Blog

Le Havre : les retraités dans la rue le 11 avril en live

Hausse de la CSG, baisse des pensions, pouvoir d’achat… Les causes de mécontentement sont nombreuses pour les retraités. Suffisamment pour se mobiliser pendant les vacances scolaires ? On suit ça en live jeudi 11 avril en live dès 10h30 ! Des revendi…

Les nudistes de Saint-Martin-de-Boscherville

En 1937, il était un cabaret, à Saint-Martin-de-Boscherville, où une tenue correcte n’était pas exigée. Du moins sur scène. Après des soirées peu habillées, tous les artistes finirent au trou. LIRE

Les nudistes de Saint-Martin-de-Boscherville

En 1937, il était un cabaret, à Saint-Martin-de-Boscherville, où une tenue correcte n’était pas exigée. Du moins sur scène. Après des soirées peu habillées, tous les artistes finirent au trou. LIRE

Orne : baby-boom au parc animalier d’Ecouves

Le carnet rose se remplit au parc animalier d’Ecouves qui enregistre, depuis le début de l’année, une cinquantaine de naissances. Une bonne nouvelle pour ce parc qui accueille plus de 33 000 visiteurs par an. 

AGENDA DU WEEK-END

Samedi 1er & Dimanche 2 juin 2019 Vos rendez-vous du week-end Chaque semaine, retrouvez le programme sportif du Pays de Bray et ses alentours ! Ce dernier réunit notre sélection des événements sportifs qui auront lieu ce week-end. Le rendez-vous incontournable des amoureux […]

Prison au Mont-Gaillard : la ville du Havre va consulter

Les habitants du Mont-Gaillard s’organisent pour s’opposer au projet de prison dans leur quartier. Mais la Ville du Havre annonce mardi 9 avril qu’une consultation est organisée. A lire: Une prison près d’une école ? Le Mont-Gaillard dit non
L’article …

1942 – La Normandie, déjà !

Le raid de Dieppe. Le 19 août 1942, à 5h00, plus de 6 000 hommes de quatre nationalités différentes (environ 5 000 Canadiens, 1 100 Britanniques, une cinquantaine d’Américains et une quinzaine de Français) débarquent sur plusieurs secteurs de côte à Dieppe et dans les environs. Des chars amphibies participent également à l’assaut sur Dieppe même. C’est un échec total au bilan humain désastreux, avec plus de 50 % des effectifs tués, blessés ou faits prisonniers (© coll. Association Jubilee de Dieppe).


 
Extrait du hors série Normandie 44.
Par Stéphane William Gondoin.

Décembre 1941 est l’un des mois les plus importants de la Seconde Guerre mondiale. Sur le front de l’Est, les Allemands sont stoppés à portée de canons de Moscou. Mais surtout, l’attaque sur la base américaine de Pearl Harbor et l’offensive tous azimuts lancée par les Japonais dans le Pacifique, déclenche immédiatement l’entrée en guerre des États-Unis, jusque là cantonnés dans une prudente neutralité. L’Oncle Sam va désormais engager toute sa puissance humaine et industrielle au service de la victoire. Très vite, les Alliés songent à reprendre l’offensive à l’Ouest.
 

C’est l’époque noire, l’âge sombre de la France du XXe siècle. Dans la foulée de l’invasion de mai 1940, l’armée allemande a pris ses quartiers dans l’Hexagone, à coups de réquisitions, de menaces, de spoliations. Elle administre depuis lors le nord du pays et toute sa côte ouest, de Dunkerque jusqu’à Bayonne.

Située au cœur de ce vaste territoire occupé, la Normandie est soumise à un régime de fer, aggravé par sa situation géographique particulière, juste en face des côtes anglaises. Et le pire reste encore à venir : privations toujours accrues pour les populations civiles, construction du Mur de l’Atlantique, ordonnance sur le port de l’étoile jaune, dépor…

 

Il vous reste 89 % de cet article à lire.

Reportage de France 3 – Normandie sur le raid de Bruneval :

 

1942 - La Normandie, déjà !



offre hors série Seconde Guerre mondiale en Normandie et Normandie médiévale

 

1942 – La Normandie, déjà !

Le raid de Dieppe. Le 19 août 1942, à 5h00, plus de 6 000 hommes de quatre nationalités différentes (environ 5 000 Canadiens, 1 100 Britanniques, une cinquantaine d’Américains et une quinzaine de Français) débarquent sur plusieurs secteurs de côte à Dieppe et dans les environs. Des chars amphibies participent également à l’assaut sur Dieppe même. C’est un échec total au bilan humain désastreux, avec plus de 50 % des effectifs tués, blessés ou faits prisonniers (© coll. Association Jubilee de Dieppe).


 
Extrait du hors série Normandie 44.
Par Stéphane William Gondoin.

Décembre 1941 est l’un des mois les plus importants de la Seconde Guerre mondiale. Sur le front de l’Est, les Allemands sont stoppés à portée de canons de Moscou. Mais surtout, l’attaque sur la base américaine de Pearl Harbor et l’offensive tous azimuts lancée par les Japonais dans le Pacifique, déclenche immédiatement l’entrée en guerre des États-Unis, jusque là cantonnés dans une prudente neutralité. L’Oncle Sam va désormais engager toute sa puissance humaine et industrielle au service de la victoire. Très vite, les Alliés songent à reprendre l’offensive à l’Ouest.
 

C’est l’époque noire, l’âge sombre de la France du XXe siècle. Dans la foulée de l’invasion de mai 1940, l’armée allemande a pris ses quartiers dans l’Hexagone, à coups de réquisitions, de menaces, de spoliations. Elle administre depuis lors le nord du pays et toute sa côte ouest, de Dunkerque jusqu’à Bayonne.

Située au cœur de ce vaste territoire occupé, la Normandie est soumise à un régime de fer, aggravé par sa situation géographique particulière, juste en face des côtes anglaises. Et le pire reste encore à venir : privations toujours accrues pour les populations civiles, construction du Mur de l’Atlantique, ordonnance sur le port de l’étoile jaune, dépor…

 

Il vous reste 89 % de cet article à lire.

Reportage de France 3 – Normandie sur le raid de Bruneval :

 

1942 - La Normandie, déjà !



offre hors série Seconde Guerre mondiale en Normandie et Normandie médiévale

 

Aéroport de Boos : les contrôleurs aériens en grève

Horizon plombé à l’aéroport de Rouen-Boos. Après l’annonce de la suppression prochaine de la ligne régulière, Rouen-Lyon, les contrôleurs perdraient une partie de leur espace aérien, transféré à lille. Deux jours de grève, jusqu’à mercredi matin 10 avr…