Archive dans 31 août 2019

Façade, accueil du public, loges… Le stade Diochon, à Rouen, poursuit sa métamorphose

La façade et le parvis côté avenue des Canadiens, au stade Diochon, à Rouen (Seine-Maritime), vont être complètement réaménagés.

La façade et le parvis côté avenue des Canadiens, au stade Diochon, à Rouen (Seine-Maritime), vont être complètement réaménagés. (©Projet B+C Architectes)

Le stade Robert-Diochon, temple du football de Rouen (Seine-Maritime), poursuit sa métamorphose. Après une première phase de travaux lancée en 2017, pour un montant de 5 millions d’euros, une deuxième va être entreprise, jusqu’en 2022, pour un montant équivalent de 5 millions d’euros. 

Lire aussi : HAC, QRM, Rouen Normandie Rugby… Les ambitions des clubs phares de Seine-Maritime cette saison

Bientôt un nouveau visage

En 2017, la priorité était d’abord d’obtenir l’homologation en Ligue 2, que Quevilly Rouen Métropole avait alors dans le viseur. Objectif atteint, même si ensuite QRM n’a effectué qu’une année en Ligue 2. En parallèle il s’agissait également de lancer un vaste programme de rénovation du stade, touchant aux conditions d’accueil du public et des sportifs, à l’éclairage, à la sécurité etc. 

C’est ce qui va se poursuivre jusqu’en 2022. Côté avenue des Canadiens, le stade va changer de visage. La façade va être réaménagée et sera plus vivante. La boutique, la billetterie et la consigne actuelles seront reconstruites et des bureaux vitrés, à l’étage, seront installés. Il y aura également plus d’espace pour les piétons sur le trottoir. Quand les futurs locaux du club seront opérationnels, l’actuel bâtiment administratif sera démoli. Concernant cet endroit, une étude sera lancée en vue de créer une voie d’accès par la rue Jules-Ferry, pour les bus des équipes et les voitures des partenaires. Pour ces derniers, de nouvelles loges vont également être ouvertes. 

Propriété de la Métropole Rouen Normandie, le stade Diochon est l’enceinte historique du FCR, et est aussi, depuis la saison 2015-2016, le stade de Quevilly Rouen Métropole. Pour les grandes occasions, il accueille également le Rouen Normandie Rugby (anciennement Stade Rouennais). 

Lire aussi : Richard Hill, entraîneur du Rouen Normandie Rugby : « Mentalement, nous sommes bons »

Une tribune Daniel Horlaville

À noter que la tribune d’honneur a été rebaptisée : elle s’appelle désormais tribune Daniel Horlaville. La plaque en son nom a été dévoilée vendredi 30 août 2018. « Daniel Horlaville, figure emblématique du football local et national pour avoir été, en 1969, le dernier joueur de l’histoire du football français à être sélectionné en équipe de France A alors qu’il est amateur », souligne la Métropole Rouen Normandie.

Il demeure le seul footballeur amateur de l’après-guerre à avoir été sélectionné en équipe de France. Daniel Horlaville a fait ses premiers pas de footballeur au Club athlétique d’Oissel avant de signer à l’US Quevilly. Il rejoindra finalement le FC Rouen où il terminera sa carrière en 1978 avant de rejoindre son premier club où il deviendra entraîneur.
Décédé en ce début d’année 2019, une tribune du stade portera désormais son nom.

KUNG FU MANSURIA

REPRISE DES COURS

Mercredi 4 septembre

La saison de Kung Fu  2019/2020 débutera dès le mercredi 4 septembre à Neufchatel en bray , dojo D.Douillet de 17h30 à 18h30 pour les 6-12ans et de 19h à 20h15 pour les ados/adultes.
Reprise à Blangy sur bresle le mardi 10 septembre de 18h30 à 19h15 pour les enfants et 19h15 à 20h30 pour les adultes.

Un cours d’essai gratuit et sans engagement. Venez découvrir la richesse de cet art martial, ouvert à tous.

Training and co
Remise en forme et renforcement musculaire
Vous souhaitez reprendre une activité physique, ou tout simplement vous renforcez physiquement en complément de votre sport favori.Venez nous rejoindre dès le lundi 2 septembre à Blangy sur bresle salle Fléchelle de 18h45 à 19h30 , mais aussi à Hornoy le Bourg dès le jeudi 4 septembre salle maison des jeunes de 18h45 à 19h30.Cours d’essai gratuit et sans engagement
Les cours sont basés sur des exercices aux poids du corps ou avec matériel, travail de l’équilibre, coordination, stretching, respiration, bien être…Un coaching personnalisé peut vous être proposer en cours particulier.

Les cours sont dispensés par Mr Leblond Christophe diplômé d’état mention perfectionnement sportif.Renseignement sur place ou au 06/28/32/26/46Prévoir une tenue de sport, une bouteille d’eau, du courage et de la bonne humeur.

contact: 06/28/32/26/46

Concerts, expos, gladiateurs… Que faire en Normandie ce week-end du 31 août et 1er septembre ?

Comme chaque semaine, la rédaction vous propose sa sélection d'idées de sortie à découvrir ces samedi 31 août et dimanche 1er septembre 2019 en Normandie. Détails.

Comme chaque semaine, la rédaction vous propose sa sélection d’idées de sortie à découvrir ces samedi 31 août et dimanche 1er septembre 2019 en Normandie. Détails. (©DR)

Bonjour à toutes et à tous ! 

Pour le dernier week-end des grandes vacances, la météo ne fait pas de cadeau aux normands… Un bulletin en deux actes bien distincts s’annonce. La journée de samedi devrait offrir une moyenne d’environ 22°C sur la quasi-majorité du territoire. Reste que quelques averses sont à prévoir en milieu d’après-midi au niveau du Cotentin en premier, puis sur toute la Manche en fin de journée. Des nuages sont également à prévoir en Seine-Maritime entre 17h et 20h. 

Dimanche, la situation s’annonce délicate. Un net rafraîchissement des température est à prévoir, avec une moyenne de 17°C durant la journée. Et pour profiter d’un dernier bain, il vaudra mieux tenter sa chance dans l’après-midi. Eh oui, tel le chant du cygne, le soleil semble vouloir offrir un dernier rappel entre 14h et 20h sur toutes les côtes du littoral normand. 

Et ce week-end, le programme des animations est chargé ! C’est au choix. 

Acid Kostik fait revivre l’époque western avec la 3D ce dimanche à Argentan
Acid Kostik s’invite à Argentan dimanche 1 septembre 2019 pour présenter leur dernière création. Un spectacle qui promet des effets de surprise.

À Pîtres (Eure), un concours de pin-up, dimanche, ouvert à toutes
À l’occasion du Festival américain, qui aura lieu ce week-end à Pîtres (Eure), un concours de pin-up aura lieu dimanche 1er septembre 2019. Il est encore possible de s’inscrire.

Cherbourg : trois jours de voyage dans la pop culture avec les Voyageurs Immobiles
Les Voyageurs immobiles reviennent au Quasar du 29 août au 1 septembre. Cosplay, super-héros et science-fiction… s’invitent à Cherbourg.

42e fête de la Terre, dimanche 1er septembre 2019 à Sainte-Gauburge
5 000 visiteurs sont attendus ce dimanche 1er septembre 2019 à Sainte-Gauburge pour la 42e fête de la Terre.

Ioupsi et Joke, le salon du chiot et des chatons, de retour au Parc des expositions de Caen
Le 31 août et le 1er septembre 2019, le Parc des expositions de Caen (Calvados) accueille un salon du chiot et des chatons. Attention, overdose de mignonnerie en vue…

Comice agricole à Résenlieu samedi 31 août 2019
Les organisateurs du comice agricole du pays de Gacé vous donnent rendez-vous samedi 31 août 2019 sur le terrain de Résenlieu. L’inauguration aura lieu à 11 h.

Ce week-end, à Villers-Bocage, place à la 42e Foire à tout et sa fête foraine
Ce samedi 31 août et dimanche 1 septembre 2019, place à la 42 édition de la Foire à tout à Villers-Bocage (Calvados). De nombreux exposants sont attendus.

Ville d’Eu. Vieilles soupapes et modèles réduits vous donnent rendez-vous ce week-end
En dehors du 75e anniversaire de la Libération, la Ville d’Eu sera animée ce week-end.

À Lisors (Eure) les fantômes de retour à l’abbaye de Mortemer chaque samedi soir
La 14e saison des Nuits des fantômes va débuter ce samedi 31 août 2019. Rendez-vous dès 21h à l’abbaye située à Lisors pour découvrir les lieux à la lueurs des bougies.

Au château de Gaillon (Eure), dernière représentation du spectacle « Liberté » samedi
Les visites théâtralisées du Château de Gaillon, dans l’Eure, rencontrent un vrai succès. La dernière représentation aura lieu ce samedi 31 août 2019.

Dimanche sous les Platanes à L’Aigle. Les spectateurs impatients de voir le programme 2020
La saison de Dimanche sous les platanes à L’Aigle (Orne) est terminée sur un satisfecit général. A tel point que les spectateurs disent vivement 2020.

L’humoriste Kallagan ouvre la nouvelle saison du théâtre À l’ouest, à Rouen
Vendredi 30 et samedi 31 août 2019, le théâtre À l’ouest, à Rouen (Seine-Maritime), scène 100% rire, rouvre ses portes. C’est l’humoriste Kallagan qui propose les premiers shows.

Louviers : la patinoire intercommunale Glacéo ouvre gratuitement ce week-end pour son inauguration
Démonstrations, match d’exhibition, initiations au patinage ou au hockey sur glace… Rendez-vous samedi 31 août et dimanche 1er septembre 2019 pour une ouverture gratuite.

Un festival à Villerville. Renaud Triffault : « La grande force de ce festival, c’est qu’on crée à partir d’un lieu »
Dans le cadre de l’événement « Un festival à Villerville », Renaud Triffault joue dans « Prologue » mis en scène par Marie Clavaguera-Pratx du 29 août au 1er septembre 2019.

L’événement Éclat(s) de rue investit la Presqu’île de Caen pour son apothéose finale
Éclat(s) de rue, la saison des arts de la rue de Caen (Calvados), s’achève les vendredi 30 et samedi 31 août 2019, sur la Presqu’île. De nombreux spectacles sont au programme.

Près du Havre, dernières séances de Ciné Toiles avec deux projections gratuites en plein air
Dernières séances pour Ciné Toiles, les 30 et 31 août, avec les projections des Rois de la glisse, au Fontenay, et des Triplettes de Belleville, à Montivilliers, près du Havre.

Avant la rentrée, devenez un gladiateur près de Caen : portez la tenue de combat !
Pour les derniers jours de vacances d’été, le musée de Vieux-la-Romaine, au sud de Caen (Calvados), propose de nombreuses animations liées au monde des gladiateurs.

Du 30 août au 1 septembre : Un camp militaire pour commémorer la libération entre Le Tréport, Eu et Mers-les-Bains
Les trois Villes Soeurs s’associent pour commémorer la libération, en mettant en place un camp militaire reconstitué au Tréport du 30 août au 1er septembre 2019.

Mais aussi…

Concerts, rencontres, chandelles musicales, tatouages… : les rendez-vous à ne pas manquer ce week-end à Dieppe et dans la région
Des concerts, les chandelles musicales, un festival de tatouages et motos… : le choix est large pour ce week-end à Dieppe et dans la région. Venez faire votre choix !

Éclat(s) final, balade, visites, expositions… Que faire à Caen ce week-end ?
Des envies de sorties à Caen (Calvados) et dans les environs, du 30 août au 1er septembre 2019 ? Éclat(s) final, visites, expositions… Nos idées pour vous bouger ce week-end.

Un dernier week-end de fête avant la rentrée à Condé en Normandie du vendredi 30 août au dimanche 1er septembre
Du vendredi 30 août au dimanche 1er septembre, Condé en Normandie est en fête avec au programme manèges, feu d’artifice et vide-greniers.

Une marche de la Liberté avec Patrick Coiffier, à Rouen, pour le 75e anniversaire de la Libération

Patrick Coiffier animera trois randonnées sur la Seconde guerre mondiale dans la région.

Patrick Coiffier animera trois randonnées sur la Seconde Guerre mondiale dans la région. (©Le Bulletin de l’arrondissement de Rouen)

Auteur de nombreux ouvrages dont Rouen 1940-1944 : 1 543 jours d’occupation, Patrick Coiffier est un puits d’histoires et d’anecdotes sur les faits de la Résistance dans la région et sur l’occupation de la ville de Rouen.

Lire aussi : Seconde Guerre mondiale. Rouen occupée durant 1543 jours : le nouveau livre de Patrick Coiffier

Patrick Coiffier est aussi randonneur et à ce titre, il interviendra à l’occasion du 75e anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie. En effet, le comité départemental de la randonnée pédestre organise, pour l’événement, le samedi 31 août, une balade dans les rues de Rouen.

C’est une balade de 7 km. Le départ aura lieu place de l’hôtel de ville, où sont arrivés les Canadiens le 30 août 1944. Je vais emmener le groupe dans des rues et sur des places touchées par les bombardements de Rouen du 19 avril 1944 et ceux de la semaine Rouge du 30 mai au 5 juin 1944, précise Patrick Coiffier.

Lire aussi : Bataille de Normandie. Le nouveau livre de Patrick Coiffier, historien de Seine-Maritime

Deux autres randonnées prévues

Pour la rentrée, deux autres randonnées sont organisées par Caroline Dubeaurepaire et Patrick Coiffier. L’une aura lieu le dimanche 1er septembre, au cœur de la forêt de Lyons, Sur les pas des résistants de Mortemer. La seconde se déroulera le dimanche 8 septembre et concernera Le maquis des Diables noirs à Saint-Denis-le-Thiboult. Une rentrée sportive et culturelle pour partir du bon pied !

Infos pratiques
La Marche de la Liberté à Rouen, le 31 août. Rendez-vous à 14 h place de l’hôtel de ville. Renseignements et inscriptions pour les randonnées du 1er et 8 septembre : Caroline Dubeaurepaire au 02 35 79 12 37 ; Patrick Coiffier au 02 35 79 26 06.

Au Havre, le collectif Les gens des lieux investit Saint-François avec des installations éphémères

Le collectif Les gens des lieux a investi, avec des installations temporaires, les abords du bassin du Roy, au Havre.

Le collectif Les gens des lieux a investi, avec des installations temporaires, les abords du bassin du Roy, au Havre. (©S.B./Normandie-actu.)

Le collectif d’architectes, d’urbanistes et de paysagistes du Havre (Seine-Maritime), Les gens des lieux, investit jusqu’au 19 octobre 2019 les terre-pleins délimitant les bassins du Roy et l’anse Notre-Dame, au cœur du quartier Saint-François. Animés par la volonté de porter un nouveau regard sur la configuration d’un site, sur l’interface entre ville et port, ces professionnels ont installé un mobilier urbain éphémère à deux pas du pont Notre-Dame.

Samedi 31 août et dimanche 1er septembre 2019, dans le cadre de la fête de la mer, Les gens des lieux accueilleront le public autour d’une guinguette éphémère. D’autres interventions sont prévues jusqu’à la mi-octobre, dans le cadre du projet baptisé Genius 2019.

Lire aussi : EN IMAGES. Un été au Havre : plongez dans le quotidien miniature de la Narrow House

Renouveler le regard

Peut-être avez-vous eu l’occasion de profiter du mobilier urbain installé par Les gens des lieux, à deux pas de la rue Faidherbe, le long du Bassin du Roy ? Bancs et sièges proposent de regarder le paysage autrement. Sur la rive, en face, une installation temporaire invite à pique-niquer, à se poser dans ce site transformé par le collectif :

L’idée du projet est d’occuper un site, de l’habiter temporairement et de proposer ainsi de porter un nouveau regard sur le lieu. La configuration est intéressante car se croisent port et ville. Par nos interventions, nous attirons l’attention sur des détails, des bâtiments qui, bien qu’ancrés dans le paysage, ne sont plus visibles, explique Dorothée Navarre-Vatinel, architecte et membre du collectif Les gens des lieux.

Lire aussi : Cinq choses que vous ne savez (peut-être) pas sur le Volcan, monument emblématique du Havre

Une guinguette éphémère

Dans le cadre de la fête de la mer, le public pourra accéder au poste de manœuvre du pont Notre-Dame, qui, aujourd’hui, n’est plus utilisé. Propriété du GPMH (Grand port du Havre), ce bâtiment technique n’est d’ordinaire pas ouvert à la visite.

Exceptionnellement, samedi et dimanche, les gens pourront rentrer dans ce bâtiment technique, caractéristique de l’architecture des années 60. C’est une micro-architecture très intéressante. Nous avons choisi de repeindre des éléments en rouge pour garder le vocabulaire du port et du lieu, mais aussi réveiller le regard. C’est une petite folie (comprenez maison de plaisance, de villégiature, NDLR) en soi, souligne l’architecte.

Lire aussi : Activités nautiques, bénédiction des marins… Au Havre, le quartier Saint-François fête la mer

Si l’on ouvre bien les yeux, de nombreux bâtiments techniques ponctuent le paysage, constituant une sorte de maillage rassemblant autant de témoins de l’activité portuaire et maritime de la ville. Les gens des lieux, par leurs interventions éphémères, nous accompagnent dans cette redécouverte du site.

Lire aussi : Quand la typographie devient volume : Claire Le Breton expose à la Maison du patrimoine du Havre

Projection et installation sonore

D’autres rendez-vous seront organisés par le collectif. Samedi 14 septembre, à la tombée de la nuit, des images filmées par l’artiste havrais, Christophe Guérin, seront projetées sur la guérite. Une mise en valeur du site par l’image-mouvement.

Jusqu’à 00h30, des images en lien avec le monde de la mer seront projetées sur la façade. C’est une façon de ramener du maritime dans l’espace car ce lieu est fortement marqué par la présence de l’eau, indique Dorothée Navarre-Vatinel.

Lire aussi : Du Havre aux Caraïbes. L’épopée maritime d’un cinéaste de Seine-Maritime

Samedi 12 octobre, dans le cadre de la clôture du festival Zigzag, festival de l’architecture et des arts de l’espace organisé par la Maison de l’architecture de Normandie, Olivier Labbé, plasticien havrais, investira à son tour la vigie :

Le bâtiment sera ouvert de nouveau au public qui pourra découvrir dans l’enceinte de ce petit bâtiment une vague sonore, un montage réalisé par Olivier Labbé et constitué de témoignages de Havrais rassemblés par Karine Chevallier, de l’association Les cueilleurs d’histoire. Jérôme Boyer, comédien, proposera, quant à lui, une déambulation sur site.

Lire aussi : « Le Havre, mon amour » : livrez vos émotions sur l’architecture et le patrimoine de la ville

Journée nationale des architectes

Le projet Genius 2019 s’achèvera samedi 19 octobre avec les membres du collectif, réunis dans le cadre de la Journée nationale des architectes. L’occasion pour le public d’aller à la rencontre de ces professionnels qui contribuent à renouveler le regard de chacun sur le bâti, sur la ville.

Le collectif Les gens des lieux a reçu le soutien et l’accompagnement pour ce projet de la Ville, le GPMH, Le Havre Métropole et la Maison de l’architecture de Normandie-Le Forum. Les professionnels soulignent l’intérêt, dans leur réflexion, de travailler sur des propositions temporaires :

Les installations éphémères donnent plus de souplesse et de possibilités dans les propositions. Ce sont des outils de réflexion, conclut l’architecte.

Lire aussi : À deux pas des Docks du Havre, un quartier en pleine mutation : un projet de réhabilitation lancé

Infos pratiques :
Samedi 31 août : Guinguette éphémère, de 18h à minuit
Dimanche 1er septembre : guinguette épéhmère, de 12h à 18h, et barbecue sur le pont Notre-Dame, à 12h.
Samedi 14 septembre : à la tombée de la nuit jusqu’à minuit, projection de Christophe Guérin
Samedi 12 octobre : installation sonore d’Olivier Labbé
Samedi 19 octobre : Journée nationale des architectes

Festival de la Terre en Seine-Maritime : les jeunes agriculteurs vous préparent une belle fête

Parmi les animations proposées, les démonstrations des chiens de berger avec les troupeaux de moutons devraient séduire le public, à Vieux-Manoir, les 31 août et 1er septembre.

Parmi les animations proposées, les démonstrations des chiens de berger avec les troupeaux de moutons devraient séduire le public, à Vieux-Manoir, les 31 août et 1er septembre. (©Photo d’illustration Adobe Stock)

Le Festival de la Terre se déroule chaque année en un point différent de la (grande) Normandie. Cette année, il aura lieu en Seine-Maritime, et plus précisément à Vieux-Manoir, à l’initiative des jeunes agriculteurs du secteur Buchy-Boos, présidé par Adrien Carpentier. Avec des collègues agriculteurs, « une trentaine de jeunes très motivés », souligne-t-il, il propose au public deux jours d’animations variées, dans une mini-ferme… géante.

Toucher les gens extérieurs au monde rural

« Notre objectif, c’est de toucher les gens extérieurs au monde rural, pour leur faire découvrir notre passion, notre métier, les pratiques agricoles actuelles et tout ce qui touche au monde de l’agriculture », fait valoir Adrien Carpentier, qui indique que ce festival, c’est aussi la rencontre des anciens agriculteurs qui partagent leur savoir-faire avec les jeunes, qui ont recours aux pratiques d’aujourd’hui.

Une journée de partage pour tous en somme, pour mieux se connaître et s’apprécier… et apprendre à vivre ensemble.

Mini-ferme, concours de labours, marché fermier…

Mini-ferme avec poules, vaches, cochons, moutons, oies, canards… bref, tous les animaux de la ferme, mais également balades en poney, un marché fermier avec des producteurs locaux : l’occasion rêvée durant ces deux jours de festival de découvrir des produits fabriqués près de chez vous, tout en vous distrayant.

En effet, les organisateurs ont également prévu quelques animations qui sortent de l’ordinaire et qui, à coup sûr, devraient séduire le public. Il y aura ainsi un concours de labours, où des juges devront désigner le plus beau labour exécuté selon les règles de l’art.

Une course de « moiss’batt » !

Il y aura également une démonstration de chien de berger avec un troupeau de moutons, une course de « moiss’ batt », entendez moissonneuse-batteuse, qui assurément vaudront le détour, tout comme l’auto-foot…

« Une tonte de moutons est également prévue, ainsi qu’une démonstration par des apiculteurs », poursuit Adrien Carpentier. Un riche programme assurément, qui devrait attirer un large public à Vieux-Manoir. « Ce festival est vraiment tout public. Il y aura même une messe dimanche matin, à 10 h », signale l’organisateur.

Infos pratiques
Festival de la Terre à Vieux-Manoir, samedi 31 août, de 13h à 18h, et dimanche 1er septembre, de 10h à 18h.
Entrée : 6 € adultes, gratuit moins de 12 ans. Restauration possible sur place.

Près du Havre, la plus grande raffinerie de France sera à l’arrêt pendant deux mois

L'activité de la raffinerie Total, près du Havre, sera arrêtée pendant deux mois.

L’activité de la raffinerie Total, près du Havre, sera arrêtée pendant deux mois. (©Total plateforme Normandie)

Dans le cadre d’une grande opération de travaux de maintenance assortie d’une inspection, la raffinerie de la plateforme Total, située à Gonfreville l’Orcher, près du Havre (Seine-Maritime), sera à l’arrêt pendant environ deux mois, à compter du 4 septembre 2019. 

Dans un communiqué envoyé vendredi 30 août, le groupe précise : 

Des projets portant sur la sécurité et l’environnement seront réalisés, en même temps que des travaux de maintenance et d’inspection

L’ambition du groupe Total est « d’améliorer l’efficacité énergétique des installations, de réduire les émissions de CO2 et d’accroître les performances opérationnelles et économiques de la plateforme ».

Coût total  de l’opération : 110 millions d’euros. 

Lire aussi : Quatre cheminées de l’ancienne raffinerie Petroplus détruites, près de Rouen

Nuisances sonores et visuelles 

Ce Grand Arrêt n’est pas nouveau. Il a lieu tous les sept ans, conformément au règlement, et fait suite au Grand Arrêt du site pétrochimique qui s’est déroulé en 2018 et pour lequel 50 millions d’euros ont été investis. D’ailleurs, la raffinerie de Donges a, elle aussi, été arrêtée en mai 2019 pour plusieurs semaines

Cet arrêt engendrera plus d’un million d’heures de travail et accueillera plus de 3 000 intervenants externes. Pour les habitants des alentours, Total alerte : « les phases d’arrêt et de redémarrage des unités sont susceptibles d’engendrer des nuisances sonores et visuelles », sans donner davantage de détails sur ces nuisances. 

Avec cette interruption de l’activité, peut-on craindre une pénurie de carburant ? Non, car une réorganisation est effectuée en amont, comme l’expliquait le directeur hygiène et sécurité du site à nos confrères de Ouest-France

À noter que la plateforme Total Normandie est la plus grande de France avec 12% de la capacité de raffinage du pays. Sur son site, elle regroupe une raffinerie, un site pétrochimique et un site de fabrication de polymères.

La Semaine Bleue : édition 2019

Semaine nationale des seniors organisée par le Centre Communal d'Action Sociale de Fécamp et les associations fécampoises. Tous publics.
OUVERTURE LUNDI 7 OCTOBRE
Projection du lm « un jour tu vieilliras ». Cette fiction a pour thème l'isolement des seniors et vise à provoquer le débat. Les participants seront invités à échanger avec le réalisateur. En cloture, projection du clip intergénérationnel « Buenos Aires » (de Tala). En partenariat avec le Cinéma le Grand large, Malakoff Mederic, (...)

- Sorties

Jean-Louis Louvel candidat à la mairie de Rouen : quelle « crédibilité » pour Paris-Normandie ?

« Les politiques... ils se demandent tous... » Jean-Louis Louvel sait bien qu'il intrigue.

Le SNJ a fait paraître un communiqué se questionnant sur la « crédibilité du journal » Paris-Normandie au lendemain de l’annonce de la candidature à la mairie de Rouen de Jean-Louis Louvel. (©Julien Bouteiller / 76actu)

« Pour l’intérêt de Paris-Normandie, je ne ferai pas d’interview. » C’est le texto qu’a envoyé Jean-Louis Louvel aux journalistes du quotidien dont il est l’actionnaire majoritaire, jeudi 29 août 2019, alors que l’homme venait sur France Bleu Normandie et 76actu de se déclarer candidat aux municipales de 2020 à Rouen (Seine-Maritime). Le journal, dans son édition du 30 août 2019, rapporte ce refus dans un encadré intitulé « En toute transparence », et rendant notamment compte du caractère « cocasse » de la situation. 

Cocasse au point que les journalistes du titre ont appris la nouvelle par les autres médias, nous confie l’un d’eux, membre du SNJ. 

Lire aussi : INTERVIEW. Jean-Louis Louvel, candidat à la mairie de Rouen : « C’est un devoir de m’engager »

Jean-Louis Louvel a évité des situations de départs

Jean-Louis Louvel, entrepreneur multi-casquettes, PDG de l’entreprise PGS et président du Rouen Normandie rugby, a racheté Paris-Normandie en 2017, alors que le journal était en difficulté financière. « Il y avait eu deux dépôts de bilan, le propriétaire de l’époque n’avait pas bien joué son rôle d’actionnaire », relate Jean-Marie Charon, sociologue expert des médias. « Au moment où Jean-Louis Louvel rachète le journal, la seule autre option, c’est Rossel, un groupe de presse qui connait très bien le domaine, mais aurait été un gestionnaire très rude ; l’arrivée de Jean-Louis Louvel a donc évité des situations compliquées, avec notamment des départs. »

Vendredi 30 août 2019, le SNJ (Syndicat National des Journalistes) a fait paraître un communiqué se questionnant sur « la crédibilité du journal », son propriétaire désormais officiellement engagé dans la campagne des municipales. Le syndicat s’y inquiète du fait que l’entrepreneur n’est pas parvenu « à éclaircir sa situation au sein du journal avant de confirmer ses ambitions politiques ».

« Le problème, ce n’est pas lui »

« Quand il est interpellé sur ce sujet-là, il a tendance à se replier sur le fait qu’il n’est jamais intervenu sur le contenu éditorial. Mais le problème, ce n’est pas lui, mais ses lecteurs, le rapport entre le journal et ses lecteurs, la crédibilité du journal », analyse Jean-Marie Charon.

La question, c’est la suspicion que ça engendre, et qui est nocive pour la rédaction, complète le journaliste du SNJ interviewé.

Dans son encadré accompagnant l’interview finalement accordée, le quotidien explique, « pour veiller à rester crédible », qu’il se devait « de l’interroger sur cette candidature, comme n’importe quel candidat qui se présentera à la mairie de Rouen. »

Alors quelles garanties Jean-Louis Louvel candidat pourra-t-il offrir aux journalistes de son titre ainsi qu’aux lecteurs ? Une première piste est lancée par le SNJ dans son communiqué, celle d’une « société des journalistes, avec des pouvoirs importants de contrôle et de saisine ». « Ceci nous permettrait d’avoir un garde-fou déontologique. On nous parle d’éventuelles pressions politiques, mais la plus grande menace est économique », selon le journaliste du SNJ, qui évoque les difficultés pour un organe de presse à « préserver son indépendance » dans le cadre de mutualisations d’entreprises dans des holdings où toutes sont vouées à s’entraider. Ainsi Jean-Louis Louvel regroupa par exemple la majeure partie de ses activités dans un même bâtiment, celui du 107 à Rouen.

Lire aussi : PORTRAIT. Sport, presse, politique… Les ambitions du « roi de la palette » J-L. Louvel à Rouen

Pour Jean-Marie Charon, une société de journalistes serait « une première étape ». « Il faudra bien la définir, parce qu’il en existe de nombreuses sortes. Certaines sont au capital du journal, tandis que d’autres ont un rôle extrêmement limité. C’est la société des rédacteurs en se créant qui s’auto-définit comme étant un interlocuteur éventuel, qui pourrait prendre position. Toutefois, une brique me semble manquer, poursuit-il, dans laquelle les lecteurs ou les représentants des lecteurs sont présents. »

Assemblée générale le 25 septembre

Et quid de Paris-Normandie si d’aventure Jean-Louis Louvel se retirait de l’actionnariat ? « Ce serait au moment le plus délicat pour le journal : si l’actionnaire se retire, alors il n’y aura plus que les fragilités. Et si la suite était une solution de type Rossel, alors ce serait dur pour le personnel du quotidien. »

Une assemblée générale des journalistes est prévue par le SNJ le 25 septembre 2019 à Rouen. D’ici là, les premiers contours de la société de journalistes voulue par le syndicat pourrait être définis.

La Semaine Bleue : édition 2019

Semaine nationale des seniors organisée par le Centre Communal d'Action Sociale de Fécamp et les associations fécampoises. Tous publics.
OUVERTURE LUNDI 7 OCTOBRE
Projection du lm « un jour tu vieilliras ». Cette fiction a pour thème l'isolement des seniors et vise à provoquer le débat. Les participants seront invités à échanger avec le réalisateur. En cloture, projection du clip intergénérationnel « Buenos Aires » (de Tala). En partenariat avec le Cinéma le Grand large, Malakoff Mederic, (...)

- Sorties

Exposition, concert, visites… Que faire à Rouen ce week-end ?

Vendredi 30 août 2019

Visite de l’aître Saint-Maclou

Une partie de l'aître Saint-Maclou est désormais ouverte au public.

Une partie de l’aître Saint-Maclou est désormais ouverte au public. (©Fabien Massin)

En attendant son ouverture complète en 2020, à l’issue des travaux de restauration actuellement en cours, une partie du deuxième monument le plus visité de Rouen est accessible au public. Un passage piéton situé entre les rue Martainville et Géricault permet de traverser l’aître par sa galerie ouest.

Lire aussi : Réouverture de l’aile ouest de l’aître Saint-Maclou, trésor du patrimoine de Rouen

Infos pratiques :
De 9h à 12h, le vendredi. De 9h à 17h du lundi au jeudi. Fermé week-end et jours fériés.
C’est gratuit.

Vendredi 30 et samedi 31 août 2019

Patri-moine en pixels

Proposée par l’association Pix3l et Sandrine Géronimi, cette animation invite à une visite insolite du quartier Beauvoisine, un voyage magique où se mêlent visite simple et images numériques.

Infos pratiques :
Square Maurois, 198 rue Beauvoisine, à Rouen, à 21h30.
C’est gratuit.

Lire aussi : Le cinquième festival Vibrations se met en musique au Jardin des plantes de Rouen

Samedi 31 août 2019

Les frères Jacquard

Les frères Jacquard, un trio surprenant mêlant burlesque et musique.

Les frères Jacquard, un trio surprenant mêlant burlesque et musique. (©D.R.)

Les frères Jacquard, trio de musiciens – chanteurs, improbables, proposent un spectacle mêlant musique et humour, performances vocales et improvisations théâtrales, élégance vestimentaire et extravagance assumée. Un show burlesque à la croisée du concert et du spectacle.
Animation proposée par la Métropole, en partenariat avec l’Atelier 231, centre national des arts de la rue et de l’espace.

Infos pratiques :
Place de la cathédrale, à Rouen, à 18 heures.
C’est gratuit.

Dimanche 1er septembre 2019

Fête Saint-Fiacre

Rouen organise la fête des jardiniers, maraîchers, horticulteurs et paysagistes : la Saint-Fiacre. Le programme est le suivant : rassemblement à la maison de quartier (rue Mustel, à Rouen) à 10 heures. 10h30 : messe à la basilique du Sacré-Chœur. De 14 à 18 heures : visite gratuite des décors floraux et légumes anciens, avec une conférence animée par Jérôme Chaïb.

Infos pratiques :
Basilique du Sacré-Chœur, rue de Bourgogne, à Rouen.

Les métiers du Robec au temps jadis

Autrefois certains corps de métiers s’installaient le long des rivières car elles étaient liées à leur activités. Ainsi, dans le quartier Saint-Maclou, des meuniers, des brasseurs, des teinturiers ont utilisé l’eau du Robec comme force motrice ou comme élément de transformation.
Rendez-vous devant la fontaine de l’église Saint-Maclou.

Infos pratiques :
Église Saint-Maclou, place Barthélémy, à Rouen, à 15 heures.
Tarifs : de 4,50 à 6,50 euros. Sur réservation auprès de l’office de tourisme. accueil@rouentourisme.com ou 02 32 08 32 40

Jusqu’au 2 septembre 2019

L’aventure normande de Braque, Miró, Calder et Nelson

Derniers jours pour pouvoir découvrir l’exposition consacrée au cubiste Georges Braque (1882-1963) – mais aussi à ses compagnons Joan Miró (1893-1983), Alexander Calder (1898-1976), auteur de l’œuvre grand format installée esplanade Duchamp – et Paul Nelson (1895-1979): « Braque, Miró, Calder, Nelson, Varengeville, un atelier sur les falaises ». L’exposition retrace le travail et les créations conçus par ces artistes dans le village de Seine-Maritime.

Lire aussi : Expo. L’aventure normande de Braque, Miró, Calder et Nelson au Musée des beaux-arts de Rouen

Infos pratiques :
Au Musée des beaux-arts de Rouen, esplanade Marcel-Duchamp.
Exposition ouverte tous les jours de 10 heures à 18 heures. Musée fermé les mardis.
Tarifs : plein 9 euros, réduit 6 euros. Gratuit pour les moins de 26 ans. 

Jusqu’au 15 septembre 2019

Cathédrale de lumière

Les nouveaux visages de la cathédrale sont à découvrir jusqu'au 15 septembre 2019.

Les nouveaux visages de la cathédrale sont à découvrir jusqu’au 15 septembre 2019. (©Cosmo AV)

La 7e édition de Cathédrale de lumière est un prolongement naturel à l’Armada. Le nouveau volet, intitulé Les Nouveaux mondes, est consacré aux grandes épopées humaines, à commencer par les explorations maritimes. Cette nouvelle création est couplée avec Vikings, déjà présenté en 2015.

Lire aussi : REPORTAGE. Dans les coulisses du spectacle de Rouen Cathédrale de Lumière

Infos pratiques :
Place de la cathédrale, à Rouen.
À 22 heures jusqu’au 31 août. À 21h30, du 1er au 15 septembre 2019.
C’est gratuit.

Festival Béton, meeting aérien, fête de la mer… Que faire au Havre ce week-end ?

Samedi 31 août 2019

Un été au Havre

Narrow house

Depuis samedi 27 juillet 2019, la Narrow House, située avenue Foch au Havre, est enfin ouverte au public.

Depuis samedi 27 juillet 2019, la Narrow House, située avenue Foch au Havre, est enfin ouverte au public. (©MC Nouvellon.)

L’artiste autrichien Erwin Wurm expose ses œuvres au Havre. Ne ratez pas la visite de la maison étroite, la Narrow house, installée avenue Foch. Elle est enfin accessible au public ! L’occasion de se plonger dans ce monde, où tous les objets et les espaces sont rétrécis, étriqués. Une expérience à vivre !

Lire aussi : EN IMAGES. Un été au Havre : plongez dans le quotidien miniature de la Narrow House

Infos pratiques :
Avenue Foch, au Havre. Visite tous les jours, de 10h à 18h.
C’est gratuit.

Stephan Balkenhol

L’artiste allemand Stephan Balkenhol expose au Portique, espace d’art contemporain, à la bibliothèque Oscar-Nieyemer, mais aussi sur les façades Perret, à deux pas du quai de Southampton.

Infos pratiques :
Jusqu’au 22 septembre, au Havre. Retrouvez les informations et programmations en ligne sur le site en ligne, ici.
c’est gratuit.

Festival Béton

Un festival célèbre Le Havre en musique et en proposant dégustations balades jusqu'au 1er septembre.

Un festival célèbre Le Havre en musique et en proposant dégustations balades jusqu’au 1er septembre. (©F.Z.)

Organisé par les structures Bon esprit et Collectif Intro, l’événement baptisé Béton, en écho au matériau si caractéristique du Havre, se déroulera du 30 août au 1er septembre. Transversale, cette première édition mêle fooding, musique et balades. Deux sites principaux accueilleront les événements : la place Perret et le quai de Southampton.

Infos pratiques :
Jusqu’au 1er septembre, au Havre.
Programme, réservations et billetterie en ligne, ici
Tarifs : de 3 à 10 euros.

Fête de la mer

Le quartier saint-François célèbre la mer, ce week-end.

Le quartier saint-François célèbre la mer, ce week-end. (©Ph. Bréard/VDH.)

Samedi 31 août et dimanche 1er septembre, le quartier Saint-François accueille une nouvelle édition de la fête de la mer. Au programme : expositions, animations et musique !

Infos pratiques :
Samedi 31 août, de 14h à 22h30, et dimanche 1er septembre, de 10h à 18h, à St-François.
C’est gratuit.

Exposition

SIRE expose son travail au réfectoire de l'Abbaye de Montivilliers.

SIRE expose son travail au réfectoire de l’Abbaye de Montivilliers. (©SIRE.)

Artiste originaire de Montivilliers, SIRE, graffeur influencé par la culture hip-hop, a longtemps utilisé les murs de la région havraise pour s’exprimer. Créateur du personnage baptisé « Yellow man », il présente au réfectoire de l’Abbaye de Montivilliers ses dernières créations sur toiles, dans lesquelles il convoque de nombreuses techniques : peinture acrylique, crayons, feutres … Autant de façons d’exprimer sa créativité.

Infos pratiques :
Jusqu’au 1er septembre, au réfectoire de l’Abbaye, à Montivilliers. Du mardi au vendredi, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30. Les samedis et dimanches, de 14h à 18h. Fermeture le lundi.
Entrée libre.

Ciné Toiles

Dernière séance dans l’agglomération du Havre de la manifestation estivale Ciné Toile. Au programme, sera projeté à Montivilliers, le film d’animation, Les triplettes de Belleville.

VIDÉO. La bande-annonce des Triplettes de Belleville :

Lire aussi : Projections gratuites en plein air : nouvelle édition de Ciné Toiles dans l’agglomération du Havre

Infos pratiques :
Samedi 31 août, à partir de 18h30, à la Piste aux étoiles, à Montivilliers. Projections à 21h10.
C’est gratuit.

Dimanche 1er septembre 2019

Festival Béton

Organisé par les structures Bon esprit et Collectif Intro, l’événement baptisé Béton, en écho au matériau si caractéristique du Havre, se déroulera du 30 août au 1er septembre. Transversale, cette première édition mêle fooding, musique et balades. Deux sites principaux accueilleront les événements : la place Perret et le quai de Southampton.

Infos pratiques :
Jusqu’au 1er septembre, au Havre.
Programme, réservations et billetterie en ligne, ici
Tarifs : de 3 à 10 euros.

Fête de la mer

Parmi les incontournables, n’oubliez pas la bénédiction de la mer et des marins, dimanche 1er septembre, à 11h30. Une messe à Saint-Joseph, suivie de la bénédiction, est organisée par le comité des fêtes de la mer à 10h. Cette année, pour les nouveautés, notons la guinguette éphémère, imaginée par le collectif Les Gens des Lieux, rassemblant architectes, paysagistes et urbanistes havrais.

Infos pratiques :
Dimanche 1er septembre, de 10h à 18h, à St-François.
C’est gratuit.

Meeting aérien de la patrouille de France

La patrouille de France est attendue dans le ciel havrais, dimanche 1er septembre.

La patrouille de France est attendue dans le ciel havrais, dimanche 1er septembre. (©Jérémy Bonnet/Normandie-actu.)

À l’occasion des 100 ans de l’aéroclub Jean-Maridor, la patrouille de France survolera la plage du Havre, de 15h à 17h30. Spectacle garanti !

Lire aussi : Pour ses 100 ans, l’aéroclub du Havre s’offre… un meeting de la patrouille de France !

Infos pratiques :
Dimanche 1er septembre, à 15h, saut des parachutistes sur la plage du Havre en DC3 Dakota. De 15h à 17h20, meeting sur le front de mer. De 17h30 à 19h30, présentation des pilotes de la patrouille de France sur le car podium de l’Armée de l’Air.
C’est gratuit.

Expositions

Imagine Van Gogh

Baladez-vous dans les toiles du maître Vincent Van Gogh, au Carré des Docks.

Baladez-vous dans les toiles du maître Vincent Van Gogh, au Carré des Docks. (©S.B./Normandie-actu.)

Derniers jours pour découvrir l’exposition Imagine Van Gogh au Carré des Docks, une immersion complète dans les toiles de l’artiste.

Lire aussi : Imagine Van Gogh, une exposition immersive à découvrir tout l’été au Carré des Docks au Havre

Infos pratiques :
Jusqu’au 1er septembre, au Carré des Docks, quai de la Réunion, au Havre. Tlj de 10h à 19h.
Tarifs : de 9,50 à 13,50 euros.

Abeilles, une histoire naturelle

Découvrez le monde secret des abeilles, au Muséum.

Découvrez le monde secret des abeilles, au Muséum. (©Éric Tourneret.)

Spécialement dédiée aux abeilles, l’exposition, Abeilles, une histoire naturelle, a été conçue autour du travail photographique d’Éric Tourneret. Entre approches scientifiques et culturelles, laissez-vous transporter dans le monde extraordinairement riche et fascinant des abeilles.

Lire aussi : Exposition. Le monde secret des abeilles se dévoile au Muséum d’histoire naturelle du Havre

Infos pratiques :
Jusqu’au 10 novembre, au Muséum d’histoire naturelle, place du Vieux-Marché, au Havre. Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Fermé le jeudi matin et le lundi.
Tarifs : de 3 à 5 euros.

Guinguette

Prochaine guinguette prévue le dimanche 22 septembre 2019 de 12h à 18h sur les quais de Seine avec Duo Guinguette.
Restauration sur place : choucroute
Réservations au 06 69 05 19 98

Le « stress » pour ces enseignants de Seine-Maritime qui n’ont pas encore d’affectation

Alors que les enseignants de Seine-Maritime effectuent leur pré-rentrée, certains ne savent pas dans quelles classes ils seront affectés.

Alors que les enseignants de Seine-Maritime effectuent leur pré-rentrée, certains ne savent pas dans quelles classes ils seront affectés. (©Adobe stock/illustration)

Tous les professeurs des écoles de Seine-Maritime effectuent leur pré-rentrée scolaire vendredi 30 août 2019. Seulement, certains ne savent toujours pas devant quels élèves, ni dans quelle commune, ils seront envoyés lundi 2 septembre. Ils sont 300 professeurs dans ce cas dans les départements de l’Eure et la Seine-Maritime.

Lire aussi : Pourquoi les écoles des Hauts de Rouen sont devenues attractives pour les enseignants

Une « rentrée sport »

Sur les groupes Facebook dédiés aux enseignants du premier degré, beaucoup s’inquiètent. Jeudi, Véronique témoignait qu’elle n’avait toujours « pas de nouvelle de [mon] affectation ». Marie*, titulaire 2e année, âgée de 25 ans, a eu une réponse jeudi matin, seulement. « J’ai enfin eu ma notification sur I-prof, le gestionnaire de carrière », confie-t-elle.

C’est maintenant sûr, pour cette « rentrée sport », Marie sera enseignante en CE2-CM1. « J’aurais aimé le savoir avant, parce que je vais dans une classe d’éducation prioritaire. C’est une première et je n’ai jamais eu de CM1. Il faut maintenant que je réfléchisse à un cadre pour cette classe à double niveaux et je ne vais avoir que le week-end pour penser tout ça. »

D’un point de vue matériel, Marie s’affole aussi : « Il s’agit d’une ouverture de classe, donc il n’y a que le minimum. Mes commandes de matériels, de cahiers ne sont pas faîtes. »

Lire aussi : Après les annonces d’Emmanuel Macron, « nous ne fermerons plus d’école en Seine-Maritime »

Les nouvelles règles du mouvement

Laurence Salaün, du SnuIPP, constate que ces « affectations tardives mettent à mal l’organisation des écoles ». La syndicaliste affirme que ces difficultés « découlent des nouvelles règles du mouvement imposées de manière précipitée par le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer ». Avec ces nouvelles règles « centralisées », Laurence Salaün n’est plus en mesure d’expliquer le fonctionnement des affectations à ces consœurs et confrères en demande :

Habituellement, les affectations passaient en commission paritaire dans chaque circonscription. Ce n’est plus le cas. Il y a très peu de transparence. Les collègues ne comprennent pas comment sont faites ces affectations et nous ne pouvons pas les aider.

3% des enseignants de l’académie de Rouen

De son côté, l’inspection académique (IA) affirme que « la rentrée et prête » et que « toutes les classes auront un enseignant lundi ». Elle admet cependant, que quelques affectations font défaut. Jeudi 29 août, 3% des enseignants titulaires de l’académie de Rouen (Seine-Maritime et Eure) n’avaient pas d’affectation.

Ils sont bien affectés sur leur secteur, mais attendent leur lieu d’exercice précis.

Selon l’inspection académique, « vendredi midi » tout sera résolu. « Je ne pense pas que vendredi, tout cela soit réglé, sincèrement », regrette pour sa part, Laurence Salaün.

L’IA explique que tout sera définitivement arrêté mercredi 4 septembre, avec la formation de groupes de travail, censés « définir les derniers ajustements liés à la carte scolaire, avec des ouvertures éventuelles ou des confirmation de fermetures de classes, en fonction du comptage du nombre d’élèves ». Des postes de professeurs des écoles sont réservés à cet effet.

L’académie de Rouen compte 11 000 enseignants du premier degré, dont 10 125 dans le secteur public.

*Le prénom a été modifié pour conserver l’anonymat de cette fonctionnaire