maison bouture ouvre une boutique éphémère rue Victor-Hugo, au Havre, du 1er au 3 novembre 2019. (©Photo d’illustration/Pixabay.)

L’automne est arrivé. Il est temps d’apporter une nouvelle ambiance végétalisée à vos intérieurs. Au Havre (Seine-Maritime), Maison bouture ouvre une boutique éphémère, du 1er au 3 novembre 2019, et propose une sélection de végétaux pour faire rentrer de la verdure dans la maison.

Pots et cache-pots sont aussi proposés dans la boutique qui s’installera temporairement au 166 rue Victor-Hugo.

Lire aussi : Un Été au Havre. L’œuvre d’Henrique Oliveira investit une alvéole des Jardins suspendus

Botanique et déco d’intérieur

Maison bouture a été créée à Lyon en 2017. Entre botanique et décoration d’intérieur, les boutiques éphémères s’implantent partout en France, proposant des écrins de verdure « où il fait bon chiner et se ressourcer ».

Petites et grandes plantes, d’intérieur et d’extérieur, sont proposées dans les boutiques. Paniers en osier et cache-pots pour « sublimer » les plantes sont aussi présentés. Cette boutique éphémère s’adresse à tous les amoureux de nature, qui veulent ouvrir leur maison à de nouveaux végétaux.

Lire aussi : EN IMAGES. Découvrez les majestueuses serres des Jardins suspendus du Havre

Infos pratiques :
Du vendredi 1er au dimanche 3 novembre 2019, 166 rue Victor-Hugo, au Havre.
De 10h à 19h, vendredi et samedi. De 10h à 17h, le dimanche.
Entrée libre.
Plus d’infos en ligne, ici.

Indemnisations et sommet international : les promesses d’Emmanuel Macron après Lubrizol à Rouen

Emmanuel Macron a annoncé que les indemnisations arriveraient « d'ici au 18 novembre » et qu'un

Emmanuel Macron a annoncé mercredi 30 octobre 2019 que les indemnisations à la suite de l’incendie de Lubrizol arriveraient « d’ici au 18 novembre » pour les agriculteurs, commerçants, entreprises et collectivités et qu’un sommet international serait organisé afin de redorer l’image de Rouen (Seine-Maritime) (©ML/76actu)

Un peu plus d’un mois après la catastrophe industrielle de Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime), le président Emmanuel Macron a rendu visite au maire, préfet de région mais aussi aux Rouennais lors d’un bain de foule, dans le centre-ville, mercredi 30 octobre 2019. Il a ainsi annoncé que les premières indemnisations pour les victimes de la catastrophe industrielle arriveraient à compter du 18 novembre. Il a également indiqué son intention d’organiser un sommet international à Rouen pour redonner une belle image à la ville. 

Lire aussi : Revivez la venue d’Emmanuel Macron à Rouen, plus d’un mois après l’incendie de Lubrizol

Les victimes commenceront à être indemniser le 18 novembre

Le président Emmanuel Macron n’est pas venu que pour adresser un « message d’amitié et de soutien envers les Rouennaises et les Rouennais. » un peu plus d’un mois après la catastrophe industrielle de Lubrizol. Sur la délicate question des indemnisations, il a officiellement annoncé une date : «… d’ici au 18 novembre, les premières indemnisations seront versées aux agriculteurs, aux commerçants, à celles et ceux qui ont du subir les conséquences de ce qu’il s’est passé. » 

Vendredi 25 octobre 2019, le Premier ministre Édouard Philippe, en déplacement à Rouen avec Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et Solidaire avait en effet annoncé la « mise en place opérationnelle du fonds de solidarité par Lubrizol ». 

Il s’agissait d’une étape importante… Ces indemnisations seront versées dans un souci de responsabilité et de transparence », a soutenu le président. 

Lire aussi : La société Lubrizol reste évasive sur le montant des indemnités accordées aux agriculteurs

Voilà qui devrait rassurer le président de région Hervé Morin qui juste après l’incendie faisait voter lors d’une assemblée plénière, une ligne de crédit supplémentaire de 5 millions d’Euros indiquant lors d’une conférence de presse : « On sait que dans ce genre de cas, indemniser peut prendre du temps, nous, on sera là s’il y a des trous dans la raquette pour aider les victimes. »  

Le président annonce, Hervé Morin ironise

Un président de région qui joint au téléphone mercredi soir, était d’ailleurs furieux de ne pas avoir été convié lors de l’entretien entre le président, le maire et le préfet mercredi soir et qui a donc régi de façon très ironique sur Tweeter après l’annonce par Emmanuel Macron de la mise en place d’un sommet international à Rouen dans les prochaines semaines.

Emmanuel Macron n’a pas précisé qui pourrait être l’invité de ce « sommet international » qui sera organisé « prochainement ». L’objectif, lui, est clairement affiché : 

Je souhaite aussi que nous puissions collectivement rebâtir l’attractivité, l’image de Rouen qui a une grande histoire littéraire, historique… Je souhaite donc que nous puissions faire valoir cette image ce bon vivre à l’occasion d’événements internationaux que nous pourrons organiser dans les prochaines semaines ou les prochains mois. 

Face aux Rouennais dans les rues de centre, il a été un peu plus spécifique évoquant l’organisation d’un sommet international et insistant sur les deux mots qui devront « prévaloir » dans les prochaines semaines dans les discussions entre l’État, la population et les élus : « transparence et dialogue. »