Archive dans 31 mai 2019

Sébastien LECORNU prépare déjà les élections régionales de 2021…

"Gouverner c'est prévoir" disait Colbert. Mais gardons surtout à l'esprit ce que nous en dit Jean de la Fontaine car la version "Perrette et le pot au lait" de l'anticipation politique existe et c'est même la version la plus courante...

m4VBE6lBXgAtZ-XTBgdfmbGpynY

Prenons l'exemple d'un Sébastien LECORNU jeune homme aussi pressé qu'ambitieux qui court ces temps-ci la campagne normande depuis son perron parisien pour une séance de calinothérapie avec les cinq associations départementales des élus locaux normands reçues sous les lambris de son ministère: il est vrai que depuis la pelouse soignée d'un hôtel particulier du 6ème arrondissement la campagne normande fait un agréable fond de tableau!

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Rouen, le 29 mai 2019
 
Les Présidents des Associations Départementales de Maires et de Présidents d’EPCI normands reçus par Sébastien LECORNU, Ministre chargé des collectivités territoriales
 
Sébastien LECORNU, Ministre chargé des collectivités territoriales a récemment reçu les cinq présidents normands des Associations Départementales de Maires et de Présidents d’EPCI au Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Au cours de cette rencontre, le Ministre a exposé les orientations que compte prendre le Gouvernement en faveur des collectivités territoriales suite notamment au Grand Débat National. Il a également rappelé les besoins de proximité exigés par nos concitoyens, constatant que les grandes intercommunalités mises en place depuis des années n’étaient pas sans inconvénient et éloignaient trop souvent les citoyens des élus.

De leur côté, les présidents des Associations Départementales de Maires ont remonté les propositions de leurs adhérents respectifs. Ils ont ainsi évoqué les Cartes Nationales d’Identité, le statut de l’élu et l’engagement quasi bénévole aujourd’hui des maires et des élus locaux, les irritants de la loi NOTRe, l’évolution des ressources des collectivités territoriales. Ils ont également insisté sur les besoins de services publics de proximité et l’intérêt d’une clarification des compétences permettant aux citoyens de mieux savoir qui fait quoi.

Attentif aux propos des cinq présidents normands, Sébastien LECORNU leur a proposé de faire remonter très rapidement des propositions élargies et précises pour alimenter les projets de loi en cours de préparation.
 
Les cinq présidents normands des associations départementales de maires et de présidents d’EPCI


- Olivier PAZ, Président de l’Union Amicale des Maires du Calvados (UAMC), Maire de Merville-Franceville, - Jean-Paul LEGENDRE, Président de l’Union des Maires et des Élus de l’Eure (UMEE), Maire d’Iville, - Anne-Marie COUSIN, Présidente de l’Association Départementale des Maires de la Manche (ADM50), Maire de Torigny-les-Villes, - Alain LENORMAND, Président de l’Association Départementale des Maires de l’Orne (AMO), Maire de La Ferrière-Bochard, représenté par Michel LERAT, Secrétaire Général, Maire de Boischampré,  - Denis MERVILLE, Président de l’Association Départementale des Maires de la Seine-Maritime (ADM76), Maire de Sainneville-sur-Seine


Contact : ADM76 – 9, rue Saint-Sever 76100 Rouen – Tél : 02.35.63.14.71 – adm76@wanadoo.fr 


 

Commentaire de Florestan:

Compte tenu de l'importance désormais acquise tant pour les finances que pour l'influence politique du couple conseil régional / intercommunalités, cette visite impromptue des grands élus départementaux normands au ministère parisien de Sébastien Lecornu devrait alerter le cabinet d'Hervé Morin qui préside la Normandie jusqu'en 2021: mais d'ici là tout peut arriver ou presque...

RECRUTEMENT SAISON 2019/2020

US GRANCOURT

REJOINGNEZ L’USG

L’U.S.Grandcourt recrute pour la saison 2019/2020 des jeunes joueurs toutes catégories de U7 2012 à U15 2005 à 2006. 
Si votre enfant souhaite rejoindre le club, contacter Mr Mongin Eric 06.85.06.20.72 ou par messenger.

Le club souhaite également renforcer ses équipes seniors et souhaite recruter des joueurs afin de bonifier son groupe. L’équipe fanion évolue en D2 et l’équipe B disputera le championnat de D4.
Contacter Mr Delande Alexandre 06.31.13.48.90 ou par messenger. 

CONTACT:
⚽ Jeunes: Mr Mongin Eric 06.85.06.20.72
⚽ Seniors: Mr Delande Alexandre 06.31.13.48.90

Pour vos cadeaux de fin de saison, fête des pères, personnalisez vos mugs. contactez nous vite! christophe@braysports.fr

Les bateaux de l’Armada de Rouen : l’ultra-moderne Dar Mlodziezy pour les jeunes marins

Dar mlodziezy

Le Dar mlodziezy en est à sa septième Armada de Rouen (Seine-Maritime) ! (©Thierry Chion/76actu)

Le Dar Mlodziezy est fidèle à Rouen (Seine-Maritime). Le navire polonais participera à sa septième armada. Long de plus de 108 mètres, ce voilier ultra-moderne peut embarquer 136 cadets sans compter les officiers et les hommes d’équipage. 

Lire aussi : Les bateaux de l’Armada de Rouen : le Shtandart, réplique d’un symbole de la flotte russe

Don de la jeunesse

Construit en 1981 à Gdansk, le Dar Mlodziezy prend régulièrement le départ de courses de grands voiliers. Il y obtient globalement de bons résultats. Il peut atteindre les 16 nœuds en vitesse de pointe. Depuis plusieurs années, il est également utilisé par l’école supérieure de navigation d’Anvers pour former des officiers de marine marchande. Il est aussi connu pour avoir traversé l’équateur et fait le tour du monde.

Le Dar Mlodziezy signifie littéralement don de la jeunesse, car des jeunes ont effectivement participé financièrement à sa construction. Il a été lancé en 1981. Ce trois-mâts carré est l’ainé d’une famille de six sister-ships (voiliers similaires), conçus par le même architecte Zigmunt Choren.

Lire aussi : Les bateaux de l’Armada de Rouen : l’Eagle, un trois-mâts comme prise de guerre américaine

Caractéristiques

Port d’attache : Gdynia en Pologne
Lancement : 1981
Longueur : 108,8 m
Maître-bau : 14 m
Tirant d’eau : 6,5 m
Déplacement : 2 946 tonnes
Voilure : 3 015 m2
Vitesse : 16 nœuds sous voiles
Nombre permanent d’équipage : 32 

Sans casque sur un scooter volé, il tente de fuir la police du Havre et de voler un vélo

Le pilote d'un scooter a été interpellé jeudi 30 mai 2019 au Havre (Seine-Maritime) après avoir tenté de fuir la police. Il n'avait pas de casque.

Le pilote d’un scooter a été interpellé jeudi 30 mai 2019 au Havre (Seine-Maritime) après avoir tenté de fuir la police. Il n’avait pas de casque. (©Illiustration : pixabay / gorovsyannykov)

Juché sur un scooter, il n’avait pas de casque et c’est ce qui a alerté les policiers en patrouille, jeudi 30 mai 2019 au Havre (Seine-Maritime). Âgé de 23 ans, le pilote a pris la fuite avant d’être rattrapé par la police.

Il percute un motard et perd le contrôle du scooter

Repéré par la brigade anti-criminalité alors qu’il circulait rue de la Vallée, le scootériste a tout fait pour semer les policiers. Après avoir emprunté plusieurs sens interdits dans le secteur, il a fini par percuter un motard qui circulait dans une rue perpendiculaire, alors qu’il roulait à contresens. Si le motard n’a pas chuté, le fuyard a pour sa part perdu le contrôle de son engin. Il est parti en courant, avec les policiers à ses trousses.

Lire aussi : Dans l’agglo de Rouen, de faux policiers s’en prennent à des personnes âgées

Décidé à fuir, il a tenté de voler le vélo d’un adolescent, explique une source judiciaire : « Le jeune a résisté, il n’a pas réussi à lui prendre le vélo. » Dans la foulée, il est interpellé par les policiers et placé en garde à vue. Déjà très connu des services de police, il est poursuivi pour refus d’obtempérer, mise en danger de la vie d’autrui et recel de vol, le scooter sur lequel il circulait ayant été volé.

« Balladur ordure » et diplomatie au calva : ces anecdotes insolites sur l’Armada de Rouen

L'Armada de Rouen (Seine-Maritime) est souvent l'occasion de moments amusants voire embarrassants.

L’Armada de Rouen (Seine-Maritime) est souvent l’occasion de moments amusants voire embarrassants. (©HP/76actu/Archives 2013)

Des bateaux, des personnalités, des visiteurs venus du monde entier… Lors de l’Armada de Rouen (Seine-Maritime), de nombreux éléments sont réunis pour créer des situations inattendues, drôles, voire embarrassantes. Avant de voir ce que nous réserve l’édition 2019 de l’événement, le président de l’Armada Patrick Herr nous livre quelques-unes de ces anecdotes.

Lire aussi : INTERVIEW. Patrick Herr va vivre sa dernière Armada comme président : « Ce sera la plus belle ! »

Raymond Barre s’endort… à la barre

Pour les plus jeunes, Raymond Barre était Premier ministre en 1989, lors de la première édition de l’Armada, qui s’appelait alors les Voiles de la liberté. « Lors de la descente de la Seine, on avait mis Raymond Barre à la barre de la Jeanne d’Arc », relate Patrick Herr. Mais, fidèle à sa réputation, le Premier ministre s’est « un peu assoupi ». Arrivés à Honfleur, « le maire de Rouen Jean Lecanuet lui demande si cela lui a plu. Raymond Barre a répondu ‘Merveilleuse cette descente de la Seine !' ». Pas sûr toutefois qu’il l’ait entièrement savourée.

Édouard Balladur de la feuille

En juillet 1994, c’est un autre Premier ministre qui a amusé Patrick Herr, là encore lors de la descente de la Seine. « Nous étions sur la passerelle de la Jeanne d’Arc avec M. Balladur, son ministre Bernard Bosson, le chef d’État-major, le préfet. Nous passons alors devant Yainville, où se trouve une centrale EDF », explique le président de l’Armada. « Des salariés étaient là, en bord de Seine. À notre passage, ils se sont mis à crier ‘Balladur ordure !' ».

Pas de quoi froisser le Premier ministre, visiblement un peu dur de la feuille, puisque, se tournant vers Patrick Herr, il lui a demandé : « Que disent-ils ? » « Il vous acclame monsieur le Premier ministre », a répondu tac-au-tac Patrick Herr. « Le préfet me presse ensuite pour que nous allions déjeuner, disant que si Balladur entend ça, il ne va pas être content. »

Lire aussi : Kelly a fondé une famille avec un marin rencontré lors de l’Armada de Rouen en 2008

Plouf l’archevêque !

Cette anecdote est plus connue et a fait la légende de l’Armada et de Patrick Herr. En 2008, un vendredi soir, celui qui était alors archevêque de Rouen, Mgr Jean-Charles Descubes rejoint Patrick Herr et ses amis à bord d’un bateau. En repartant sur le ponton, distrait, l’homme d’Église trébuche et chute dans la Seine. Patrick Herr et ses amis ont alors sauté à l’eau pour secourir l’homme de 68 ans qui s’en est sorti sans dommage mais avec une bonne leçon : toujours regarder où l’on met les pieds !

La diplomatie du calva

« En tant que président de l’Armada, on me demande toujours un tas de truc », constate Patrick Herr. Il est parfois question de « toilettes qui débordent », mais parfois, plus sérieusement, de diplomatie.

« Un jour, un journaliste devait visiter un frégate russe. Le journaliste arrive mais le commandant l’a fait attendre une demie heure », se souvient le président de l’Armada. « Le journaliste s’est énervé et a prévenu ‘il va voir son article demain !’. Et le lendemain, en gros titre, on pouvait lire quelque chose comme ‘Le bateau russe, le bateau du KGB’. »

Lire aussi : Feux d’artifice, concerts, parades… découvrez le programme de l’Armada de Rouen 2019

L’incident diplomatique n’est pas loin. « Le commandant m’appelle pour me dire qu’il n’est pas content et qu’il s’en va avec son bateau. J’appelle le préfet qui m’envoie son directeur de cabinet. Nous sommes allés sur le bateau », poursuit Patrick Herr. « J’ai amené une bouteille de calva et le dir’ cab’ avait pris deux bouteilles de rouge. Nous avons raconté deux-trois baratins au commandant et finalement nous sommes restés trois heures à boire et manger. Nous ne pouvions plus repartir alors nous avons appelé un chauffeur pour nous ramener. » La manœuvre a toutefois été efficace, puisque la frégate russe est finalement restée. 

RECHERCHE MATCH AMICAL

US LONDINIERES

Vendredi 7 juin 2019

L’Union Sportive de Londinières recherche pour le vendredi 7 juin 2019 à 19h00, un match amical pour son équipe seniors, de préférence à domicile.

Si vous êtes intéressé, vous pouvez contacter Franck GUIGNON au 0687221356

Pour vos cadeaux de fin de saison, fête des pères, personnalisez vos mugs. contactez nous vite! christophe@braysports.fr

Contre la répression de la résistance de Rouvikonas

GIORGOS, NIKOS, ROUVIKONAS CONTRE LA REPRESSION

Identifiés à la suite de l'attaque du Parlment (à la peinture) le 21 mai dernier en soutien à Dimitris Koufontinas, un camarade incarcéré à perpétuité en grève de la faim, les deux activistes doivent rassembler à eux deux 60 000 euros avant le 14 juin, sans quoi ils passeront 10 ans derrière les barreaux.

Le premier ministre et la Justice tente une fois pour toutes de mettre hors d'état de nuire Giorgos Kalaïtzidis, co-fondateur de ROUVIKONAS [1] et Nikos, tous deux membres du même groupe et fameux résistants en Grèce. En effet, tous deux sont poursuivis non pour un délit, mais cette fois pour un crime. En exhumant une vieille loi sur la protection des monuments historiques de grande valeur – loi quasiment jamais utilisée, destinée à l'Acropole ou à Delphes – le pouvoir a trouvé le moyen de piéger nos camarades qui faisaient jusqu'ici toujours attention à ne pas franchir cette frontière juridique en matière de qualification. Résultat : Giorgos et Nikos risquent 10 ans de prison fermes et se voient demander un dépôt de garantie gigantesque de 30 000 euros chacun (60 000 euros en tout) à régler avant le 14 juin [2], c'est-à-dire trois semaines avant les éléctions législatives. La volonté d'instrumentaliser la loi pour parvenir à enfermer au plus vite plusieurs membres très connus du groupe et offrir un spectacle médiatique retentissant est claire.
Le durcissement de la répression contre le groupe (dont la dernière peine en avril s'élevait à 3000 euros soit dix fois moins) est une des manoeuvres d'instrumentalisation de l'opinion publique dans le contexte actuel. Dans la foulée des élections européennes et locales, Tsipras vient de provoquer des élections législatives anticipées et va jouer sa place le 7 juillet, en tant qu'outsider face à la droite. Le centre droit du spectre électoral déteste Exarcheia, les anarchistes et autres révolutionnaires, et s'apprête à faire passer Mitsotakis, le chef de la droite, pour « évacuer Exarcheia en un mois » et « emprisonner les bandits rouges et noirs ». Depuis deux mois, Tsipras frappe tout ce qui fait horreur à la droite et gagne ses lettres de noblesse en matière autoritaire : six squats de réfugié.es évacués, le quartier d'Exarcheia quotidiennement harcelé par sa police, une émission de télé sur le quartier en prime-time qui annonce sa fin proche, le prisonnier politique Koufontinas brutalement privé de ses permissions de sorties surveillées pour voir son fils, et maintenant Rouvikonas sur le point d'aller en prison.

Cette attaque contre la résistance en Grèce est sans doute la plus frontale depuis l'arrivée au pouvoir de Tsipras. Car nul groupe n'a autant résisté ces dernières années que Rouvikonas : quotidiennement, avec courage et persévérance, tel un sérum contre la résignation. Cette résignation qu'avait justement provoquée Tsipras. Presque tous les jours, on a entendu parler d'anarchie et de résistance dans les JT et dans la presse. Presque tous les jours, de plus en plus de gens se sont dit que rien n'était terminé.

Soutien à Giorgos, Nikos et tous les membres de ROUVIKONAS.

Appel à des actions de solidarité partout hors de Grèce, comme cela vient de se produire avant-hier soir devant l'ambassade de Grèce à Paris.

Appel à soutien financier pour celles et ceux qui le peuvent ou, à défaut, à faire au moins tourner cet appel. Même si nous ne réussirons sans doute pas à empêcher l'emprisonnement de Giorgos et Nikos, d'autres membres du groupe pourront au moins échapper à d'autres sanctions moins lourdes et continuer la lutte.

Vive l'Anarchie, vive Rouvikonas !


[2] Pour participer à l'appel à soutien financier (avant le 14 juin), le Pot Commun avec toutes les informations est ici :
Pour transmettre directement de l'argent en liquide, ROUVIKONAS sera bientôt en tournée en Italie, Suisse, France et Belgique, du 1er au 9 juin. C'est Σπύρος qui s'en occupera avec nous. Tous les détails de la tournée ici :
Pour procéder par virement ou paypal (ou chèque, mais c'est un peu long et compliqué par rapport aux autres formes possibles), contacter en français : rouvikonasfrancophone@riseup.net
ou uniquement pour un virement, en communiquant en anglais : rouvikonas@espiv.net
Et si vous passez à Athènes avant le 14 juin :
Rendez-vous au K*Vox tous les jours, à partir de 16:00, place Exarcheia.

Incendie dans le centre-ville de Rouen : un important périmètre de sécurité mis en place

Vendredi 31 mai, un incendie s'est déclaré au niveau de l'hôtel d'Angleterre à Rouen (Seine-Maritime).

Vendredi 31 mai, un incendie s’est déclaré au niveau de l’hôtel d’Angleterre à Rouen (Seine-Maritime). (©SL / 76actu)

Vendredi 31 mai 2019, au niveau de l’hôtel d’Angleterre en bord de Seine à Rouen (Seine-Maritime), un incendie s’est déclaré vers 16h20, nécessitant de la part de la police du département la mise en place d’un périmètre de sécurité le temps de l’intervention des pompiers. Cinq engins et 19 sapeurs pompiers ont été mobilisés.

À 17h, la circulation a ainsi été bloquée sur les quais hauts de la ville, dans le sens Place Saint-Paul – Mont Riboudet, le temps de l’intervention des pompiers. Une trentaine de personnes ont été évacuées du bâtiment, et selon nos informations, il n’y aurait pas de blessé grave, juste une personne légèrement intoxiquée.

La circulation était en revanche très compliquée dans le secteur, jusqu’à ce qu’aux alentours de 17h30 celle-ci reprenne progressivement. 

Il vole une bouteille de whisky et frappe violemment une vigile, au Havre

Un homme âgé d'une trentaine d'années a voulu passer les caisses sans payer, jeudi 30 mai 2019 au Havre (Seine-Maritime). Intercepté, il a violemment frappé une vigile.

Un homme âgé d’une trentaine d’années a voulu passer les caisses sans payer, jeudi 30 mai 2019 au Havre (Seine-Maritime). Intercepté, il a violemment frappé une vigile. (©Adobe Stock)

Il a cru que ça passerait et n’a pas supporté d’être pris. Jeudi 30 mai 2019, un homme a tenté de voler une bouteille de whisky, au magasin Auchan du Havre (Seine-Maritime), en courant à travers les caisses. Repris par une vigile, il lui a asséné deux violents coups, qui lui ont causé de multiples fractures au visage.

Traumatisme facial, mâchoire et dents cassées

Les faits se sont déroulés vers 18 heures, dans l’hypermarché Auchan de Mont-Gaillard. L’homme, qui était déjà alcoolisé, a passé les caisses en courant, sans avoir payé. La vigile l’a intercepté dès le départ. Cela n’a pas du tout plu à l’homme, qui s’est déchaîné. « Il lui a mis un coup de poing et un gros coup de tête », relate une source judiciaire. Des coups si violents que la jeune femme âgée de 25 ans a subi de lourdes fractures.

Lire aussi : Au Havre, un chauffard grille un feu rouge pour doubler… devant une patrouille de police

Prise en charge pendant que ses collègues maîtrisaient l’homme, elle a été transportée à l’hôpital Jacques-Monod. Elle souffre d’un traumatisme facial, d’une fracture du nez, a la mâchoire et des dents cassées. Ses blessures, jugées sérieuses, ont nécessité son transfert à Rouen. L’agresseur a été placé en garde à vue.

Un week-end gratuit pour découvrir le Titanic au Panorama XXL de Rouen

Titanic, la nouvelle fresque à découvrir au Panorama XXL, à Rouen (Seine-Maritime), est une immersion à près de 4 000 mètres au fond de l'océan.

Titanic, la nouvelle fresque à découvrir au Panorama XXL, à Rouen (Seine-Maritime), est une immersion à près de 4 000 mètres au fond de l’océan. (©Yadagear Asisi)

La nouvelle fresque à découvrir au Panorama XXL, à Rouen (Seine-Maritime) est une immersion dans l’Atlantique, à 3 800 mètres de profondeur. Titanic, qui succède à Rome 312, Amazonia, Rouen 1431 et la Grande barrière de corail, œuvres toutes signées Yadegar Asisi, est une évocation grand format de l’épave du fameux paquebot, qui a sombré dans l’océan après avoir heurté un iceberg, dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. L’entrée est gratuite samedi 1er et dimanche 2 juin 2019, comme lors de chaque changement de toile. 

Lire aussi : VIDÉO. Découvrez « Les Nouveaux mondes », le nouveau spectacle Cathédrale de lumière, à Rouen

Une anamorphose sur la terrasse

« Cette nouvelle œuvre aborde le naufrage de « l’insubmersible » pour mettre en lumière la course au progrès lancée en ce début de siècle, et son revers tragique. Grâce à une très haute définition de l’image, les visiteurs découvrent l’ampleur tragique du naufrage à travers une toile circulaire géante de 3 200 m². On peut y observer les deux parties de l’épave et reconnaître des objets du quotidien, des équipements techniques et les bagages des voyageurs éparpillés çà et là depuis plus d’un siècle. »

Lire aussi : Gros Horloge, Panorama XXL, musées… Ces lieux exceptionnels que l’on peut privatiser, à Rouen

Par ailleurs, cette nouvelle toile sera accompagnée d’une œuvre de street-art, dévoilée samedi 1er juin, sur la terrasse du Panorama. Il s’agit d’une anamorphose, représentant des restes de glaciers fondus, et  donnant l’illusion de marcher sur la banquise en péril. Objectif, outre l’aspect artistique : la sensibilisation du public au phénomène de fonte des glaces. Cette œuvre sera installée pendant tout l’été. 

Par la suite, une oeuvre en lien avec l’impressionnisme doit prendre place dans le Panorama qui quittera définitivement les quais de Rouen en 2021.

Infos pratiques :
Titanic, au Panorama XXL, quai de Boisguilbert, à Rouen (Seine-Maritime).
Gratuit le week-end de lancement, samedi 1er et dimanche 2 juin 2019, de 10 heures à 19 heures.
Ensuite, ouvert du mardi au dimanche, de 10 heures à 19 heures.
Tarifs : plein 9,50 euros, réduit : 6,50 euros ; tarif tribu pour les familles (2 adultes et 2 moins de 18 ans) 26 euros ; gratuit pour les moins de 6 ans.
Renseignements au 02 35 52 95 29.

Danse, concert, vide-greniers, convention du disque… Que faire au Havre ce week-end ?

Samedi 1er juin 2019

Exposition

Raoul DUFY (1877-1953), Les Régates, 1907-1908, huile sur toile, 54 x 65 cm. Paris, Musée d’art moderne, legs du Docteur Maurice Girardin, 1953. Musée d’Art Moderne de la ville de Paris / Roger Viollet.

Raoul DUFY (1877-1953), Les Régates, 1907-1908, huile sur toile, 54 x 65 cm. Paris, Musée d’art moderne, legs du Docteur Maurice Girardin, 1953. Musée d’Art Moderne de la ville de Paris / Roger Viollet. (©Adagp, Paris, 2019.)

Le MuMa rend hommage à un enfant du pays : Raoul Dufy est à l’honneur sur les cimaises du musée d’art moderne. Plus de 80 œuvres venues des quatre coins du monde y sont présentées, dans le cadre de cette exposition qui s’inscrit dans la programmation d’Un été au Havre.

Lire aussi : Le MuMa consacre une exposition exceptionnelle à Raoul Dufy, amoureux du Havre et de sa lumière

Infos pratiques :
Jusqu’au 3 novembre 2019, au MuMa, 2 bd Clemenceau, au Havre.
Du mardi au vendredi, de 11h à 18h, le week-end de 11h à 19h. Fermé le lundi et le 14 juillet.
Tarifs : de 6 à 10 euros.

Rencontre

Le dessinateur Mathieu Ughetti présentera sa bande dessinée, La guerre des fourmis, publiée aux éditions des Équateurs. Une plongée scientifique et comique dans le monde secret et infini des fourmis.

Infos pratiques :
Samedi 1er juin, à 18h, à la librairie Au Fil des Pages, 81 rue Paul-Doumer, au Havre.
Entrée libre.

Concert

Les Amis de l’orgue de Saint-Denis accueillent Coralie Amedjkane, orgue et clavecin, et Ariane Zanatta, soprano, pour un concert exceptionnel.

Infos pratiques :
Samedi 1er juin, à 20h30, à l’église saint-Denis, à Sainte-Adresse.
Tél : 06 80 89 60 06 ou courriel : amisorguedesainteadresse@gmail.com
Tarifs : de 5 à 10 euros.

Dimanche 2 juin 2019

Danse

Les élèves de la Lice présentent leur spectacle annuel.

Les élèves de la Lice présentent leur spectacle annuel. (©La Lice.)

L’école de danse, La Lice, de Sandrine Prevel présente son spectacle annuel, au Petit Théâtre.

Infos pratiques :
Dimanche 2 juin, à 17h, au Petit Théâtre, rue du général Sarrail, au Havre.
La billetterie est disponible dès maintenant à La lice, 58 bis rue Franklin. Tél : 06 73 49 10 63,
Places en vente sur place le jour du spectacle, en fonction du nombre de places restantes.
Tarifs : de 5 à 10 euros.

Marché complice

La première édition du marché complice se déroule aux Jardins suspendus.

La première édition du marché complice se déroule aux Jardins suspendus. (©Photo d’illustration. D.R.)

Première édition du Marché complice aux Jardins suspendus. Grand public, producteurs locaux et chefs étoilés se rencontrent autour des saveurs et des produits de qualité.

Infos pratiques :
Dimanche 2 juin, de 10h à 17h, aux Jardins suspendus, rue Albert-Copieux, au Havre.
Entrée libre.

Vide-greniers

Initiative citoyenne et originale, le premier vide-greniers des voisins aura lieu impasse Liard, dans le quartier Danton. 35 exposants sont attendus.

Infos pratiques :
Dimanche 2 juin, à partir de 8h, impasse Liard, au Havre.
C’est gratuit.

Fête de quartier

Le comité des fêtes Perrey-St-Joseph-Halles centrales organise sa traditionnelle fête de quartier, place Beauvallet. Le thème retenu pour cette année est le football. De nombreuses animations seront proposées autour de ce sport. L’équipe de foot féminine du HAC sera présente, à 16h, pour une séance de dédicaces.

Infos pratiques :
Dimanche 2 juin, de 10h à 18h, place Beauvallet, au Havre.
Entrée libre.

Convention du disque

Nouvelle convention du disque au Tetris pour les fondus de vinyls.

Nouvelle convention du disque au Tetris pour les fondus de vinyls. (©Adobe Stock.)

Venez fouiner dans les bacs de disquaires professionnels ou amateurs venus de toute la France, pour la 6e Convention du disque au Tetris. Brunch de 12h à 14h au restaurant du Tetris (sur réservation
au 02 35 19 53 33) et ambiance musicale assurée par les bad boys de Soul City Club.

Infos pratiques :
Dimanche 2 juin, de 9h à 17h30, au Tetris, Fort de Tourneville, au Havre.
Entrée libre.

Festival de musique, animations… Les rendez-vous à ne pas manquer ce week-end dans le pays de Caux

Festival jeune public à Fécamp

À Fécamp, la compagnie Zaméliboum propose un "karaoké culinaire" pendant le pique-nique.

À Fécamp, la compagnie Zaméliboum propose un « karaoké culinaire » pendant le pique-nique. (©Cie Zaméliboum)

L’équipe de l’association Art en sort organise la 4e édition de son festival de musique à destination des enfants de moins de 12 ans ce samedi 1er juin 2019 à Fécamp (Seine-Maritime).

Pestakoparc promet encore de belles surprises avec des concerts et des spectacles pour les petites z’oreilles ainsi que des animations : éveil musical, création d’instruments de musique, jeux, initiations et découvertes…

La compagnie Zaméliboum est notamment attendue.

Infos pratiques :
Pestakoparc samedi 1er juin 2019 à partir de 10 h dans le petit parc de la rue Alexandre-Legros.
Tarif : 4 €.

Visite à Caudebec-en-Caux

Une visite guidée est organisé à MuséoSeine à Caudebec-en-Caux pour découvrir les collections.

Une visite guidée est organisé à MuséoSeine à Caudebec-en-Caux pour découvrir les collections. (©Fabien Mahaut)

Une visite guidée est organisée à MuséoSeine à Caudebec-en-Caux (Seine-Maritime).

Les participants pourront ainsi découvrir tous les secrets et la grandeur de la Seine normande, un fleuve important dans l’histoire, l’économie et les loisirs de la région.

Infos pratiques :
Visite samedi 1er juin 2019 à 16 h 30 à MuséoSeine à Caudebec-en-Caux.
Tarifs : 6 ou 4,50 €.

Fête à Harcanville

La fête du village a lieu ces samedi 1er et dimanche 2 juin 2019 à Harcanville (Seine-Maritime).

Cochon grillé, feu d’artifice et bal sont prévus le samedi soir et une exposition de peinture et de sculpture, un défilé de vélos et de poussettes fleuris et une foire à tout sont organisés le dimanche.

Infos pratiques :
Fête du village dans le centre bourg d’Harcanville samedi 1er juin 2019 en soirée et dimanche 2 juin toute la journée.
Entrée gratuite.

Animations à Bois-Himont

De nombreux visiteurs profitent de ce rendez-vous organisé à Bois-Himont pour aller à la rencontre des associations.

De nombreux visiteurs profitent de ce rendez-vous organisé à Bois-Himont pour aller à la rencontre des associations. (©Plein air Normandie)

Le festival Camping-car et solidarité se tient ces samedi 1er et dimanche 2 juin 2019 à Bois-Himont (Seine-Maritime).

Pour l’occasion, les bénévoles de différentes associations présenteront leurs actions. Des concerts et des animations sont prévus ainsi qu’une exposition de peinture. Pour participer au concours de peinture, les artistes pourront travailler devant le public durant tout le week-end.

Et des camping-cars neufs ou d’occasion seront présentés.

Infos pratiques
Animations samedi 1er et dimanche 2 juin 2019 de 10 h à 19 h au château de Bois-Himont.
Entrée gratuite.

Activités nautiques sur la côte d’Albâtre

Les animations nautiques seront nombreuses ce week-end sur la Côte d'Albâtre.

Les animations nautiques seront nombreuses ce week-end sur la Côte d’Albâtre. (©Plateau de Caux maritime)

Dans le cadre de l’animation Faites du nautisme, différentes animations sont organisées au lac de Caniel à Vittefleur, sur la plage de Veulettes-sur-Mer et de Saint-Aubin-sur-Mer et dans le port de plaisance de Saint-Valery-en-Caux.

Infos pratiques :
Animations nautiques samedi 1er et dimanche 2 juin 2019 à Vittefleur, Veulettes-sur-Mer, Saint-Aubin-sur-Mer et Saint-Valery-en-Caux.
Gratuit.

Exposition, enchères, humour… Que faire à Rouen ce week-end ?

Jusqu’au 30 juin 2019

Expo photo

Grâce à son exposition Stéphane L'Hote nous fait vivre la vie des marins à bord de leurs grands voiliers.

Grâce à son exposition Stéphane L’Hote nous fait vivre la vie des marins à bord de leurs grands voiliers. (©D.R.)

Stéphane L’Hôte expose 39 grands formats sur les grilles de l’Hôtel du Département. « Des géants des mers à l’Armada ». Le photographe a saisi avec talent la fugacité des moments de vie à bord des navires-écoles, bateaux militaires, voiliers de plaisance et les meilleurs moments de la Grande Parade.

Infos pratiques :
Quai Jean Moulin, à Rouen.
C’est gratuit.

Samedi 1er juin 2019

Théâtre

Dans le cadre du mois des fiertés et du festival Curieux printemps : « Mesdames et messieurs et le reste du monde ». Un moment joyeux et engagé pour parler de représentation, de représentativité et des inégalités que l’on retrouve sur les scènes françaises et étrangères. Texte de Ronan Chéneau, avec Catherine Dewitt, des amateurs et les étudiants comédiens du cycle d’orientation professionnelle du Conservatoire de Rouen. Durée d’une heure, conseillé aux plus de 14 ans.

Infos pratiques :
Au square André Malraux, à Rouen.
C’est gratuit.

Lire aussi : Tano, à l’humour « trash », présente « Idiot sapiens » au théâtre À l’ouest, à Rouen

Jouets aux enchères

Cette nouvelle vente aux enchères recèle des trésors de modèles réduits.

Cette nouvelle vente aux enchères recèle des trésors de modèles réduits. (©D.R.)

La nouvelle ventre de l’Hôtel des ventes de la vallée de la Seine propose des jouets et poupées anciennes. 380 lots seront ainsi adjugés : figurines civiles et militaires, dioramas et autobus, véhicules au 1/43e, bateaux, camions… Parmi les lots, signalons une ancienne voiture de course Alfa Roméo P2, longue de 52 centimètres, estimée entre 2000 et 3000 euros. Fourni avec ses accessoires et sa mallette d’origine, l’utilitaire 7T 120 Cv de 1960 est quant à lui estimé entre 2000 et 2500 euros. Ce camion bâché porte la marque CU électronique.

Infos pratiques : 
Hôtel des ventes de la Seine, 40 rue Victor Hugo, à Rouen, à 10h30.
Exposition vendredi 31 mai 2019, de 10 à 18 heures.
Entrée libre.

Dimanche 2 juin 2019

Balance ton Jules

Après nous avoir expliqué comment choper un mec, Clara, Kitty et Marie nous montrent désormais comment faire le grand ménage, virer le Jules qui rêvait d’une femme au foyer et de recommencer une vie nouvelle.

Infos pratiques :
Au théâtre À l’ouest, quai Gaston Boulet, à Rouen, à 17 heures.
Tarif : 25 euros.

Hymne à la joie

La neuvième, dernière symphonie de Ludwig van Beethoven, célèbre la fraternité et la paix. Créée il y a 195 ans, elle connaît toujours le même succès auprès des mélomanes. Musique sublime d’un compositeur génial dirigée de façon magistrale par le Britannique Jamie Philipps. L’occasion donnée d’entendre à l’unisson l’orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie et l’orchestre régional de Normandie qui ont répété avec des chanteurs issus de toute la région sous la conduite de Frédéric Pineau. Professionnels et amateurs unis dans la joie de la musique et du partage ! 

Infos pratiques :
Au Théâtre des Arts, rue du Docteur Rambert, à Rouen. Dimanche 2 juin, à 16 heures. Également mardi 4 juin à 20 heures.
Tarifs : de 28 à 46 euros.

Exposition. 75e anniversaire des bombardements de Rouen : les pompiers mis à l’honneur

Deux JSP de Montville ayant travaillé au sujet de la Semaine rouge posent devant la grande échelle qui a servi aux pompiers de Rouen à l'époque, en  compagnie de l'adjudant Johnny Poisson.

Deux Jeunes Sapeurs-Pompiers de Montville ayant travaillé au sujet de la Semaine rouge posent devant la grande échelle qui a servi aux pompiers de Rouen (Seine-Maritime)  à l’époque, en compagnie de l’adjudant Johnny Poisson. (©Thierry Chion)

Rouen (Seine-Maritime) s’apprête à fêter le 75 anniversaire des bombardements de 1944. Dimanche 2 juin 2019, les sapeurs-pompiers vont commémorer leurs camarades morts au feu en 1944 à Rouen. La cérémonie officielle est organisée rue du Docteur Rambert, à côté du Théâtre des arts, à Rouen, à 11 heures. En parallèle, des Jeunes Sapeurs-Pompiers de Montville présentent une exposition sur la Semaine rouge, au musée des sapeurs-pompiers de France, à Montville (Seine-Maritime).

Lire aussi : [Récit] Le 30 mai 1944, la Semaine rouge débutait à Rouen

Un pompier résistant mis à l’honneur

Du 30 mai au 5 juin 1944, une pluie de bombes s’est abattue sur Rouen. C’est ce qu’on a appelé la Semaine rouge. Des jeunes sapeurs-pompiers de Montville ont travaillé sur ce thème pour présenter une exposition composée de plusieurs panneaux explicatifs. Une semaine tragique qui a causé la mort de 850 personnes.

Pilotés par l’adjudant Johnny Poisson du centre de secours de Montville, Alain Alexandre, historien de la région rouennaise, Blandine Bihorel, professeur de lettres, Christine Bellanger, institutrice à Malaunay, et Olivier Baur, du Musée des sapeurs-pompiers, dix jeunes sapeurs-pompiers ont planché sur le sujet de la Semaine rouge.

« Ce qui nous a interpellés dans ce sujet, c’est la quantité impressionnante de bombes tombées à Rouen, mais surtout l’entraide entre les différents pompiers. Ils sont venus de partout, y compris de Paris », explique un des jeunes. Ils ont également effectué un travail sur une des figures de la résistance rouennaise : le lieutenant des pompiers Aubert. 

Nous le connaissions de nom, c’est tout. Nous nous sommes rendu compte qu’il a été important dans la région. Il s’est engagé dans la résistance pour effectuer un travail de renseignement et a fourni de nombreux détails sur la construction de pistes de lancement de V-1 dans la région, remémorent les jeunes.

Un projet de constitution d’un espace réservé au lieutenant Aubert est envisagé au Musée des sapeurs-pompiers.

Des jeunes sapeurs-pompiers derrière la vitrine consacrée au lieutenant Aubert, au Musée des sapeurs-pompiers de France, à Montville (Seine-Maritime)

Des jeunes sapeurs-pompiers derrière la vitrine consacrée au lieutenant Aubert, au Musée des sapeurs-pompiers de France, à Montville (Seine-Maritime) (©Thierry Chion)

Un projet de mémoire du Département

Des panneaux présentent un résumé chronologique des différentes étapes de cette Semaine rouge, mais aussi des bombardements du 19 avril 1944. Les pompiers de Paris sont également mis à l’honneur dans cette présentation ainsi que deux soldats du feu de Montville, tués sur le site de l’école Graindor, à Rouen, le 31 mai 1944 : Édouard Delaunay et André Thuillier.

« Nous avons répondu au concours projet devoir de mémoire 2017 lancé par le Département et qui nous été présenté par Charlotte Masset, adjointe à la culture au Conseil départemental. On parle rarement des pompiers, c’était un moyen pour nous de mettre en avant la mémoire de nos camarades tombés au feu », explique l’adjudant Johnny Poisson.

En parallèle une exposition retraçant les différentes étapes de la guerre à Montville est également proposée au musée. S’intitulant La vie des Français de 1940 à la Libération… de la peine à l’espoir, elle est le fruit du travail de recherche de Didier Balavoine, Frédéric Guest et Olivier Richard.

Lire aussi : Histoire. Libération de 1944 : quand les Alliés ont bombardé les Allemands sur les quais de Rouen

Infos pratiques :
Au Musée des sapeurs-pompiers de France, rue Baron Bigot, à Montville.
Accès libre à l’exposition.
Ouvert tous les jours de 9h à 12h30 et de 14h à 18h, sauf le dimanche matin.